Le magazine d'actualité de l'équipement moto et scooter

Le flux RSS de l'Equipement.fr

Essai

Pour qui ne l'a pas eu sur le dos, le prix de vente très bas du blouson Dexter D63 pourrait autant constituer un atout que jeter le doute sur sa qualité de fabrication. Son essai prolongé nous a permis de mettre en relief les qualités d'un cuir bien fini, à quelques détails près.

Blouson moto en cuir Dexter D63Paradoxalement, il faut souvent aller piocher dans les blousons les plus chers pour espérer trouver un peu de simplicité esthétique. Dexter a vu là une brèche à exploiter et a mis au point le D63, un vêtement sobre empreint d'une certaine nostalgie, qui se place comme un challenger à suivre avec son tarif passant sous la barre des 200 €. Le prix est-il son seul argument valable ? Après l'avoir essayé pour vous livrer notre avis, la réponse est non.

Une finition surprenante à ce prix

Blouson moto en cuir Dexter D63Pas de mauvaise surprise au déballage. La finition globale du Dexter D63 n'appelle aucune critique, comme en témoignent par exemple le col doublé de cuir doux, la finition des diverses coutures ou l'homogénéité esthétique des empiècements de cuir. Très à la mode dans la production actuelle, la finition mate de la peau fait son petit effet et ne requiert pas d'attention particulière. Détacher les moustiques qui s'y sont collés avec la vitesse s'effectue aisément à l'aide d'une éponge imprégnée d'eau tiède et n'affecte pas cet aspect mat ; en revanche, le graissage et lustrage du cuir en vient à bout. Les frottements répétés sur certaines zones finissent de toute façon par les rendre plus brillantes, mais l'harmonie n'est pas rompue et cela donnerait plutôt au D63 une patine sympathique.

La dorsale, une option bien spécifique

Le look et le confort ne constituent pas les seules motivations d'achat pour un blouson moto. La protection reste un argument de poids dans la balance à l'heure du choix, et même si sa fabrication intégrale en cuir vachette et l'épaisseur de ce dernier rassure, le Dexter D63 pourrait facilement mieux faire à ce chapitre. Ce n'est pas la mention portée sur l'une des étiquettes cousue sur la doublure fixe qui est à mettre en cause, même si elle pourra surprendre : elle spécifie que le D63 « protège des intempéries mais n'offre aucune protection au sens de la norme EN 13595-1 » ! Pas de panique ! Dexter fait en fait ici preuve de franchise, car le D63 est dans le même cas que près de 90 % des blousons actuellement sur le marché. Même s'il ne répond pas stricto sensu à cette norme (contraignante), le D63 présente au final les mêmes qualités question sécurité que la plupart de ses concurrents.
Blouson moto en cuir Dexter D63Le souci se situe ailleurs, dans le dos plus précisément. Dexter a en effet "oublié" d'équiper ce vêtement moto d'une dorsale. Cette lacune mérite cependant elle aussi d'être relativisée au regard du tarif contenu du D63, qui autorise l'acquisition parallèle d'un élément conforme EN 1621-2. Sous réserve que celui-ci trouve sa place dans la poche. Cette dernière affiche en effet des cotes rectangulaires (20 x 40 cm), et seules certaines dorsales de niveau 1 (les moins couvrantes) s'y logeront convenablement.

Confortable, surtout à la mi-saison

Blouson Dexter D63, vue avec doublureAu guidon, le bilan reste positif. Après quelques utilisations seulement, le cuir du blouson Dexter D63 s'est bien assoupli, et il n'est rapidement plus à l'origine d'aucune gêne. Pour autant, aucun battement intempestif n'est à signaler, et le confort est au rendez-vous quelle que soit la vitesse considérée, avec ou sans doublure isolante.
Justement, cette doublure thermo-alu intégrale officie convenablement à la mi-saison. Mais à l'approche du zéro, il faudra sans doute prévoir de porter plus qu'un simple t-shirt. À la belle saison, il est aisé de la retirer : Dexter l'a fixée par le biais d'un zip périphérique et de petites pattes pressions à l'extrémité des manches — deux par manche, repérées à l'aide d'un code couleur pour éviter les inversions à la remise en place. La circulation de l'air à l'intérieur n'est alors pas révolutionnée, et au plus chaud de la journée, l'effet sauna sévira à tous les coups à l'arrêt ou à basse vitesse ; rien d'inhabituel sur un cuir noir cependant. Un petit désagrément vient néanmoins perturber les tatillons que nous sommes : les poches qui se sont faites apprécier dans la doublure amovible manquent cruellement à l'appel dans la doublure fixe. Il faut donc se rabattre sur les étroites poches extérieures ou les deux poches peu accessibles situées près du zip de fermeture pour ranger vos papiers et autres effets personnels. De même, on aurait apprécié la présence de pattes de connexion à un pantalon.
La protection en cas d'averse reste dans la moyenne : le Dexter D63 encaisse très bien une pluie "normale". En cas de pluie battante, les fermetures éclair rendent la main et laissent passer l'eau avant le cuir. Sous une très forte pluie, l'eau s'est infiltrée par le zip central en un quart d'heure. Étant donné la morphologie de l'essayeur, le col large constituait dans ces conditions extrêmes une autre entrée conséquente d'humidité.

Vous l'aurez compris, le blouson Dexter D63 ne cause aucun désagrément réellement problématique quand on considère son prix de vente, fixé à 199 €. La comparaison avec le tarif des cuir d'entrée de gamme de marques concurrentes, plus onéreux, légitime l'achat d'une dorsale adaptée, ou mieux, d'une dorsale à bretelle plus protectrice, ce qui permet d'éluder le principal reproche qu'on pouvait formuler à son propos. Le reste se confine à de menus détails que bien des blousons de cuir plus chers ne corrigent pas mieux. Au final, le D63 constituera un choix pertinent pour qui recherche un blouson simple mais couvrant la plupart des besoins en usage quotidien. Sa finition et le confort qu'il ménage atteignent même un niveau digne de certaines productions plus élitistes.

Essai publié le mercredi 18 juillet 2012 par Loïc Bonraisin

Les plus

Finition
Souplesse du cuir
Rapport qualité/prix

Les moins

Pas de dorsale de série
Poches intérieures (doublure retirée)
Pas de pattes de connexion à un pantalon

Vos commentaires