Le magazine d'actualité de l'équipement moto et scooter

Le flux RSS de l'Equipement.fr

Info

Revenir à l'accueil

Crevaison : Michelin et le pneu qui se répare tout seul

Info - Publié le lundi 23 mai 2011 à 20:20 par Ludovic Vidal

Les crevaisons ne seront-elles prochainement qu'un lointain souvenir ? Michelin vient de présenter une technologie de pneu auto qui peut se réparer tout seul, et sans perdre de pression. Bientôt la fin des kits anti-crevaison et des angoisses pour les motos et scooters ?

Cette innovation est pour le moment réservée au monde automobile, mais la technologie utilisée sur ce prototype pourrait bien arriver prochainement sur les pneus moto et scooter. Michelin vient de dévoiler un pneu qui envoie le spectre de la crevaison aux oubliettes, avec une longévité kilométrique en hausse. Et à deux-roues, voilà un vrai progrès pour notre sécurité.

Un pneu auto-réparable protégé par 15 brevets

C'est à Berlin, lors du Challenge Bibendum, que Michelin a exposé les premiers exemplaires de son pneu "auto-réparable". Ce pneu automobile n'est pas encore commercialisé et n'a donc pas de nom "officiel", mais Michelin devrait à coup sûr rencontrer un succès certain. Protégée par 15 brevets mondiaux, la technologie de ce pneu lui permet de combler automatiquement les trous créés par les aléas de la route. Contrairement aux pneus pleins, aux bib-mousse ou aux classiques "run - flat", on a ici affaire à un revêtement spécifique sur la face interne du pneumatique, et donc à un pneu bien plus léger ne demandant aucune manipulation spéciale. Une gomme recouvre l'intérieur du pneu. Dès qu'une pointe perfore le pneu, cette gomme devient liquide et vient combler le trou, avant de se resolidifer. Selon Michelin, la perte de pression est infime et cette technologie permet même de "crever" plusieurs fois.
Si en Europe une crevaison survient en moyenne tous les 75 000 kilomètres, ce n'est pas le cas dans d'autres régions du monde, où Michelin souhaite bien mettre à profit les avantages offerts par ce nouveau pneu.

Mais c'est surtout pour nos deux-roues qu'on attend l'arrivée de cette technologie. Voilà de quoi rouler sereinement sans emporter de kit de réparation, souvent encombrant et délicat à manipuler. Sans parler du danger que représente une crevaison (lente ou rapide) si elle survient pendant qu'on roule. Nous vous tiendrons informés de l'évolution de cette technologie Michelin.

Vos commentaires




Derniers commentaires