Le magazine d'actualité de l'équipement moto et scooter

Le flux RSS de l'Equipement.fr

Essai

Difficile de deviner qu'elle est adaptée au scooter, la veste Cottage de Tucano Urbano. Elle mise en effet beaucoup sur sa coupe de blazer qui ne dépareillerait pas par dessus un costume - cravate. Mais quid du confort et de la protection ?

« Une veste pour le deux-roues, vraiment ? », voilà la phrase la plus souvent entendue à son propos. Elle en étonnera plus d'un, la veste Cottage de Tucano Urbano : rares sont ceux qui devinent que ce vêtement homme en tissu synthétique est étudié pour affronter les trajets quotidiens à scooter. Un résultat à mettre sur le compte de sa coupe de blazer des plus communs et sur l'invisibilité de ses protections disposées aux coudes.

Tucano Urbano Cottage : Un blazer très discret

Blouson Tucano Urbano CottageFabriqué dans un textile polyester finement tissé, la veste Cottage impressionne par sa légèreté, permise également par la fine doublure thermique conçue dans le même matériau synthétique. Un tour de cou / plastron amovible, fixé par cinq boutons à l'intérieur du col et par deux zips le long du torse (voir galerie photo), assure la protection du buste et ferme le blazer de manière plus hermétique. Les manchons élastiques invisibles à la sortie des manches limitent efficacement les entrées d'air. Résultat, la veste cottage protège correctement des matinées encore fraiches de la mi-saison, tant que votre trajet ne dépasse pas les vingt minutes et que les vitesses se limitent à celles rencontrées en milieu urbain. Ces deux critères non respectés, vous vous exposez au coup de froid ! De même, au-delà des 70 km/h, la prise au vent commence de toute façon à se faire nuisible pour le confort, le souple tissu battant vos côtes et l'air gonflant l'espace entre le plastron amovible et la veste à la façon d'une manche-à-air.
Comme annoncé dans la présentation publiée antérieurement, le tissu extérieur se révèle déperlant, les gouttes "roulant" sur lui sans l'imprégner, jusqu'à un certain stade du moins. Après dix minutes de giboulées de mars, la pluie finit tout de même par imprégner le textile (mettant à mal le contenu des poches extérieures) et par pénétrer par les diverses fermetures éclair qui l'équipent. Quoi qu'il en soit, le Cottage se révèlera plus protecteur à ce petit jeu qu'une simple veste en coton. La note correspondant au critère étanchéité pourra donc paraître cruelle dans l'absolu, mais dans le cadre de petits trajets quotidiens, la veste Cottage devrait suffire à vous tenir au sec. Ajoutons également qu'il peut se prévaloir d'une faculté de séchage très rapide.
Quand le thermomètre affiche des températures plus agréable, il est possible de retirer le plastron (voir nos photos), ce qui favorisera la ventilation du buste, mais engendrera du coup une prise au vent encore plus forte.

Pour les trajets quotidiens... en ville exclusivement !

Veste Tucano Urbano Cottage"Léger" sur le plan de la protection, le blazer Cottage de Tucano Urbano ne se voit équipé de coques homologuées qu'aux coudes. Souples et plutôt fines, ces coques préformées de la marque Betac se révèlent faciles à mettre en place et à retirer. A l'usage, elles se font oublier rapidement, mais ont tendance à faire "pendouiller" les manches du fait de leur poids et de la souplesse du textile.
En enlevant les coques aux coudes et le col montant détachable, rien ne rappelle plus la parenté de ce blazer avec le milieu du deux-roues. Il souffre cependant au chapitre esthétique de la tendance du polyester extérieur à se froisser rapidement. Par ailleurs, les grands minces (comme votre serviteur) ne seront pas avantagés par sa coupe, plutôt adaptée aux gabarits moyens : les manches manqueront pour eux d'un peu de longueur et la veste se fera un peu trop ample. Mais globalement, elle devrait se plier à un grand nombre de morphologies.
Caché derrière le col, un large panneau réfléchissant se fera utile dès la nuit tombante. Il reste discret le reste du temps, disparaissant dès que le col est replié.
Niveau entretien, qui se révèlera fréquent pour ceux qui optent pour une couleur claire, un coup d'éponge viendra facilement à bout des tâches "fraiches".

Sous ses atours de blazer plutôt passe-partout, la veste Cottage cache bien son jeu de vêtement adapté au scooter, même si son utilisation au guidon se limitera par la force des choses au milieu urbain. Rouler sur le périphérique ou sur les routes nationales habillé de la Cottage nous semble même déconseillé tant question confort (prise au vent) que sécurité (textile fin, protection des coudes uniquement). En ville, elle évoluera davantage dans son milieu et satisfaira par ses prestations suffisantes question imperméabilité et confort thermique à la mi-saison et en été.

Essai publié le mercredi 07 avril 2010 par Loïc Bonraisin Dernière modification le vendredi 24 septembre 2010

Les plus

Look passe-partout
Protection contre les intempéries
Modularité mi-saison/été

Les moins

Coques CE uniquement aux coudes
Prise au vent

Vos commentaires