Le magazine d'actualité de l'équipement moto et scooter

Le flux RSS de l'Equipement.fr

Info

Revenir à l'accueil

Comparatif casques modulables : Lazer Monaco et Schuberth C3

Info - Publié le jeudi 24 février 2011 à 21:55 par Ludovic Vidal

Régulièrement attaqué depuis sa sortie, le Schuberth C3 est aujourd'hui menacé par le Monaco Pure Carbon. Plus léger et moins onéreux, le petit dernier de chez Lazer peut-il concurrencer celui qui est presque devenu un nom commun pour "casque modulable" ? Nous les avons comparés pour vous.

Attention, duel au sommet dans le monde du casque modulable : Lazer défie la référence allemande Schuberth. Primé lors des JPMS 2011, le Monaco Pure Carbon a de sérieux arguments face à un C3 qui, il faut l'avouer, accuse subitement le poids des ans. Si vous hésitez, lequel choisir ? Nous les avons comparés sur différents critères : poids, finition, confort, écran, isolation (au vent et au bruit) et tarif avant de dresser un bilan.
Petite précision : si nous avons testé la version en carbone, le Lazer Monaco existe également en fibre de verre, un peu plus lourd mais vendu 140 € moins cher. De même, nous aurions pu ajouter le BMW System 6 — déjà testé — à ce comparatif, mais depuis la récente baisse de prix du C3, on peut estimer que les deux allemands sont comparables.

Poids

Casque moto et scooter modulable Lazer Monaco Pure Glass : Les photosÉvidemment, c'est l'argument phare de Lazer : le Monaco Pure Carbon pèse selon les tailles de 120 à 250 grammes de moins que le C3. Le Schuberth est très bien équilibré et son aérodynamisme font un peu oublier ce poids quand on roule, mais il ne peut pas rivaliser avec le Lazer, qui s'avère plus reposant pour la nuque sur route et plus agréable en usage urbain.
Vainqueur : Lazer Monaco Pure Carbon

Finition

Chez Schuberth, la finition est à deux vitesses. Irréprochable pour les garnitures intérieures, elle pêche sans doute par sa sobriété pour l'extérieur et son côté "brut mais efficace". Lazer propose ici un casque dont l'intérieur est un peu moins fignolé mais le reste est un cran au-dessus de Schuberth, pour la peinture ou l'intégration des ventilations, de très bonne qualité.
Vainqueur : égalité

Confort

Deux écoles s'opposent. Chez Lazer, on enveloppe mieux le visage et les mousses avancent plus sur les joues. Chez Schuberth, l'ensemble du crâne est plus maintenu, notamment au niveau des oreilles. Si la solution des mousses anti-bruit amovibles de Lazer permet d'installer plus facilement un intercom, le confort global du Schuberth et le tissu un peu plus doux sur la peau font pencher la balance en faveur du C3.
Vainqueur : Schuberth C3

Champ de vision et écran

Le champ de vision, tant en intégral qu'avec la mentonnière relevée, est équivalent sur ces deux modèles. Mais les choix faits pour les écrans changent la note finale. Second écran solaire amovible ou écran polyvalent ? Le C3 permet de choisir à la volée le degré de protection face au soleil quand l'écran photochromique Lumino du Monaco s'adapte en permanence. Si le Schuberth autorise à rouler avec la mentonnière relevée et les yeux protégés par l'écran solaire, l'écran Lumino du Lazer, plus agréable au quotidien, prouve que Lazer va sur ce point être difficile à rattraper. De plus, un seul écran, c'est bien plus simple quand il s'agit de le nettoyer, sans parler de la sensibilité à la buée de l'écran solaire du Schuberth là où le Monaco reste irréprochable.
Vainqueur : Lazer Monaco Pure Carbon

Isolation au vent et au bruit

C'est ici que Schuberth prend sa revanche sur le casque belge. Sur le Monaco, la bavette, courte et trop rigide, laisse entrer plus d'air que la longue bavette, très bien conçue du C3. De plus, pour l'hiver, Schuberth livre une rallonge de bavette, qui le rend totalement étanche à l'air. Cette moindre infiltration d'air, alliée à des mousses plus plaquées sur les oreilles, rendent le Schuberth plus silencieux que le Lazer. Ici, le match tourne court, au détriment du Lazer, qui serait tellement plus convaincant avec une bavette mieux étudiée.
Vainqueur : Schuberth C3

Prix

Casque moto et scooter modulable Lazer Monaco Pure Glass : Les photosAffiché à des tarifs oscillant entre 499 € et 599 € selon la déco, le Schuberth C3 reste plus cher que la version en carbone du Lazer Monaco, vendu 489 €. Bien plus léger et un peu moins cher, le Lazer Monaco Pure Carbon l'emporte sur le terrain du prix. Si on le compare au Monaco Pure Glass, l'écart de prix s'envole car le Lazer en fibre de verre reste sous les 350 € ! À méditer à l'heure du choix ...
Vainqueur : Lazer Monaco Pure Carbon

Bilan

Nous venons de le voir, le Schuberth C3 et le Lazer Monaco Pure Carbon visent le même type de motards, mais avec des arguments bien différents. Après plusieurs centaines de kilomètres au guidon pour les départager, il apparaît toutefois que si le Schuberth bénéficie d'une isolation phonique un peu meilleure, il devra rapidement être mis à jour car la concurrence s'est réveillée.
Le Lazer Monaco est soit un peu moins cher mais bien plus léger que le Schuberth C3 (250 grammes et 10 € à 110 € de moins en version Pure Carbon), soit un peu plus léger et vraiment moins cher (120 grammes et 150 € à 270 € de moins en version Pure Glass), quand le Schuberth C3 est uniquement disponible en fibre de verre. Il aurait suffi à Lazer d'améliorer un peu la qualité du tissu en contact avec la peau et la bavette pour évincer définitivement toute velléité de concurrence. Dans l'attente d'une éventuelle version modifiée de cette bavette, le casque Lazer Monaco devient toutefois la nouvelle référence des casques modulables, pour son rapport qualité/prix exceptionnel. Longtemps référence du secteur, avec le BMW System 6, le Schuberth C3 cède sa place ; c'est bon signe pour le motard, car on peut parier que Schuberth planche déjà pour prendre sa revanche.

Vos commentaires




Derniers commentaires