Le magazine d'actualité de l'équipement moto et scooter

Le flux RSS de l'Equipement.fr

Accessoire casque Rainpal Essuie-glace

Présentation

Vous pestez contre l'absence d'essuie-glace intégré à votre casque les jours de pluie ? Une société britannique s'est mis en tête de proposer un système dédié, loin des bricolages déjà vus. Voici le Rainpal, qui pourrait bien devenir l'ami du motard tout temps.

Essuie-glace automatique pour casque de moto et scooter RainpalPour chasser la pluie qui s'installe sur l'écran du casque, tout motard ou scootériste a l'habitude de balayer ce dernier avec son gant, que celui-ci soit pourvu d'une petite raclette dédiée ou non. Bien entendu, l'idéal serait de disposer d'un système mécanique évacuant l'eau sans devoir lâcher le guidon. Nous en avions présenté deux : de l'insolite à base d'air comprimé au plus farfelu monté sur un bras fort encombrant situé sur le dessus de la tête. La firme britannique Rainpal vient de lancer une campagne de financement pour lancer la production de son essuie-glace. Assez discret, il vient se clipser sur l'écran et sa vitesse peut être ajustée.

Rainpal : L'essuie-glace pour casque de moto

Essuie-glace automatique pour casque de moto et scooter RainpalQuiconque a déjà roulé sous la pluie connaît les tracas occasionnés : on finit par ne plus rien y voir, nettoyer son écran oblige à lâcher le guidon, ce qui n'est pas toujours aisé en circulation et le froid de l'écran accélère la formation de buée. Si le seul procédé actuellement en vente (aussi discret qu'une armoire normande) incite assez peu à vouloir installer un essuie-glace, le système développé par Rainpal mérite une certaine attention. Leur essuie-glace prend place au-dessus de l'écran sur lequel il vient s'accrocher et le balai circule de gauche à droite, sans être actionné par un bras extérieur aussi disgracieux que gênant.

Jusqu'à 3 heures de vision dégagée

Essuie-glace automatique pour casque de moto et scooter RainpalD'après Rainpal, le support est assez flexible pour s'adapter sur tous les écrans et le balai en lui-même peut également rester plaqué sur les écrans 2D présentés en illustration que les modèles bombés. Rainpal prévoit deux versions : l'une est "autonome" et se commande par le biais des boutons situés sur le dessus tandis que la seconde s'associe à une télécommande Bluetooth située sur la poignée gauche pour faire varier la vitesse ou stopper le balayage. Si l'on attendra le modèle définitif pour juger de la qualité réelle, il semble y avoir deux petits écueils pour le moment : le système de fixation qui pourrait se montrer problématique sur les casques dont le joint d'écran serait malmené par les pinces du Rainpal et l'autonomie encore un peu juste avec 90 minutes (ou 3 heures en balayage intermittent). Mais le fabricant nous a déjà indiqué travailler spécifiquement sur ce souci.
Enfin, on peut se montrer "prudent" face aux risques de rayures provoquées par le balayage, le polycarbonate des écrans étant moins résistant qu'un verre de pare-brise sur ce point.

Si le concept vous séduit, vous pouvez participer à son financement sur la plate-forme Fundrazr. Comptez entre 50 et 60 livres selon que vous choisissiez la version normale ou Bluetooth, soit de 64 € à 77 € (hors taxe), avec différentes décos selon vos goûts. Un tarif qui passera à 120 € après la campagne.

Présentation publiée le mercredi 09 mars 2016 par Ludovic Vidal

Vos commentaires