Le magazine d'actualité de l'équipement moto et scooter

Le flux RSS de l'Equipement.fr

Info

Revenir à l'accueil

Batteries Moto & Scooter : les bonnes pratiques pour éviter la panne

Info - Publié le mardi 12 mars 2019 à 17:25 par Charles Gaurier

C’est déjà le printemps. Les motos ressortent des garages. Les scooters se multiplient entre les files de voiture. Sauf ceux qui ont une batterie HS. Un mal récurrent, très agaçant. Et pourtant si facile à prévenir. Le point sur les bonnes pratiques avec Martial Lecomte d’Espace Piles et Batteries Strasbourg.

Martial LECOMTE - Espace Piles et Batteries StrasbourgLa saison va commencer et nous recevons de nombreux communiqués sur les batteries. Pour certains, c’est un consommable, pour d’autres un élément à remplacer sur leur moto de piste ou leur prépa pour gagner de l’espace, du poids voire de la puissance pour alimenter des accessoires qui tirent sur l’alternateur. Pour y voir plus clair, nous nous sommes adressés à un spécialiste, Martial Lecomte chez Espace Piles & Batteries Strasbourg.

 

Martial, les distributeurs nous envoient des informations sur les batteries présentes à leur catalogue. Si le prix reste un argument de vente important, comment faire le bon choix entre une marque ou une autre ?

 

Pour le choix de la marque, la batterie est comme n’importe quel produit de consommation : les grandes marques rassurent et proposent des produits de qualité constante mais les tarifs intègrent le coût d’un marketing sur lesquels les marques de distributeurs font l’impasse. Attention tout de même aux affaires qui paraissent trop belles. Pour une même technologie, quand il y a un écart très important, il y a tout de même une explication technique qui aura des conséquences concrètes dans la durée.

C’est pourquoi nous orientons souvent nos clients sur des marques de distributeurs bien installées et surtout sur la bonne technologie.

Comme vous l’avez expliqué dans votre article sur le fonctionnement des batteries de démarrage, plusieurs choix sont possibles avec une influence réelle sur les performances à l’usage. Lorsque le temps est venu de remplacer la batterie montée d’origine sur la moto, nous recommandons autant que possible d’opter pour la technologie AGM. Elle offre le meilleur rapport performances/ prix. Elle est aussi plus sûre car elle est étanche. Lorsque l’acide est livré séparément, il est important de demander à un professionnel de vous la préparer pour éviter tout risque en manipulant l’acide sulfurique.

 

N’est-il pas encore mieux de passer aux batteries lithium-ion ?

 

En moto, nous le conseillons uniquement aux motards qui ont des besoins très spécifiques. Les pistards, par exemple. Les besoins en alimentation au démarrage sont plus réduits sur une moto de piste que sur le même modèle doté de tous les accessoires nécessaires à son homologation. De plus, le budget passe souvent au second plan car la performance prime et nous sommes dans le domaine de la passion. Là, on gagne du poids et la compacité de la batterie permet de l’implanter à des endroits inaccessibles à une batterie traditionnelle. Un point qui séduit aussi les préparateurs.

Les batteries lithium intègrent un BMS (Battery Management System). Il faut qu’il soit adapté à la moto et à ses accessoires pour éviter les problèmes de surchauffe. En cas d’erreur, ça peut finir comme avec certains téléphones portables.

Franchement, au quotidien, ça reste encore un luxe.

 

Quelles sont les principales causes de panne de batterie ?

 

Cela va dépendre de la durée d’utilisation. Dans les premières semaines voire les premiers mois, il s’agit souvent d’un défaut de fabrication. Un professionnel pourra alors examiner la batterie pour le confirmer et procéder à un remplacement sous garantie. Ça reste relativement rare dès le milieu de gamme.

Ensuite, les pannes qui surviennent après 4 ou 5 ans d’utilisation sont tout simplement liées au cycle de vie normal du produit. Même bien entretenue, une batterie de seconde monte voit rarement son espérance de vie dépasser les 5 ans.

Entre ces deux périodes, les problèmes surviennent par défaut de stockage et d’entretien. Quelques mesures simples permettent de les éviter :

  • Si vous remisez la batterie, stockez la dans un endroit frais et sec. A 15°C, une batterie va se conserver presque un an et demi. C’est moitié moins à 25° C.
  • Chargez correctement votre batterie avant la période hivernale. Elle pourra alors conserver ses performances même si la température descend largement sous les 0°C. Une batterie partiellement chargée peut geler par des températures à peine inférieures à 0°C. (Partiellement chargée, l’acide sulfurique laisse place à de l’eau – voir notre article sur la technologie des batteries).
  • Contrôler régulièrement l’état de charge. Si la tension descend en dessous de 12,3 – 12,4 V rechargez immédiatement votre batterie. Ça se joue à peu de chose. En effet, si la tension demeure sous les 12 V, les plaques vont se sulfater de manière irréversible. Entre les deux, on peut sauver les éléments de la batterie en utilisant un chargeur désulfateur. Il va envoyer un courant avec une tension élevée qui va rompre les cristaux.

 

Comment l’éviter ?

 

C’est tout simple : investissez dans un chargeur performant adapté à votre batterie et une paire d’œillets ! S’ils ne sont pas fournis de série, ils sont généralement proposés en option. Avec eux, plus besoin de démonter la selle ou le cache latéral pour brancher le chargeur. Comme c’est plus simple, on prend vite l’habitude de brancher la moto après chaque sortie.

Il y a aujourd’hui des chargeurs pourvus d’une coupure automatique, faciles à utiliser et proposés aux alentours de 45 €.

Les modèles haut de gamme vont surtout se différencier par la qualité de leur connectique et différents modes de charge ainsi que la désulfatation.

 

Pour allez plus loin :

Vos commentaires




Derniers commentaires