Le magazine d'actualité de l'équipement moto et scooter

Le flux RSS de l'Equipement.fr

Info

Revenir à l'accueil

Tests casques moto : Certimoov dépasse les normes

Info - Publié le jeudi 14 mars 2019 à 11:40 par Valentin Bayle

Créé conjointement par la Mutuelle des motards, la Fondation Maif et l’Université de Strasbourg, Certimoov a pour but de tester plus en profondeur les casques du marché, afin d’offrir au consommateur un moyen rapide et simple pour faire son choix. Une méthode qui risque de faire grincer les dents à certains fabricants, mais qui compte surtout les pousser à améliorer leurs produits, pour renforcer la protection des usagers de deux et trois-roues.

Certimoov - Université de Strasbourg, Fondation MAIF, Mutuelle des MotardsSi le sigle Euro NCAP dans l’automobile est aujourd’hui connu de tous, il faut se souvenir qu’il s’agit d’un organisme indépendant, dont les tests ont incité les constructeurs à construire des voitures toujours plus sûres. Pour les casques, les Anglais ont fondé le SHARP Test (Safety Helmet Assessment and Rating Programme) il y a une dizaine d’année, basé sur des tests d’impacts plus sévères que la norme européenne. En prenant en compte les tests de rotation du casque lors du choc et non plus sur l’impact seul, Certimoov se veut plus complet et espère devenir rapidement un acteur incontournable dans le domaine des équipements deux et trois-roues. Un projet qui a pu voir le jour grâce à l’assurance Mutuelle des motards et la Fondation Maif, tous deux impliqués dans la réduction des risques et l’innovation. L’Université de Strasbourg gère quant à elle la partie test, par le biais de son laboratoire iCube (Laboratoire des sciences de l’ingénieur, de l’informatique et de l’imagerie). A terme, la plupart des équipements seront testés (blousons, dorsales, gants, etc.), mais pour l’heure, seuls les tests de casques moto et vélo sont disponibles sur le site, selon une méthode innovante.

 

Des crash-tests plus complets

 

En Europe, les casques de moto vendus dans le commerce sont tous homologués selon la norme ECE-R 22/05, qui tient compte de plusieurs critères, dont la resistance à des chocs linéaires : une tête en métal est placée dans un casque et celui-ci est lâché de plusieurs mètres de hauteur pour atterrir à environ 27 km/h sur une enclume plate ou une cornière (pour simuler un rebord de trottoir). Une méthode que critique Certimoov, car selon eux, les chocs directs sont plutôt rares et de manière générale, la tête effectue une rotation lors de l’impact. Une situation très dangereuse pour le cerveau, puisqu’elle peut entraîner des lésions neurologiques. Certimoov intègre donc à ses tests des chocs sur une surface oblique pour induire une rotation, tandis que la tête placée dans le casque est équipée de capteurs pour enregistrer un maximum de données. Grâce à un modèle numérique qui détermine les limites de tolérance, les résultats obtenus permettent de mesurer quelles conséquences ces chocs ont eu sur le crâne et le cerveau. Pour un même modèle de casque, les six tests (trois chocs linéaires et trois chocs avec rotation) sont effectués sur six exemplaires achétés dans le commerce. A la vue des résultats, cette méthode semble mettre en lumière un certain manque de protection globale des casques actuels, puisque sur les vingt-deux modèles testés pour l’instant (dont dix sont les modèles les plus vendus en France), les mieux notés ne dépassent pas 3 étoiles sur 5. Le protocole étant différent pour les casques vélo, certains obtiennent jusqu’à 4 étoiles, mais aucun des trente-deux modèles n’atteint la note maximale.

 

Inciter les fabricants à améliorer leurs produits

 

Une situation embarassante pour les fabricants, mais qui reconnaissent l’utilité de ces nouveaux tests. Les représentants de Certimoov de leur côté sont bien conscients que la fabrication d’un casque homologué implique déjà un certain nombre de contraintes, mais en pointant les lacunes de la norme acutelle et grâce à leurs nouvelles méthodes de tests, ils espèrent rapidement devenir une référence et inciter les fabricants à les consulter pour améliorer leurs futurs produits. En attendant, du côté des consommateurs, le site www.certimoov.com en ligne depuis le 12 mars dernier leur permet de consulter les résultats des tests et les aider dans leur choix. Si on compte seulement vingt-deux casques pour l’instant, Certimoov assure que d’autres modèles arriveront prochainement, notamment grâce au financement de la Mutuelle des motards.

Casques Arai - Bonus Lequipement.fr & La Bécanerie

Vos commentaires




Derniers commentaires