Le magazine d'actualité de l'équipement moto et scooter

Le flux RSS de l'Equipement.fr

Blouson REV'IT Apollo

Présentation

Cuir perforé, coupe près du corps, manches préformées. Pas de doute, le blouson est taillé pour la conduite sportive. Une vocation confirmée par des caractéristiques techniques qui oublient certains aspects pratiques.

Blouson moto racing sport : REV'IT ApolloÀ la vue de ce blouson typé sport, on pourrait penser que le REV'IT Apollo est en fait une demi-combinaison. Coupe près du corps, manches préformées et look racing ne manquent pas d'attirer l'attention. Pour ce blouson, le fabricant néerlandais a utilisé du cuir pleine fleur, mais aussi du stretch 500 deniers pour améliorer la souplesse à l'intérieur des bras et du Lorica. Au delà de l'aspect du blouson, venu tout droit du Moto GP où officie Randy de Puniet, REV'IT cantonne le Apollo à un usage relativement exclusif.

Pour REV'IT, Apollo ne rime pas avec tourisme

Et c'est vrai, ça ne rime pas. Ne vous y trompez pas, le Apollo ne renie en rien son héritage sportif. Ainsi, pas de doublure thermique pour la mauvaise saison. De plus, le cuir est perforé (au laser) sur le torse et dans le dos, pour une circulation d'air qui sera bienvenue en été, et fera pester les moins chanceux en automne et au printemps. On retrouve des protections homologuées CE pour les coudes et les épaules. Le dos devra se contenter d'une plaque de mousse alvéolée, dans une poche apte à recevoir une dorsale dûment homologuée.
Si vous craignez pour le confort en utilisant sur route un blouson à la coupe si marquée, sachez que REV'IT a prévu des soufflets en cuir au niveau des coudes et des omoplates pour une meilleure souplesse. De quoi rouler "normalement" ou en vraie position de crapaud, selon votre monture ou l'humeur du jour.
Disponible d'ici la fin du mois en France des tailles 46 à 58 (soit du S au XXL), le blouson Apollo est affiché au prix de 369 € pour son lancement..

Présentation publiée le jeudi 25 février 2010 par Ludovic Vidal
Dernière modification le vendredi 26 février 2010

Vos commentaires