Le magazine d'actualité de l'équipement moto et scooter

Le flux RSS de l'Equipement.fr

Info

Revenir à l'accueil

Jean moto : L'Armalith revient en 2.0 avec Bolid'Ster

Info - Publié le mardi 29 mars 2016 à 19:55 par Ludovic Vidal

Il y a 10 ans, l'Armalith représentait une nouvelle étape dans le monde du pantalon moto. Plus résistante et débarrassée de cet aspect trop raide aux goûts de certains, voici l'Armalith 2.0, fer de lance de la marque Bolid'Ster lancée par l'homme à l'origine de la première version.

Souvenez-vous : en 2005, la marque Esquad se faisait connaître en suspendant un énorme Hummer à l'un de ses pantalons pour démontrer la résistance de l'Armalith, fibre révolutionnaire dans laquelle étaient taillés ses jeans moto. Depuis, le nombre de marques proposant des jeans renforcés destinés à la pratique du 2 roues est passé de 2 à plus de 50 avec des offres allant du jean coqué embarquant très peu de kevlar (comme le Dainese pour femme récemment testé) aux modèles intégralement doublés. L'Armalith fête cette année ses 15 ans et entend bien retrouver sa place de leader dans le domaine alors que Esquad l'a progressivement délaissé pour le KevCor, moins onéreux mais également moins protecteur. Pour cela, la fibre passe en version 2.0, une évolution dont son créateur nous dévoile les détails.

Armalith 2.0 : Plus souple et sans aucune doublure


Armalith 2.0 pour les jeans moto renforcésCréateur de de la marque Esquad, Pierre-Henry Servajean revend cette dernière et la licence de brevets sur l'Armalith en 2010 à son distributeur français DCS, pour une durée de 5 ans. Depuis, il travaille à l'évolution d'une fibre qui, si elle s'est toujours montrée résistante, souffrait d'une raideur assez importante qui pouvait dissuader certains acheteurs voulant porter leur jean tout au long de la journée, à l'image du Strong, modèle phare de la marque. Pierre-Henry a conservé l'idée initiale de Esquad : proposer des jeans moto n'ayant pas besoin d'un doublure (toujours trop chaude) pour être sûrs.
Près de 1,5 millions d'euros ont été investis pour la mise au point de l'Armalith 2.0. Dorénavant, le fil de coton entourant la fibre technique et en contact avec la peau est plus fin tandis que la fibre technique évolue, rendant de facto le jean plus souple. Cette fibre porte un nom barbare : UHMWPE, Ultra High Molecular Weight Polyethylene. Ce polyéthylène à très haut poids moléculaire est en fait le nom générique du Dyneema, une fibre présente, de manière plus brute, dans les équipements de compétition.
Afin de concilier protection, look et confort, Pierre-Henry Servajean a réussi à donner à l'Armalith 2.0 des propriétés "stretch". C'en serait donc fini de la sensation un peu "carton" que certains reprochaient aux modèles confectionnés en Armalith 1.0. Et sa nouvelle marque, Bolid'Ster, se veut d'ailleurs aussi agréable à porter que les jeans conventionnels Premium tout en approchant leur aspect et conception.

Le look et la protection ?


Pierre-Henry Servajean, inventeur de l'Armalith et créateur de Bolid'SterAinsi, l'Armalith 2.0 utilise un fil de coton indigo, où chaque fil est trempé dans un bain de pigments (et non toute la trame de tissu comme sur les textiles Chino). Cela peut sembler un détail mais permettrait de garantir la bonne tenue dans le temps de la couleur, comme sur un "vrai" jean Premium. Le tout en conservant des qualités techniques élevés face à l'abrasion puisque avec un poids de 480 g/m², l'Armalith 2.0 serait aussi résistant qu'un cuir de 800 g/m² comme on en trouve sur les pantalons de moto. Là où un jean renforcé de kevlar résiste environ 1,5 seconde à l'abrasion après un impact, l'Armalith 2.0 annonce le double. Ce qui, en situation réelle, correspond à 12 mètres de glissade supplémentaires. De quoi sauvegarder sa peau, même sur une chute rapide (on reste rarement immobile 3 secondes sur la même portion de fesse et de cuisse quand on chute).

La promesse faite par Bolid'Ster est ambitieuse : proposer des pantalons de moto réellement protecteurs face aux chutes tout en se montrant aussi souples et confortables qu'un modèle non adapté à la moto. Sûr de son fait, la marque proposera deux modèles totalement dépourvus de doublure en kevlar, le tout à un prix équivalent à ce qui existe actuellement sur le marché.
Un pari osé dont nous pourrons très bientôt vous dire s'il est gagné. Si c'est le cas, Bolid'Ster posera clairement de nouveaux jalons dans la catégorie, comme Esquad l'avait fait à l'époque, forçant la concurrence à tenter de les rattraper.
Les présentations détaillées et essais complets ne tarderont pas. À suivre …

Vos commentaires




Derniers commentaires