Le magazine d'actualité de l'équipement moto et scooter

Le flux RSS de l'Equipement.fr

Info

Revenir à l'accueil

Essai du système de vision tête haute EyeLights : Premières impressions

Info - Publié le mardi 19 décembre 2017 à 18:05 par Ludovic Vidal

La vision tête haute dans le casque, ça vous tente ? Histoire de faire toute la lumière sur les apports ou limites de ce principe à moto, nous allons débuter le test du système EyeLights. Premier avis avant l'essai sur route d'un modèle quelque peu éloigné de ce qui était annoncé.

Mise à jour du 6 février 2018 : L'essai complet est en ligne.

Système de vision tête haute pour casque de moto et scooter EyeLights Module GPSEn début d'année (février 2017 exactement), nous vous présentions un projet qui surfait sur la vague des "afficheurs tête haute" et nous semblait plutôt prometteur en replaçant certaines indications directement devant les yeux du motard.
À l'issue de sa campagne de financement participatif, EyeLights a présenté la version finale de son module dans le courant de l'été. Une version légèrement différente de ce qui était annoncé et que nous avons désormais en test. Avant de partir l'essayer guidon en mains, en voici un premier aperçu.

EyeLights : La vision tête haute dans un casque ?


Système de vision tête haute pour casque de moto et scooter EyeLights Module GPSAvant d'aborder les aspects positifs, commençons par LE point qui fâche. Alors que le prototype utilisait un système de plaque située devant l'œil (comme ceci) afin d'avoir des informations affichées dans le champ de vision naturel, la version finale a retenu le concept des Google Glass. C'est-à-dire d'un prisme placé en hauteur. Cela imposera une (peu dérangeante) gymnastique oculaire mais, surtout, on est ainsi assez loin des promesses initiales. En déportant ainsi les indications, impossible d'avoir un rendu de type "Top Gun" comme cela avait été annoncé au départ. Nous y reviendrons plus bas mais ceux ayant déboursé près de 500 € à l'époque (et 649 € maintenant) ont sans doute été "surpris".
L'installation de l'ensemble dans le casque se passe sans accrocs, la vidéo explicative étant claire et bien conçue. Finalement, le plus long sera d'ajuster l'emplacement du prisme, très dépendant de votre casque et de vos yeux. Peu encombrant, ce prisme projette une image qui peut sembler minuscule (voir photo) mais une fois la tête dans le casque, la taille perçue est tout à fait convenable. De même, la transparence du prisme permet de ne pas être gêné par la projection de la vitesse ou des flèches de direction. On reste en revanche bien loin de ce qui était présenté à l'origine. Pour comparer, voici la photo de ce que EyeLights annonçait et ce qui est réellement projeté dans le prisme (et donc pas vraiment "sur la route").

Système de vision tête haute pour casque de moto et scooter EyeLights Module GPSSi EyeLights fournit assez de supports de prisme pour installer son système quel que soit le casque (ou presque), nous aurions apprécié de trouver un support à pince pour le boîtier principal afin de pouvoir aisément retirer celui-ci ou le faire passer d'un casque à l'autre. Là, il faut passer par un très efficace scotch 3M, fourni mais qui imposera à ceux possédant plusieurs casques de bien choisir avant de fixer le boîtier dont la finition pourrait sans doute être un peu meilleure et  − surtout − dont le cache pour la prise micro-USB est destiné à être rapidement perdu puisque non tenu. Mettons cela sur l'erreur de jeunesse facile à corriger pour les prochaines versions. Une fois la mise à jour du boîtier effectué, l'appairage au smartphone dont EyeLights affiche les informations n'a guère posé de problème.

Système de vision tête haute pour casque de moto et scooter EyeLights Module GPSInstallé sur notre intégral de test (un Shoei RYD), le système EyeLights sera-t-il pratique et efficace en conditions réelles (et fraîches vu la saison) ? Nous débutons son test dynamique dès demain pour savoir si le concept est au point. Nous nous intéresserons surtout aux apports et éventuelles contraintes du système ainsi qu'aux limites "matérielles" puisque les futures évolutions logicielles pourront, si besoin, permettre d'afficher (presque) ce qu'on veut.
Car en attendant l'officialisation du Nolan ARX et – surtout – du BMW System 6 Vision HUD, EyeLights reste le seul système disponible pour le grand public. Il a donc pour (difficile) mission de défricher le terrain. Vaut-il le coup (et le coût) ? À suivre…

Mise à jour du 6 février 2018 : L'essai complet est en ligne.

Système de vision tête haute pour casque de moto et scooter EyeLights Module GPS

Vos commentaires




Derniers commentaires