Le magazine d'actualité de l'équipement moto et scooter

Le flux RSS de l'Equipement.fr

Info

Revenir à l'accueil

Pneus Moto & Scooter : nouveautés 2019 - les fondamentaux

Info - Publié le samedi 23 mars 2019 à 12:10 par Charles Gaurier

Il est temps de changer les pneus de votre moto ou de votre scooter. Grip ou longévité. Il faut choisir ? Et bien NON ! Tous les grands manufacturiers proposent aujourd’hui des pneus capables de tout ou presque. Retour sur les fondamentaux avant de présenter les nouveautés 2019.

Grâce à la magie du marketing, les grands manufacturiers de pneus rivalisent d'appellations et d'acronymes pour mettre en valeur les technologies qu'ils développent. Il est vrai que les performances de ces derniers ont fait un grand bond en avant en moins d'une décennie. Les gammes touring actuelles offrent un grip à faire boulocher de colère les références sportives des années 2000, l'endurance d'un pneu custom de première monte en plus. Pour autant, chaque marque exploite les mêmes principes de base et LA formule magique qui explique ces incroyables progrès.

 

Les 3C : Contour, Compound, Carcass.

 

Il s’agit tout simplement des 3 fondamentaux de la conception de tous les pneus :

Pneu moto scooter - ContourContour : pas besoin de vous le traduire. On touche ici à la section du pneu. Franchement ovale ou plus ronde, son dessin a une incidence directe sur la manière dont vous ressentez la mise sur l’angle. Sur la piste, un profil pointu va souvent s’imposer pour favoriser les changements d’angle rapides ainsi que la stabilité plein angle avec une surface de contact aussi importante que possible. Dans le cadre d’une utilisation touring, une section plus arrondie va favoriser la progressivité et permettre de doser la mise à sur l’angle avec précision.

Pneu moto scooter - Compounds - Copyright Avon TyresCompound : il s’agit de la gomme ou des gommes de roulement. Elles résultent du mélange de plus d’une centaine de composants. Chaque manufacturier cherche à affiner sa recette mais tous partagent aujourd’hui les mêmes éléments de base :

  • Des élastomères (caoutchouc) naturels et synthétiques
  • Des dérivés du pétrole et des composés dans lesquels la silice remplace le carbone. Ils lient les différents composés entre eux lors du brassage et améliorent ainsi les performances des élastomères.
  • Des adjuvants tels que des agents anti-oxydants et des produits facilitant le démoulage.

Les performances de ces mélanges vont également dépendre du processus de vulcanisation, une cuisson lente jusqu’à environ 80°C. Elle va assurer le moulage des sculptures, achever la polymérisation du mélange et permettre à la gomme de roulement d’adhérer sur la gomme de structure collée à la carcasse. Dans le cas d'un peu tri-gommes, il y a deux gommes de roulement vulcanisées avec une gomme de structure. La maîtrise de l’évolution de la température au cours de ce processus est fondamentale pour parvenir à proposer le meilleur compromis entre le grip et la longévité puisque c’est ainsi qu’on module le nombre de liaisons entre les longues chaînes de caoutchouc. Plus il y en a, plus le mélange est « dur » et donc endurant, au détriment de l’adhérence. Nous verrons ci-dessous que les chimistes ont contourné cette limite grâce à l’ajout de silice.

Pneu moto scooter - Carcasse - Copyright Avon TyresCarcass : la carcasse est la structure rigide du pneu. Dans le cas d’un pneu radial, les nappes de textile sont disposées dans le sens du roulement. Elles sont renforcées par des câbles en acier ou en polymères plastiques dont le diamètre et/ou l'espacement augmente à mesure que l’on s’approche du bord de la carcasse. Grâce à l’informatique, il est aujourd’hui possible de modéliser la déformation de cette carcasse et de prévoir la variation de la forme et la surface de la zone de contact avec le sol selon l’angle d’inclinaison. Ce qui permet de jouer sur le confort, l’endurance en ligne droite et le grip en virage.

 

Grip : la silice, c’est fantastique ?

 

Pneu moto scooter - Silice - Copyright PPGQu’on soit sur 2 ou 3 roues, nous voulons tous des pneus qui adhèrent à la route, tout le temps, part tous les temps et longtemps. Jusqu’au début des années 2010, il fallait choisir : soit on a du grip dès les premiers tours de roue et un pneu qui fond comme un slick tendre sur une mauvaise piste, soit on taille plusieurs fois la route 66 et retour mais on serre les fesses à la moindre averse. Plus de cela aujourd’hui. Pour parvenir à ce qui ressemble un peu à la quadrature du cercle en matière de pneus moto, les manufacturiers ont augmenté le taux de silice dans leur mélange de gomme. Evidemment, ils ne se contentent pas d’ajouter quelques pelletés de sable supplémentaires.

Pneu moto scooter - Silane - Copyright ASIUtilisée pure, la silice diminue la résistance au roulement (c'est bien) mais aussi le grip (c'est beaucoup moins bien). Les chercheurs ont résolu le problème en mélangeant silice et silane (SiH4). Cette dernière molécule est l’équivalent du méthane (CH4) avec un atome de silicium à la place du carbone. Les nouveaux mélanges de gommes offrent maintenant du grip et de l’endurance tout en ayant une résistance au roulement réduite par rapport à leurs prédécesseurs dépourvus de silice.

Les ingénieurs peuvent donc se concentrer sur le dessin des sculptures pour optimiser l’évacuation de l’eau en forçant l'explusion de la couche liquide vers les flancs qu’elle que soit la prise d’angle. Et nous, motards, profitons de pneus aussi sécurisants sous la pluie que sur le sec.

A présent que ces bases sont posées, nous allons pouvoir faire connaissance avec les nouveautés pneus 2019.

Vos commentaires




Derniers commentaires