Le magazine d'actualité de l'équipement moto et scooter

Le flux RSS de l'Equipement.fr

Bottes Forma Nevada

Présentation

Pas aussi simples que leur esthétique pourrait le laisser croire, les bottes Nevada de Forma visent ceux qui avouent une nette préférence pour les traits classiques. Mais sans a priori négliger leur confort ou leur protection

Bottes cuir Forma NevadaGrand classique du nommage d'équipement, l'État américain fait du retour avec les bottes Nevada, une nouveauté 2012 de Forma. Elles viennent ainsi côtoyer le blouson Montana d'Ixon ou les gants Michigan de Darts. Avec une telle dénomination, elles semblent s'adresser exclusivement aux adeptes de customs. Pourtant, ces bottes ne se limiteront sans doute pas à cette catégorie de motards grâce à une esthétique aussi classique que sobre. Autres atouts, leur capacité annoncées en termes de protection et de confort sous la pluie.

Bottes Forma Nevada : Pas si simples qu'il n'y paraît

Sous leur tige en cuir pleine fleur, les bottes Forma Nevada intègrent ainsi en toute discrétion des renforts polyuréthane destinés à améliorer la protection en cas de chute, tandis que leur semelle inclut un élément de nylon rigide pour la même raison. Voilà qui participerait aux dires du fabricant à l'obtention de la certification EN 13634.
Une membrane en Drytex optimiserait pour sa part le confort en cas d'averse. Le matériau annoncé étanche et respirant de la marque italienne est fabriqué sous forme de tube pour limiter les jointures, donc les possibles entrées pour l'humidité. Pour une meilleur respiration, la semelle intérieure des Nevada semelle intégrerait quant à elle des canaux qui, pressés par le pied, favoriseraient la circulation intérieure de l’air (Air Pump System). Un système qu'on retrouve ailleurs dans la gamme Forma, par exemple sur les Horizon. Reste la maigre marge de manoeuvre question réglage du mollet, limitée à une petite patte avec sa boucle.
Disponible du 38 au 48, les bottes Forma Nevada sont proposées au tarif de 154,90 €.

Présentation publiée le vendredi 03 août 2012 par Loïc Bonraisin

Vos commentaires