/*
*/

Le magazine d'actualité de l'équipement moto et scooter

Le flux RSS de l'Equipement.fr

Info

Revenir à l'accueil

Essai casque AGV Pista GP R : 1res impressions

Info - Publié le lundi 12 février 2018 à 20:50 par Ludovic Vidal

Il paraît qu'on doit éviter de compter quand on aime. Mais on a beau adorer le MotoGP, au moment de dépenser plus de 1 200 € dans un casque intégral, on aimerait s'assurer que ses prestations sont au niveau de l'investissement demandé. Vous rêvez du AGV Pista GP R ? On débute son essai.

Casque moto racing en carbone AGV Pista GP R« C'est bien joli de proposer des casques à un tarif aussi élevé, mais est-ce que ce n'est pas un peu n'importe quoi ? » Dès qu'on parle de modèles racing haut de gamme, la remarque est courante. Mais quand l'étiquette affiche un prix à 4 chiffres, elle devient systématique, surtout quand il s'agit d'un casque développé par l'une des marques les plus réputées en MotoGP et porté par un nonuple champion du monde. Oui, le Pista GP R est un casque qui en fait rêver plus d'un. Oui, son tarif en fera fuir à peu près tout autant. Ses caractéristiques suffisent-elles à légitimer ce dernier ? Pour le savoir, nous allons avoir la chance de le tester en conditions réelles.

AGV Pista GP R : Une finition hors pair


Casque moto racing en carbone AGV Pista GP RCela peut sembler être le minimum quand on chapeaute la gamme et qu'on se targue de coiffer les pilotes les plus prestigieux mais la finition du Pista GP R est au-dessus de tout soupçon. À vrai dire, il s'agit même, à ce jour, du seul casque passé dans nos bureaux et pour lequel nous n'avons pas de réserve à ce sujet. Une fois sorti de son (très banal et un peu triste) carton puis de sa (très douce) housse, on a beau tourner le Pista GP R dans tous les sens, rien ne cloche. Le carbone mat est parfaitement régulier, les grilles de ventilations sont ajustées au millimètre et les centrages de celles-ci parfaits. De l'imposant énorme aileron au curseur caché à l'intérieur de la mentonnière, aucune amorce de jeu ou d'élément installé légèrement de travers. Rien. Même l'excellent Shoei X-Spirit III peut rougir devant la méticulosité du montage. Cela vous semble être le minimum au regard du prix demandé ? On a connu des hypersportives hors de prix à la finition loin d'être irréprochables.
AGV annonce 1 350 g en taille S. Notre taille L en affiche 1 420. C'est finalement peu pour un tel casque, notamment quand il embarque pareil aileron et un écran aussi lourd. Épais de 5 millimètres au centre comme sur les bords, celui-ci s'avère en effet plus de 2 fois plus lourd que chez certains casques concurrents. Malgré cela, une fois le casque posé sur la tête, on ne le sent plus. Enfin, au bout de quelques minutes.

Intérieur sans couture et réglages multiples


Casque moto racing en carbone AGV Pista GP REn effet, cet intérieur qui permet de n'avoir aucune couture en contact avec la peau offre de nombreuses possibilités de réglage. Au premier enfilage, le casque semble un peu haut sur le crâne et, surtout, s'appuie un peu sur le front. Après un rapide démontage de la coiffe, tenue par seulement 4 pressions, il aura suffi de d'écarter les velcros dédiés à ce réglage pour que le Pista GP R descende juste de ce qu'il fallait. En ajoutant à l'arrière de la coiffe le plaque de mousse fournie, le casque se décale vers l'avant, éliminant la pression sur le front et augmentant celle sur les joues. En 5 minutes, on a l'impression d'avoir un casque conçu sur mesure. Et s'il le faut, les mousses d'ajustement peuvent être demandées en 4 épaisseurs.
Pensé pour être utilisé avec une combinaison Dainese intégrant une poche d'hydratation, le Pista GP R est livré avec une paille débouchant juste devant la bouche. Enfin, plutôt dans la bouche, avec l'embout Camelbak installé ou pas. Ceux qui n'ont pas l'utilité de cet accessoire devront donc impérativement retirer la paille sous peine d'être gênés. Avantage pour les maniaques du poids : on gagne encore 30 grammes.

Taillé pour les sportives


Casque moto racing en carbone AGV Pista GP RLes angles de vision mentionnés par AGV sont exacts : on arrive bien à 85° en vertical. Mais attention, la visibilité vers le bas est de … 10°. Autant vous dire que, sur route, vous ne pourrez voir votre compteur qu'en baissant la tête. Et on ne parle pas de ceux qui ont un roadster à grand guidon. D'ailleurs, tout sur ce Pista GP R indique qu'il s'utilise avec le nez dans le guidon et loin de la route. Des ventilations de mentonnière dont le guide les rend inefficaces si le casque n'est pas penché en avant (voir ici) aux 3 ventilations frontales dont il faudra choisir avant de rouler si elles sont ouvertes ou fermées, l'obturation se faisant par des caches en caoutchouc à placer sur les grilles métalliques. Enfin, pour ceux doutaient de sa vocation pistarde, AGV livre une paire de protections auditives.

Le message est clair : le Pista GP R n'est pas fait pour protéger du bruit ou profiter du paysage. Il promet en revanche de pouvoir rouler (très) vite dans un confort maximal, avec un champ de vision suffisamment relevé pour ne pas imposer de se tordre le cou dans les lignes droites et avec un écran épais comme un bouclier. Tout un programme … qu'il nous tarde de débuter.
En attendant, vous pouvez relire sa présentation détaillée et consulter les 70 photos de la galerie complète.

Casque moto racing en carbone AGV Pista GP R

Vos commentaires




Derniers commentaires