Le magazine d'actualité de l'équipement moto et scooter

Le flux RSS de l'Equipement.fr

Info

Revenir à l'accueil

Vision tête haute : Quid des Google Glass au guidon ?

Info - Publié le mercredi 15 mai 2013 à 19:30 par Ludovic Vidal

La vision tête haute : le principe fait rêver beaucoup de motards mais paraît complexe à adapter dans un casque. Les lunettes Google s'en approchent. À tel point que, grâce au GPS embarqué, elles pourront être utilisées au volant et au guidon. Mais seront-elles autorisées ?

Lunettes connectées Google GlassL'an dernier, nous vous parlions du Lumus OE-31, proposant la vision tête haute, un concept qui pourrait révéler tout son potentiel à moto. Depuis, Google a présenté ses lunettes connectées. Véritable nouveauté dans l'interface homme-machine, les Google Glass permettent de prendre connaissance de ses messages, appels et e-mails sur l'écran accroché à la monture. Et surtout, elles intègrent un module GPS. Ce dernier permet (pour le moment) d'afficher en temps réel la position et le tracé vers la destination choisie via Google Maps et Navigation. De quoi donner des idées et arrêter de faire l'aller-retour entre la route et le compteur.

Google Glass : Le Code de la Route les laissera-t-il passer ?

Lunettes connectées Google GlassL'article R412-6-2 du Code de la Route est assez strict : « Le fait de placer dans le champ de vision du conducteur d'un véhicule en circulation un appareil en fonctionnement doté d'un écran et ne constituant pas une aide à la conduite ou à la navigation est interdit. » Avec 135 € d'amende et un retrait de 2 points, l'affaire semble entendue. Mais l'écran des Google Glass, légèrement déporté, peut-il être considéré comme vraiment dans le champ de vision. De plus, de l'extérieur, comment s'assurer que les lunettes sont en fonctionnement et utilisées pour autre chose que pour le GPS ?
Bien entendu, utiliser les Google Glass pour répondre à ses mails pendant qu'on roule (au guidon ou au volant) sera tout aussi dangereux que le faire depuis un téléphone tenu en main. Toutefois, l'outil n'est pas dénué d'aspects pratiques. D'autant plus que, aisément modifiable et adaptable, il fera forcément son apparition. On peut imaginer des Google Glass qui, glissées dans le casque, indiquent la vitesse et le trajet, virage par virage, tout en alertant en cas de souci détecté sur la route.

En Virginie-Occidentale (États-Unis), l'usage d'un "visio-casque" au volant devrait être interdit à partir du 1er juillet 2013. Et en France ? Nous attendons les réponses de la Sécurité Routière et du Ministère des Transports, contactés à ce sujet.

Vos commentaires




Derniers commentaires