Le magazine d'actualité de l'équipement moto et scooter

Le flux RSS de l'Equipement.fr

Amortisseur Öhlins TTX Road and Track

Présentation

Pour 2014, l'amortisseur Öhlins TTX évolue et revient dans une gamme Road and Track le rendant financièrement plus accessible sans rogner sur le nombre de réglages offerts. En modifiant le réglage de la précharge, le tarif baisse de 20 % sans perdre en efficacité.

Amortisseur moto Öhlins TTX Road and TrackÖhlins continue sur sa lancée et poursuit ses efforts pour rendre ses amortisseurs plus accessibles. Après la gamme Street Performance, c'est au tour des très sportifs TTX de se voir modifiés. S'ils conservent le fonctionnement des TTX version 2013, le réglage de la précharge est modifié sur ces TTX Road and Track. En échange, la facture s'allège de presque 300 €.

Amortisseur Öhlins TTX RT : Haute technologie moins exclusive

Amortisseur moto Öhlins TTX Road and TrackQu'on ne s'y trompe pas, Öhlins ne propose pas là du TTX en version low-cost. On retrouve en effet la construction spécifique des TTX : l'amortisseur utilise une conception bitube avec un diamètre de 36 mm et une bonbonne. De même, les utilisateurs les plus pointilleux auront accès aux réglages de la compression, de la détente et de l'assiette (pour plus ou moins basculer la moto sur l'avant). La différence se fait au niveau de la précharge. Initialement réglable de manière hydraulique, elle se fait à présent mécaniquement, par un plus conventionnel écrou et contre-écrou. Il est vrai que mis à part pour une utilisation exclusivement sur piste, ce réglage se fait généralement "une fois pour toutes", même sur les hypersportives et roadsters énervés auxquels cet amortisseur est destiné.

Cette modification permet de faire passer le prix public à 1 200 € TTC. Un tarif certes conséquent mais pour un élément qui offre plus de progressivité que l'accessoire d'origine, souvent impossible à reconditionner après quelques dizaines de milliers de kilomètres.

Présentation publiée le mercredi 15 janvier 2014 par Ludovic Vidal

Vos commentaires