Le magazine d'actualité de l'équipement moto et scooter

Le flux RSS de l'Equipement.fr

Blouson Ixon Reckless

Présentation

Avec une coupe courte résolument sportive, le blouson en cuir Reckless vise les amateurs de motos sportives et de roadsters. Proposé à un tarif serré, il n'en oublie pas pour autant la protection, avec une dorsale livrée de série.

Blouson moto sportif et route en cuir Ixon RecklessLa gamme Printemps/Été 2014 de Ixon commence à pointer le bout de son col. En l'occurrence, c'est par le blouson sportif en cuir que la marque française débute la saison. Pourvu d'une doublure pour l'hiver et de zips de ventilation pour l'été, il ne fait pas l'impasse sur la protection face aux chutes avec une certification EPI et une dorsale qui a le bon goût de ne pas être une option.

Blouson Ixon Reckless : Un cuir à moins de 300 €, dorsale comprise

Blouson moto sportif et route en cuir Ixon RecklessPar sa coupe comme ses aménagements, le blouson en cuir Ixon Reckless ne peut masquer son héritage sportif, dérivé des combinaisons de la marque française. On retrouve ainsi des soufflets de cuir (dénommés Flex) sur les omoplates, pour ne pas gêner les mouvements, notamment sur les roadsters imposant une position basculée sur l'avant. Taillé dans du cuir de vachette (dont l'épaisseur n'est malheureusement pas connue), le Reckless est certifié EPI et accueille, en plus des traditionnelles coques de coudes et d'épaules, une dorsale homologuée. En l'absence de précision de la part d'Ixon, il est fort probable que la certification EN 1621-2 soit uniquement de niveau 1, mais l'effort mérite d'être souligné. Et pour ceux souhaitant utiliser leur cuir assez longtemps dans l'année, Ixon fournit une doublure hiver amovible et a équipé le Reckless de zips de ventilation sur le torse et en haut du dos.

Disponible du S au 4XL dans un sobre coloris unique, le Reckless s'affiche à un tarif moins téméraire que son nom puisque Ixon l'a fixé à 299 €. Un prix relativement bien placé pour la catégorie.

Présentation publiée le mardi 25 février 2014 par Ludovic Vidal

Vos commentaires