Le magazine d'actualité de l'équipement moto et scooter

Le flux RSS de l'Equipement.fr

Info

Revenir à l'accueil

Essai gants ESKA Indianapolis GTX : Premières impressions

Info - Publié le mardi 5 mars 2013 à 17:16 par Ludovic Vidal

Peut-on concilier sportivité et étanchéité parfaite sur des gants de moto ? Voici nos premières impressions sur les ESKA Indianapolis GTX, des gants racing qui promettent de rouler au sec sans perdre leur souplesse. Avant de rouler, on s'interroge sur d'autres points.

Gants moto racing étanches en cuir ESKA Indianapolis GTXAvec les Indianapolis GTX, l'Autrichien ESKA s'invite dans le domaine des gants de moto sportifs qui garantissent une étanchéité parfaite. Finalement assez restreint, ce secteur peut néanmoins intéresser les motards ayant un usage bien spécifique de leur moto. Après tout, on peut chercher à rouler les mains au sec sans perdre le ressenti précis des gants racing.

Gants ESKA Indianapolis GTX : Gore-Tex (presque) insensible

Gants moto racing étanches en cuir ESKA Indianapolis GTXLes gants Indianapolis GTX sont clairement des gants sportifs. Il n'y a qu'à regarder leur esthétique, proche des gants GP Pro déjà testés. La manchette rigide, les nombreux pièces de cuir à soufflets et la large coque sur le dessus de la main ne laissent aucun doute quant à leur vocation. En regardant de plus près ces gants, de manière statique avant de partir en roulage, il est difficile de croire qu'ils intègrent une membrane étanche. Laminée avec le cuir extérieur, la membrane X-Trafit de Gore-Tex modifie à peine l'épaisseur du gant et donc le ressenti des commandes. On note cependant une légère raideur du gant quand on referme la main, conséquence classique de l'intégration d'une membrane Gore-Tex. On vérifiera sur la moto si cette raideur s'avère gênante. Nous avons également hâte de vérifier si la régulation thermique promise par ESKA avec l'emploi de fil d'argent est réellement efficace.

Finition en hausse. Et les certifications ?

Gants moto racing étanches en cuir ESKA Indianapolis GTXPar rapport aux GP Pro, la finition a progressé. On a enfin des aérations correctes sur le dessus de la main. De même, les coques de phalanges adoptent le carbone, comme le tranchant de la main, tandis que la paume reçoit un imposant pad de gel.
En revanche, les étiquettes attestant de la conformité du gant avec les certifications EPI (équipement de protection individuelle) ne sont pas présentes. Si on trouve bien la mention CE, le nom et la référence du gant ainsi que la taille, le pictogramme du motard est absent. De fait, impossible de dire à quel point les Indianapolis GTX reçus résistent lors des tests d'abrasion ou de perforation. Nous essayerons d'avoir des explications et des précisions de la part du fabricant d'ici à la publication de notre essai complet. À suivre…

Vos commentaires




Derniers commentaires