Le magazine d'actualité de l'équipement moto et scooter

Le flux RSS de l'Equipement.fr

Info

Revenir à l'accueil

Essai casque Shark Evo-One : 1res impressions

Info - Publié le jeudi 11 février 2016 à 20:05 par Ludovic Vidal

Améliorer le concept de l'EvoLine sans perdre l'attrait de sa mentonnière rabattable. Dure mission qui échoit à l'Evo-One, un modulable que Shark aura mis un an à finaliser. Premier bilan avant le test dynamique ? Prometteur même si certains détails sont encore perfectibles.

Casque modulable moto et scooter Shark Evo-OneDire que le Evo-One était attendu relève de l'euphémisme. Sa présentation officielle, publiée chez nous en octobre dernier, ne fut faite que lors du salon de Milan 2015 alors que nous avions pu apercevoir les premières ébauches de ce modulable en octobre 2014. S'il ne remplace pas le EvoLine dans la gamme du fabricant français, Shark le place tout de même au sommet de la catégorie des modulables GT. Une prétention légitime au vu des caractéristiques mais que seul un essai complet peut valider. Et tout commence par un tour détaillé de cette nouveauté.

Casque Shark Evo-One : Plus compact


Casque modulable moto et scooter Shark Evo-OneLe Evo-One conserve ce qui a fait le succès du EvoLine et peut donc faire basculer sa mentonnière vers l'arrière pour se transformer en (presque) jet et surtout offrir une résistance au vent bien moindre que les modulables dont la mentonnière est relevée. Il adopte cependant un gabarit bien plus compact et ressemble à un véritable intégral une fois refermé. Joli tour de force de Shark. Si la nouvelle cinématique de la mentonnière et de l'écran permettent à ces derniers de rester très proches de la coque pendant leur ouverture, l'écran peut enfin recevoir une lentille Pinlock. C'était l'un des défauts majeurs de l'EvoLine, le traitement anti-buée de son écran étant à la peine en hiver. De quoi faire du Evo-One un casque pour les roule-toujours, d'autant que les designers de Shark ont astucieusement intégré la bavette, qui peut se ranger et se déplier d'un seul geste. C'est particulièrement bien vu, tout comme la ventilation de bouche à l'intérieur de la mentonnière, même si le curseur est positionné un peu haut pour une manipulation en roulant.

Look plus sportif, attributs plus GT


Casque modulable moto et scooter Shark Evo-OneSi le gabarit s'est réduit, le poids reste stable. L'étiquette de notre modèle d'essai, en taille L, promet 1750 grammes quand la balance en annonce 1 745. Une valeur identique à la dernière génération d'EvoLine. Sur ce point, seul le passage à une coque en fibre pourrait légèrement améliorer le résultat. Mais une fois sur la tête, le Evo-One est plutôt bien équilibré. On est alors agréablement surpris par les mousses, épaisses et fermes. Celles de joues notamment, par leur pression et leur large surface, rappellent clairement les modèles plus sportifs de la marque, ce qui est selon nous un très bon point, l'enfilage n'en souffrant que peu. Comme sur tous les Shark récents, les gouttières Easy Fit permettant de passer sans souci les branches de lunettes raviront les myopes (et autres) ne voulant pas rouler avec des lentilles de contact.

Finition : En hausse. Presque partout


Casque modulable moto et scooter Shark Evo-One : Les colliers de serrage qui fâchentLes finitions extérieures ont nettement progressé. Le tour de cou, par exemple, présente plusieurs matières tandis que le "rideau" placé sur la nuque devrait éviter à l'air frais de remonter ; voir ci-contre.
En revanche, difficile de ne pas évoquer la mauvaise surprise lors du retrait des mousses, simple. Sous les mousses de joues, la fixation du calottin sur la coque est confiée à des colliers de serrage (rilsan) qui ne sont pas coupés à ras. Sur un casque à ce niveau de gamme et à ce tarif, c'est pour nous une première. Contacté à ce sujet, Shark nous a indiqué qu'il s'agissait des premières productions. Si cela n'affecte en rien l'utilisation, le confort ou la sécurité du casque, on espère que ce problème de finition sera corrigé pour vraiment coller à l'image haut de gamme voulue par Shark.

Enfin, et beaucoup y sont sensibles, la manipulation des différentes ventilations se fait sans jeu et avec un bruit franc. Il nous reste à voir si elles s'avèrent efficaces sur route et si le casque est silencieux sur une moto non carénée. Vous avez d'autres questions avant la publication du test complet ? L'espace de commentaires ci-dessous vous attend. En attendant, la galerie complète est ici.

Casque modulable moto et scooter Shark Evo-One

Vos commentaires




Derniers commentaires