Le magazine d'actualité de l'équipement moto et scooter

Le flux RSS de l'Equipement.fr

Info

Revenir à l'accueil

Business : Fermeture définitive pour RMF

Info - Publié le lundi 26 décembre 2016 à 09:48 par Ludovic Vidal

Royal Moto France, c'est terminé. Déjà éprouvée depuis quelques années par un contexte difficile, la société française, qui a distribué de grandes marques du monde de la moto, est en liquidation. C'est une histoire de plus de 45 ans qui prend fin.

Après un épisode mouvementé il y a un peu plus de deux ans (voir ici), le distributeur Royal Moto France ferme définitivement ses portes. La société RMF a été placée en liquidation judiciaire le 29 novembre dernier. Il restait un peu plus de 10 employés chez RMF depuis la dernière procédure de sauvegarde, qui avait pris fin en avril 2014.

RMF : 45 ans d'histoire de la moto en France


Logo de Royal Moto FranceLancée en 1971, Royal Moto — devenue ensuite Royal moto France — s'était fait connaître par sa marque propre Mac Adam, dont nous avons présenté et essayé de nombreux produits,  mais aussi par ses activités d'importation de marques qu'elle a aidées à percer en France. Comme Husqvarna pour les motos, Fox en tout-terrain ou Schuberth pour les casques. C'est d'ailleurs la fin du partenariat avec Fox qui avait entamé les finances de RMF, entraînant une première procédure de sauvegarde en octobre 2012 (voir ici).
Pour le moment, difficile de savoir vers qui vont pouvoir se tourner les revendeurs des marques distribuées par RMF ou les clients ayant besoin d'un SAV. Il semblerait logique que les fabricants prennent le relai mais, en attendant la fin de la liquidation, la situation risque d'être un peu confuse, ce que nous ont confirmé certains revendeurs Schuberth. La marque allemande nous a indiqué qu'une communication officielle sera faite dans le courant du mois de janvier 2017.

Nous reviendrons bientôt plus longuement sur cette fermeture, regrettable pour les employés et pour le secteur de la moto, RMF ayant été un acteur d'importance pendant près d'un demi-siècle.

Vos commentaires




Derniers commentaires