Le magazine d'actualité de l'équipement moto et scooter

Le flux RSS de l'Equipement.fr

Info

Revenir à l'accueil

Éthylotest obligatoire : Jackpot pour Contralco

Info - Publié le vendredi 9 mars 2012 à 15:56 par Ludovic Vidal

Un éthylotest non usagé par véhicule motorisé, ça en fait des ballons à acheter. Et donc à vendre. En cherchant à savoir qui profitera de ce gâteau, on découvre un quasi-monopole mais surtout une association à but non lucratif étonnante. Surtout par la liste de ses membres.

C'est officiel depuis quelques jours, dès le 1er juillet, « tout conducteur d'un véhicule terrestre à moteur, à l'exclusion d'un cyclomoteur, doit justifier de la possession d'un éthylotest, non usagé, disponible immédiatement ». On l'a déjà expliqué, ceci imposera d'en acheter deux, pour toujours pouvoir en présenter un non utilisé. Si d'un côté, les utilisateurs protestent, il y en a qui vont se frotter les mains. Car en France, ce marché est un quasi-monopole. Et le grand gagnant s'appelle Contralco.

Une mesure bienvenue pour Contralco

Avec 36 millions d'automobiles à équiper ainsi que 1 à 2 millions de deux-roues, le jackpot est assuré ! En effet, il va falloir rapidement fournir plus de 72 millions d'éthylotests. Éthylotests qui périment au bout de deux ans. Avec un prix de vente moyen de 1 €, voilà 72 000 000 € que vont pouvoir se partager les acteurs du marché tous les deux ans. Et ce marché, Contralco en représente 90 %.
Basée dans l'Hérault, cette société de 61 employés est la seule entreprise française à produire et vendre des éthylotests, électroniques ou à usage unique. En 2008, la vente de 13 millions d'éthylotests a permis à Contralco d'afficher un chiffre d'affaires de près de 5 700 000 €. Fournisseur officiel de la Police et de la Gendarmerie, Contralco précise que les Forces de l'Ordre ne représentent que 35 % de son activité quand le grand public plafonne à seulement 25 %. Bonne nouvelle, le nouveau Code de la Route va changer ça, en multipliant les ventes par plus de 5.

Un but non lucratif ?

« Nous voulons provoquer la demande, avec de nouvelles façons de travailler le produit », résume Éric Condesse, président de Contralco. Et pour provoquer cette demande, une association à but non-lucratif a été créée en juillet 2011 : I-Tests.
Sa mission est indiquée dans ses statuts : « agir en faveur du développement des systèmes et dépistages d'alcool, à toutes heures et en tous lieux » et apporter une « expertise technique au service des institutions et associations de prévention en formulant des propositions d'évolutions règlementaires et législatives pour le développement de la prévention des addictions liées à la consommation abusive d'alcool ».
Ses membres ont en revanche des intérêts relativement lucratifs dans l'affaire (voir la liste en fin d'article). On y voit clairement que cette association regroupe des entreprises qui font commerce d'éthylotests, chimiques ou électroniques. On imagine mal une telle association ne pas faire son maximum pour imposer l'utilisation d'éthylotests pour chaque véhicule motorisé, malgré un statut précisant que le profit n'est pas le but premier.

Un coût modéré mais régulier

Alors que des voix s'élèvent déjà devant le peu d'utilité réelle de la mesure, on parle moins des soucis techniques qui vont se poser. En effet, les éthylotests à usage unique périment en 18 à 24 mois mais sont également très sensibles aux écarts de température. Dans un habitacle de voiture garée en plein soleil, la température grimpe très vite. De même sous les selles de motos ou scooter, sans parler des échappements hauts. Dans ces conditions, faudra-t-il être prudent et changer les éthylotests plusieurs fois dans l'année ? Si oui, le marché devient très juteux. Si non, les éthylotests seront inutilisables... et donc inutiles. Contralco précisait récemment travailler « avec des députés pour voir comment l'éthylotest pourrait être considéré comme un produit de prévention et se voir appliquer un taux de TVA à 5,5 %. » Car en étant taxé à 19,6 %, et bientôt 21,2 %, le jackpot est multiple.

Association I-Tests, la liste des membres


Liste des adhérents, membres actifs et suppléants :

Vos commentaires





L'Équipement.frsur

Derniers commentaires