Le magazine d'actualité de l'équipement moto et scooter

Le flux RSS de l'Equipement.fr

Info

Revenir à l'accueil

Intercoms moto : Une attente et plusieurs questions

Info - Publié le jeudi 9 avril 2015 à 14:40 par Ludovic Vidal

Que va-t-il advenir des intercoms moto à partir du 1er juillet, date d'interdiction des oreillettes et kits mains-libres (au volant) ? La réponse officielle ne devrait plus tarder mais répondra-t-elle à toutes les questions ? Et qu'en est-il hors de France ?

Mise à jour du 13 mai 2015 : Ils restent autorisés mais …

Ce week-end, on apprenait que la date fixée par le Ministère de l'Intérieur pour l'interdiction des kits mains-libres massivement utilisés par les automobilistes était fixée au 1er juillet 2015. Mais, dans son discours tenu le 26 janvier dernier, Bernard Cazeneuve utilisait un champ lexical assez vaste. De sorte que l'avenir des intercoms moto semble compromis. Nous avons contacté le Ministère et la Sécurité routière pour faire un premier point.

Oreillettes, intercoms et … protection auditive


« Sur la recommandation du Conseil national de la Sécurité routière, j'ai ainsi décidé, sur le modèle de l'interdiction du téléphone tenu en main, d'interdire l'usage au volant de tous les systèmes nécessitant des écouteurs, des oreillettes ou des casques. » On le voit, le propos tape (très) large.

Intercom moto et scooter Cardo SHO-1 pour les casques ShoeiNos différents interlocuteurs sont unanimes : au volant, les oreillettes, avec ou sans fil, seront proscrites. L'argument est que leur utilisation impose de manipuler le téléphone ou l'oreillette. Seuls seront donc autorisés les systèmes intégrés (ou ajoutés) au véhicule et fonctionnant par des commandes vocales ou sans lâcher le volant. Au guidon, c'est beaucoup plus flou.
Et pour cause : les systèmes "intégrés" à la moto avec une commande au guidon se comptent sur les doigts d'une seule main. Et ce qu'on appelle communément intercom tient plus du système de communication complet. Installé dans un casque, il sert autant à entendre son GPS sans quitter la route des yeux qu'à parler à son passager. Ce qu'on tolère encore (pour le moment ?) de la part des automobilistes. Comment vont s'y prendre les forces de l'ordre pour savoir si, lors d'un contrôle, un intercom est utilisé pour téléphoner, trouver son chemin ou écouter la radio ?

Sur ces points, il semble "urgent d'attendre" et les services concernés recommandent de patienter jusqu'à la publication définitive des textes. Qu'on espère être clairs pour ne pas laisser de marge à une interprétation, quelle qu'elle soit.

Protections auditives moto sur mesure Audika Audi-Protect Moto RouteÀ ce sujet, l'argument utilisé pour tolérer les appels téléphoniques mais pas les oreillettes est le suivant :
« Le kit mains libres est un dispositif qui empêche l'utilisateur d'entendre ce qui se passe autour de lui. Le but est que le conducteur garde l'appréhension du monde extérieur ». Sans vouloir relancer le débat sur la musique à fort volume, nous nous posons sérieusement la question de la verbalisation éventuelle des motards roulant avec des protections auditives qui filtrent certaines fréquences afin de se protéger des acouphènes. Il s'agit d'un dispositif placé dans l'oreille mais qui permet justement de se montrer plus attentif en évitant de fatiguer inutilement l'oreille. Et sur ce point, c'est pour le moment silence radio.

À suivre …

Et ailleurs ?

À titre de comparaison, les législations d'autres pays européens (Royaume-Uni par exemple) interdisent également le téléphone tenu en main ou un kit mains-libre sans commande vocale.
Aux Pays-Bas, l'article 61a du code de la route, entré en vigueur le 30 mars 2002, énonce que : « Il est interdit aux personnes qui conduisent un véhicule à moteur, une motocyclette [...] de tenir un téléphone portable tout en conduisant. ».
En Italie, l'article 173 du code de la route énonce à l'alinéa 2 : « Pendant que le véhicule est en mouvement, il est interdit au conducteur d'utiliser des appareils radiotéléphoniques [...]. Est autorisée l'utilisation d'appareils mains libres ou d'appareils dotés d'oreillettes, pourvu que le conducteur conserve une capacité auditive adéquate et que le fonctionnement des appareils ne requière pas l'utilisation des mains. ».
En Allemagne, le code de la route énonce à l'alinéa 1a de l'article 23 : « Il est interdit au conducteur d'un véhicule d'utiliser un téléphone portable ou un téléphone de voiture s'il est amené soit à prendre soit à tenir le téléphone portable ou l'écouteur. Cette interdiction ne s'applique pas lorsque le véhicule est à l'arrêt et que le moteur est coupé. ».

Mise à jour du 13 mai 2015 : Ils restent autorisés mais …

Vos commentaires




Derniers commentaires