Le magazine d'actualité de l'équipement moto et scooter

Le flux RSS de l'Equipement.fr

Info

Revenir à l'accueil

Vitesse limitée à 80 km/h : Insuffisant ?

Info - Publié le samedi 5 octobre 2013 à 20:45 par Ludovic Vidal

Si on passait la vitesse maximale autorisée à 80 km/h ? C'est la proposition faite dans un rapport qui aurait dû rester confidentiel. Il faut cependant se rendre à l'évidence, ça manque de cran. Soyons radicaux, voici ce qu'il faudrait mettre en place !

Abaisser la vitesse maximale autorisée à 80 km/h sur les routes… C'est assurément LA mesure qui fera le plus parler parmi celles que préconise le rapport, rendu public ce samedi et émanant d'un comité d'experts du Conseil National de la Sécurité Routière. Partant du principe, désormais bien connu, que seule la vitesse tue vraiment, ce comité indique qu'en abaissant de 10 km/h la vitesse maximale, on sauverait 450 vies par an, histoire d'atteindre un jour les 2 000 décès causés sur la route. Et pourtant…

Pourquoi seulement 10 km/h ?

Pourtant, les experts du CNSR se sont perdus en route, conseillant également de mieux contrôler l'alcoolémie. Pas avec des contrôles inopinés au bord des routes mais par des systèmes automatisés (encore eux) installés dans les véhicules. Ou en osant insinuer qu'il faudrait sans doute protéger les obstacles fixes comme les arbres ou les poteaux contre lesquels se tuent plus de 1 300 personnes chaque année.
Pourtant, Chantal Perrichon, la bienveillante présidente de la Ligue contre la Violence Routière le martèle depuis des années, c'est la vitesse qui est coupable. Et rien qu'elle. il y aurait donc bien mieux à faire et ce rapport est encore, à notre sens, un peu frileux.

La Sécurité Routière l'énonçait clairement il y a deux ans, dans son rapport intitulé "La sécurité routière en France - Bilan de l'année 2010" : la vitesse est bien la cause de tout ce qui peut clocher sur la route :

« La vitesse n’est pas un facteur d’accident comme les autres, puisqu’inhérent à la notion même de déplacement. La vitesse constitue le seul facteur réellement causal d’accidents, les autres facteurs habituellement avancés comme tels n’étant que des facteurs secondaires (ne serait-ce que parce qu’ils sont inopérants à vitesse nulle) venant "seulement" accentuer la relation vitesse-accident (ou l’atténuer pour les facteurs protecteurs) ».

C'est indiqué noir sur blanc : couper la route ou téléphoner au volant n'est pas dangereux, pas plus que "rouler bourré", le souci c'est que les gens roulent trop vite lors de la collision, ces ânes. En d'autres termes, il est dit de manière officielle que si tout le monde roule à 0 km/h on élimine la seule cause d'accident.
La voilà la solution, sous les yeux de tous depuis tant d'années et on s'obstine à penser qu'il faudrait améliorer l'infrastructure routière ou mieux former les conducteurs, sots que nous sommes.

Messieurs (et mesdames) du CNSR, osez aller au bout de vos idées, abaissez dès 2014 les limitations à 15 km/h sur route, 30 sur autoroute et interdisez toute circulation en ville, vous prouverez ainsi votre clairvoyance. Puisque, c'est connu, à part la vitesse, aucun comportement ne peut causer de décès sur la route. D'avance, "merci".

Le point de vue d'un autre expert

Mise à jour : Ancien pilote de rallye, Bernard Darniche était l'invité du Grand Journal le 7 octobre. Comme on pouvait s'y attendre, il n'est pas tout à fait en phase avec ce projet de réduction des vitesses sur le réseau secondaire, parlant de mensonge d'État.
Si ses arguments semblent frappés du sceau du bon sens, peut-on réellement espérer que ce genre de discours soit entendu en haut lieu ? On en doute, malheureusement.

Crédit vidéo : Canal +

Vos commentaires




Derniers commentaires