Le magazine d'actualité de l'équipement moto et scooter

Le flux RSS de l'Equipement.fr

Info

Revenir à l'accueil

Semelles de bottes moto : Michelin et Jihua marchent du même pas

Info - Publié le jeudi 27 novembre 2014 à 18:05 par Ludovic Vidal

Quand l'une des marques les plus importantes dans le pneumatique s'associe au leader de la fabrication de semelles de haute technicité, l'objectif est double : prendre des parts de marché avec des produits techniquement supérieurs à la concurrence. Michelin et Jihua espèrent marquer le secteur de leur empreinte.

Qu'est-ce qu'une semelle sous votre chaussure sinon l'équivalent du pneu qui relie votre moto au sol ? Partant de ce constat qui semble évident, quelques marques de pneumatiques ont, par le passé, apposé leur nom sur des chaussures de sport. Après quelques incursions dans le domaine − en tennis avec Babolat et Le Chameau pour des bottes agricoles dont nous vous avions parlé en l'an passé − le manufacturier français Michelin vient de signer un partenariat d'envergure avec la firme chinoise Jihua, via le consortium JV International. Le trio va produire des semelles techniques pour des bottes et chaussures dans de nombreux domaines. Dont la moto.

Partenariat Michelin / Jihua : 100 000 000 de semelles par an


Liu Ming Zhong, JihuaCe 26 novembre, Michelin organisait une conférence internationale et une journée spéciale pour officialiser cet accord avec un géant chinois dont vous ne connaissez pas le nom mais dont vous utilisez déjà certainement l'un des produits. Numéro un mondial de la fabrication d'équipement technique, Jiuha Group est également présent sur de nombreux articles de sport par le biais … des semelles. Les semelles Jihua équipent également les taïkonautes (astronautes chinois).
Et le groupe pèse (très) lourd ! Avec un chiffre d'affaire de près de 32 milliards de dollars en 2013, Jihua surpasse même Michelin (20 milliards). Tous deux spécialistes dans leurs domaines respectifs, Michelin et Jihua ont annoncé avoir de grandes ambitions pour leur projet commun : vendre 50 millions de paires de semelles par an. Michelin s'occupe du développement technique (pour la couche extérieure) en s'appuyant sur l'expérience acquise dans la conception des pneumatiques tandis que Jihua fabriquera les semelles (sous licence Michelin) dans la province du Guangdong, pour le compte de JV International.

Un trio franco-italo-chinois


Basé en Italie et appartement à Jihua, ce consortium créé en 2013, dispose de 5 sites en Italie et en Chine. Le studio de design situé à Vérone, travaille déjà en étroite collaboration avec Michelin pour que l'esthétique des semelles corresponde aux attentes des fabricants les ayant commandées tout en respectant le cahier des charges techniques. Nous reviendrons, dans un prochain article, sur ce point moins évident qu'il n'y paraît. Au-delà des trois projets présentés hier (moto, vtt et travaux publics), JV International a annoncé qu'une vingtaine de projets était en cours de finalisation, preuve que le trio entend frapper fort dès le départ. La situation géographique de JV International explique sans doute les premières collaborations puisque, pour les trois projets exposés, les bottes étaient italienne. North Wave pour le VTT, Diadora pour les travaux publics et, dans le cas qui nous intéresse, TCX pour les bottes. Dès le salon de Cologne, nous vous avions présenté les Infinity Evo Gore-Tex dont la semelle reprend l'aspect des Anakee III mais embarque également des technologies développées par Michelin pour garantir une meilleure longévité et un confort maximal.
À titre d'exemple, sur les 18 mois nécessaires au développement complet d'un tel produit, 3 sont requis pour l'analyse fonctionnelle et biomécanique spécifique afin que le dessin et les composés de la semelle correspondent véritablement à l'usage qui en sera fait.

Lors de la conférence, Claire Dorland Clauzel, membre du Comité Exécutif du groupe Michelin, et Liu Ming Zhong, président de la société d'État chinoise Xinxing Cathay International (actionnaire majoritaire de la compagnie Jihua) ont déclaré vouloir occuper, d'ici 5 ans, 10 % de ce marché en plein expansion. Au vu de l'ampleur du partenariat, il est évident que les deux sociétés ne viennent pas faire de la figuration.
Et pour les motards et scootéristes, il va falloir s'habituer à voir le logo Michelin et le Bibendum sur les semelles d'une grande partie de la gamme TCX, partenaire exclusif de JV International pour la branche "deux-roues motorisé".

Et, si vous désirez savoir comment sont développées des semelles spécifiques à la pratique de la moto, rendez-vous sur lequipement.fr en début de semaine prochaine…

Photos : lequipement.fr
Logo fourni par Michelin

Vos commentaires




Derniers commentaires