Le magazine d'actualité de l'équipement moto et scooter

Le flux RSS de l'Equipement.fr

Essai

Après les appareils autonomes et l'iPhone, le Coyote s'invite sur le système Android, afin d'agrandir encore la communauté. L'application iCoyote se montre-t-elle utile une fois au guidon ? Nous l'avons testée pour vous.

Application iCoyote pour Android : Les captures d'écranSi vous dévorez les kilomètres à deux-roues presque aussi vite que votre machine avale ses litres de carburant, les radars automatiques et autres radars mobiles plantés sur les bords de route font partie de votre quotidien. Au point qu'on arrive vite à se faire flasher pour quelques km/h de trop. Souvent très peu, mais assez pour perdre de nombreux points, doucement mais sûrement. Déjà présent dans las voitures et de manière autonome pour les motos, le système Coyote arrive maintenant sur les téléphones, et pour un budget bien moindre.

Comme un appel de phare, en différé

Le principe de Coyote est simple. Chaque éclaireur (nom d'un possesseur de boitier Coyote) peut signaler la présence d'un radar mobile d'un clic. Dans les secondes qui suivent, tous les autres appareils Coyote du secteur en sont avertis. Plus besoin d'attendre de croiser un appel de phare pour être prévenu. Alors que le Coyote pour automobile (ou le Coyote Rider malheureusement non étanche) obligeait à s'acquitter d'un abonnement GSM en plus de l'abonnement au service Coyote, l'application iCoyote permet d'économiser la partie GSM, que vous payez déjà à votre opérateur.
Après l'iPhone, c'est au tour des smartphones équipés d'Android de proposer iCoyote. L'immense majorité des téléphones récents à écran tactile est équipée d'une puce GPS et de la 3G, permettant de recevoir des données, mais surtout d'en émettre. Dès lors, il suffit de placer le téléphone au guidon, comme nous l'avons fait, par l'intermédiaire de la housse So Easy Rider.
L'application peut être utilisée sans paramétrages particuliers, mais beaucoup voudront sans doute affiner les distances d'avertissement, par défaut un peu élevées (2 kilomètres). Ensuite, iCoyote se laisse presque oublier.

Application claire, mais des boutons à agrandir

Application iCoyote pour Android : Les captures d'écranComme vous pouvez le voir dans la galerie d'images, l'interface n'est pas surchargée, ce qui est agréable quand on veut tout saisir d'un rapide coup d'œil. En usage normal (voir l'image ici à gauche), la partie gauche présente la route empruntée, avec le nombre d'éclaireurs évoluant sur le tronçon. A droite, on trouve la vitesse actuelle et surtout trois boutons pour signaler un radar fixe non répertorié (cas rare) ou un accident, et les radars mobiles, placés à gauche ou à droite de la chaussée. Pour une utilisation à moto, on pourra déplorer une taille des boutons légèrement trop petite, quoi qu'utilisable avec des gants. Couplé à un dispositif Bluetooth, comme un intercom par exemple, iCoyote permet même de ne jamais quitter la route des yeux, les messages étant clairement énoncés et permettant de regagner rapidement une vitesse convenable, le tout avec l'écran éteint pour préserver la batterie. À noter que si on ne dépasse pas la limitation, l'écran informe simplement de la proximité du radar. En cas contraire, il s'allume en rouge, et là, le message est limpide.

Radars fixe et mobiles, zones de contrôles fréquents, accidents, l'application iCoyote, qu'elle soit pour iPhone ou Android, permet, comme les appareils autonomes, d'être averti en temps réel. Malgré tout, et comme Coyote l'explique, il ne faut pas espérer trouver là un prétexte pour rouler au-delà des règles de sécurité et il conviendra à chacun d'adapter sa conduite, et le cas échant d'assumer.
Toutefois, avec un tarif mensuel de 11,99 € (chutant à 49,99 € pour une année complète), iCoyote pourrait bien sédurie de plus en plus d'utilisateurs. D'autant plus que la version Android, disponible officiellement depuis hier, est grauite jusqu'au 31 décembre 2010.
D'autres applications, totalement gratuites existent sur Android, mais Coyote peut mettre en avant une base impressionnante d'éclaireurs, avec près de 600 000 inscrits.

Voici le lien pour la télécharger sur l'Android Market.
Scannez ce QR Code

Essai publié le jeudi 07 octobre 2010 par Ludovic Vidal

Les plus

Signalements en temps réel
Utilisation simple
Gratuite ... pour l'instant

Les moins

Taille des boutons
Rentable pour les gros rouleurs
Autonomie dépendant du téléphone

Vos commentaires