Le magazine d'actualité de l'équipement moto et scooter

Le flux RSS de l'Equipement.fr

Info

Revenir à l'accueil

Google Glass et conduite : Pas d'interdiction en vue

Info - Publié le jeudi 6 juin 2013 à 02:42 par Ludovic Vidal

Interdites au volant dans certaines parties des USA avant même de sortir, les Google Glass pourront-elles être utilisées sur la route chez nous ? Nous avons demandé à la Sécurité Routière, au Ministère des Transports et l'UTAC comment y voir plus clair.

Mise à jour du 1er août 2013 : D'après Next INpact, le Royaume-Uni vient de décider d'interdire l'usage des Google Glass au volant.

Lunettes connectées Google Glass en mode GPSÀ quelques mois de leur arrivée pour le grand public, les Google Glass font de plus en plus parler d'elles. Pourvues d'un micro, d'une caméra et d'un écran déporté sur le côté droit du champ de vision, elles permettent d'utiliser la majorité des services d'un smartphone, comme le GPS mais aussi la météo, la reconnaissance vocale ou la consultation des messages. C'est justement cette large gamme d'utilisation possible qui a, par avance, conduit certains états américains à en interdire le port au volant. Mais en France ? Suite à notre dernier article à ce sujet, nous avons contacté la Sécurité Routière et le Ministère des Transports qui nous ont redirigé vers l'UTAC.Ce dernier nous a apporté sa vision des choses.

Un champ de vision très encadré


Comme on peut s'en douter, il y a un règlement précis qui concerne le champ de vision quand on conduit. Il s'intitule "Règlement n° 125 de la Commission économique pour l'Europe des Nations unies (CEE-ONU) — Presriptions uniformes concernant l'homologation des véhicules à moteur en ce qui concerne le champ de vision du conducteur des véhicules à moteur" et peut être consulté ici en PDF. Pour résumer la situation :

« à l'exception des obstructions engendrées par les montants de pare-brise, les montants de séparation des déflecteurs fixes ou mobiles ou des vitres latérales, les antennes radio extérieures, les rétroviseurs et les essuie-glaces, il ne peut exister aucune obstruction dans le champ de vision direct du conducteur sur 180° vers l'avant. »

Lunettes connectées Google GlassIl est donc clairement indiqué qu'aucun dispositif ne peut être ajouté dans cette zone. Ce qui signifie que les GPS ne devraient pas être ventousés sur le pare-brise comme on le voit souvent. Et donc que les lunettes de réalité augmentée comme les Google Glass seraient à bannir au volant puisque leur écran se situe forcément dans ces 180°.
Cependant, Pierre Castaing, Responsable du Service Réglementation à l'UTAC nuance la théorie par des "contraintes d'usage". En citant l'exemple des GPS installés de série dans les voitures : pour ne pas se placer dans la zone interdite, ils sont aujourd'hui situés trop bas et obligent à quitter longuement la route des yeux. C'est d'ailleurs pour limiter ces temps de contrôle que plusieurs constructeurs utilisent des système de vision tête haute situés au-dessus de la planche de bord ou déplacent certains affichages dans le rétroviseur central. C'est également pour ça que les GPS sont tolérés sur le pare-brise (tant qu'on ne le place pas pile devant le conducteur).

Google Glass au volant : Un souci d'usage


Il semble donc difficile d'interdire les Google Glass au volant si elles sont utilisées pour afficher le GPS par transparence. Elles permettraient même d'augmenter la sécurité, le conducteur n'ayant pas à quitter la route des yeux (un rapide coup d'œil en haut suffit à apercevoir le mini-écran). « Le souci, c'est la surcharge d'informations, qui fait perdre du temps et de l'attention » précise Pierre Castaing, « mais y déporter l'affichage de la vitesse et de la prochaine direction est une bonne idée ».
Il faudra donc souhaiter que les automobilistes utilisateurs de Google Glass ne s'en serviront pas pour consulter leurs messages en conduisant. D'autant que les forces de l'ordre ne pourront pas juger, de l'extérieur, de l'usage qui en est fait. De la même manière que certains GPS limitent les manipulations si on se déplace, on peut imaginer que ces lunettes à venir n'autorisent que les fonctions "utiles" quand on se déplace relativement vite, car le souci se posera avec tous les moyens de transport.

Et à moto, on aura le droit ?


Lunettes connectées Google Glass en mode GPSSur un deux-roues, le champ de vision est fonction du casque qu'on porte ; c'est d'ailleurs pour cette raison que nous le mesurons. S'il est interdit de modifier son casque en apposant des dispositifs sur la coque*, rien n'empêche de disposer de telles lunettes dans le casque pour afficher la vitesse ou le GPS. Pierre Castaing résume bien la situation : « la technologie est là, elle va forcément s'imposer. Il va falloir s'y adapter, avec une période de transition, on ne pourra pas aller contre. » Le vrai souci, c'est de pouvoir conserver toute son attention sur la route, sans être perturbé par un flot d'informations.

Et si Google négociait un accord avec un fabricant de casques pour qu'on trouve prochainement sur le marché un affichage projeté sur l'écran avec les seules données nécessaires ? En attendant, il va falloir surveiller l'arrivée des Google Glass, prévue pour 2014 et la réaction définitive des pouvoirs publics.

Lunettes connectées Google Glass

* à ce sujet, l'UTAC nous a rappelés qu'en théorie, le fait de placer une caméra embarquée, ou un intercom, sur un casque peut limiter sa capacité de protection, notamment en provoquant une rotation non désirée de la tête lors d'une glissade. C'est également une modification de sa coque qui fait perdre l'homologation du casque.

Mise à jour du 1er août 2013 : D'après PC INpact, le Royaume-Uni vient de décider d'interdire l'usage des Google Glass au volant.

Vos commentaires




Derniers commentaires