Le magazine d'actualité de l'équipement moto et scooter

Le flux RSS de l'Equipement.fr

Essai

Venu du nord de l'Europe, le blouson d'été Macna Chili a-t-il de quoi éviter la suffocation lors des trajets urbains ou routiers ? Nous avons arpenté les routes à différents guidons pour nous rendre compte que sa simplicité esthétique cachait une efficacité sans faille.

Blouson ventilé moto et scooter Macna ChiliAfin de vérifier les promesses faites par Macna quand la marque assure que le blouson Chili permet de rouler en sentant l'air circuler même en plein été, nous l'avons testé dans diverses conditions. De l'atmosphère étouffante de Paris aux grands espaces bavarois en passant par les routes auvergnates, rien n'a été épargné à ce blouson aux larges panneaux en Mesh 3D. Verdict ? Il est bon !

Blouson Macna Chili : Simple, efficace et évolutif

Blouson ventilé moto et scooter Macna ChiliAu premier abord, on pourrait prendre le Chili pour un blouson d'été comme tant d'autres : des panneaux ventilés, ici en mailles 3D R-Tech, sur le torse et en haut du dos, secondés par un nylon relativement épais sur les zones destinées à embrasser le bitume lors d'une glissade plus ou moins désirée. Mais, si le fabricant Macna a souhaité en faire un modèle simple, il ne livre pas ici un blouson simpliste. En effet, on trouve plusieurs réglages. Au delà des habituels velcros permettant d'ajuster le blouson à la taille ou aux poignets, il est possible de serrer les manches au niveau des avant-bras, ce qui se révèle très pratique à l'usage. Et pas uniquement sur les portions d'autoroutes allemandes empruntées au guidon de maxi-trails. C'est d'ailleurs sur ces motos disposant d'une bonne protection que nous avons pu constater l'efficacité du système de ventilation du Chili. Malgré un ciel sans nuage et plus de 30° C à l'ombre (absente), toute sensation de chaleur disparaît dès qu'on atteint la vitesse de 10 à 15 km/h. Autant dire qu'à moins de rester coincé au feu rouge, il sera très difficile de souffrir de la canicule. Le tout dans un confort appréciable.

Ergonomie soignée à ce niveau de prix

Blouson ventilé moto et scooter Macna ChiliPur blouson d'été, le Macna Chili ne propose pas de membrane étanche ou de doublure thermique pour pouvoir être porté par mauvais temps. Taillé pour garder son porteur au frais par temps chaud, il s'acquitte de sa tâche à merveille. Cependant, il est possible de lui adjoindre, en option, plusieurs accessoires si vous souhaitez être paré face à un changement de météo. Du baudrier fluo pour être visible dans le brouillard — ou Night Eye pour l'être une fois la nuit tombée — à la surveste de pluie qui vient s'accrocher sur des zips préinstallés, tout est possible. Une poche dorsale est d'ailleurs installée sur les lombaires pour y ranger le nécessaire et le garder à portée de main. Les utilisateurs français pourront même y glisser dès janvier 2016 l'obligatoire gilet à porter en cas de panne.
Parmi les autres aspects pratiques, citons les deux poches placées à l'avant et qui ferment par un zip. Une autre poche, placée à l'intérieur le long du zip principal, permettra de ranger vos papiers ou votre portable. En gardant bien à l'esprit qu'aucune de ces poches n'est étanche puisqu'elles sont, comme le blouson, "ouvertes" aux quatre vents.

Des grands boulevards aux routes de montagne, sur un scooter (à 4 roues), un roadster ou un maxi-trail, le blouson Chili aura démontré lors de notre essai que le fabricant Macna parvient à maîtriser les hautes températures pour que les trajets à 2 roues (ou plus) restent agréables lors de la belle saison. Le Chili ne distille pas un mince filet d'air mais donne réellement l'impression de rouler en tee-shirt tout en se montrant capable de protéger efficacement en cas de chute, si tant est qu'on ajoute une dorsale pour une protection complète. Quasiment parfait sur tous les points, même son tarif (149,90 €) n'appelle pas de réelle critique.

Le blouson ici testé est le modèle gris mais le Chili existe en jaune fluo ou en version night Eye (à 230 € malheureusement), assez discrète de jour et très visible de nuit, vous pouvez retrouver ici une vidéo de cette technologie.

Équipement porté sur les photos de l'essai : casque Shoei Hornet ADV, casque Schuberth Metropolitan M1, gants Macna Solid Outdry, jean Triumph Heritage, bottes TCX X-Five Plus Goretex, bottes Bering Bronx.

Essai publié le mardi 09 juin 2015 par Ludovic Vidal Dernière modification le vendredi 12 juin 2015

Les plus

Efficacité de la ventilation
Ergonomie bien étudiée
Rapport qualité/prix

Les moins

Aucune poche étanche
Pas de dorsale de série
Trop sobre pour certains ?

Vos commentaires