Le magazine d'actualité de l'équipement moto et scooter

Le flux RSS de l'Equipement.fr

Blouson Tucano Urbano Urbis T

Présentation

Vous trouvez que l’équipement moto/scooter n’offre jamais assez de rangement ? La veste Urbis T de Tucano Urbano, un vêtement taillé pour l’hiver, aura sans doute de quoi vous satisfaire avec ses neuf poches.

Veste Tucano Urbano Urbis TAnnoncée étanche et coupe-vent, la veste Tucano Urbano Urbis s’avèrerait également respirante, d’où le suffixe T (pour transpirante en italien dans le texte). Ces propriétés ne sont pas comme souvent le fait d’une membrane technique uniquement dédiée à cette fonction, mais bien au textile extérieur (un polyamide oxford ou un polyester pour la version la plus claire — voir photos). On peut espérer d’une telle réduction du nombre de composants des gains question poids, souplesse et budget. Difficile de statuer sans essai pour les deux premiers points ; pas de miracle en revanche concernant le prix qui reste dans la moyenne de ce qu’on trouve chez les concurrents.

Une veste sans membrane annoncée étanche et respirante

Deux doublure thermiques jouent quant à elles un rôle isolant. La première, fixe, est réalisée en maille 3D tandis que la seconde, détachable, est en polaire Windbreaker. Celle-ci peut être utilisée comme gilet en tant que tel.
Des coques homologuées sont fournies pour les épaules et les coudes. Le dos reste le grand oublié en la matière...
Au chapitre des aspects pratiques, l’utilisateur pourra compter sur pas moins de neuf poches, dont l’une, conçue en microfibre, est chargée d’accueillir une paire de lunettes. Les indécrochable de leur téléphone ou de leur baladeur MP3 apprécieront sans doute le petit oeillet prévu dans le col pour laisser passer le fil de leur oreillette ou de leur casque.
La veste Tucano Urbano Urbis T est fabriquée du S au XXL. Bonne nouvelle cependant pour les grands gabarits, elle taille jusqu’au 4XL dans sa livrée noire. Tous les intéressés devront s'acquitter d’une somme de 206,50 € (prix de lancement).

Présentation publiée le lundi 29 novembre 2010 par Loïc Bonraisin

Vos commentaires