Le magazine d'actualité de l'équipement moto et scooter

Le flux RSS de l'Equipement.fr

Info

Revenir à l'accueil

Sécurité routière : Les premières mesures pour 2018

Info - Publié le mardi 9 janvier 2018 à 18:40 par Ludovic Vidal

Sans surprise, la vitesse maximale sur la majorité du réseau routier français passera bientôt à 80 km/h. S'il risque d'y avoir un gouffre entre les promesses des différentes mesures annoncées ce jour et ce qui sera réalisable, deux d'entre elles nous semblent cependant notables.

L'abaissement de 10 km/h de la vitesse maximale autorisée n'a guère été une surprise lors de la conférence de presse du premier ministre à l'issue du CISR (Comité Interministériel de la Sécurité Routière) de ce mardi. En effet, malgré la concertation promise, les préfets avaient reçu des instructions depuis plusieurs semaines (voir cet article). Tout juste a-t-on eu confirmation que le coût du remplacement des 20 000 panneaux concernés (à 300 € pièce) sera pris en charge par l'état et non les collectivités locales dont les dotations ont de toute manière bien baissé. On notera cependant que le gouvernement se donne 2 ans pour voir si cette mesure est efficace. « Si ce n'est pas le cas, le gouvernement prendra ses responsabilités. » Alors même que les résultats de l'expérimentation de cette mesure sur 80 km de route sont sujets à interprétation, la promesse a de quoi laisser dubitatif. Mais attendons 2020 …

L'usage du téléphone mieux sanctionné, en théorie


Du côté de ceux qui roulent ivres, l'éthylotest anti-démarrage deviendra obligatoire dès deux condamnations. La mesure que les motards ont le plus remarquée concerne l'usage du téléphone. En cas d'infraction au code de la route commise conjointement à l'utilisation du téléphone, le permis de conduire pourra être suspendu.
Sanctionner les clignotants oubliés et priorités grillées pour cause d'attention absorbée par le smartphone pourrait bien faire évoluer certaines habitudes, surtout si les forces de l'ordre décident d'accéder à l'historique d'utilisation d'un téléphone suite à un accident corporel. Mais, au quotidien, traquer ces "incivilités" exigerait une présence humaine qui rend la chose peu applicable.

Des forces de l'ordre moins visibles en ligne


Le premier ministre a également apporté une précision concernant les contrôles d'alcoolémie :
« Les forces de l'ordre pourront se rendre invisibles dans les applis communautaires en cas de contrôle d'alcool ou de recherche de personnes mais pas s'il s'agit d'un contrôle de vitesse, cela en accord avec les opérateurs privés. »
Cela rejoint une annonce faite en avril dernier à propos de signalements interdits dans certains périmètres. Nous attendons les réponses de ces opérateurs (Waze, Coyote, etc) que nous avons déjà contactés afin de savoir comment cette furtivité pourra n'être appliquée que dans les cas mentionnés et pas généralisée petit à petit, comme le craignent certains administrateurs de pages Facebook.

Enfin, 18 mesures avaient été annoncées et seuls quelques-unes ont été détaillées lors de la conférence de presse. Cet article sera donc mis à jour si des mesures spécifiques aux deux-roues (moto ou scooter) devaient être présentes. En effet, le gouvernement a dernièrement insisté sur l'accidentologie des deux-roues motorisés, laissant craindre à certains un durcissement de la législation, notamment sur les équipement obligatoires ou le retour d'éléments de visibilité, serpent de mer de la sécurité routière.

Mise à jour du 9 janvier 2018 : La mesure 15 cible les deux-roues motorisés.
Mise à jour du 9 janvier 2018 : Gare aux excès de vitesse dès 2021 avec la mesure 8.

Vos commentaires




Derniers commentaires