Le magazine d'actualité de l'équipement moto et scooter

Le flux RSS de l'Equipement.fr

Essai

La star des jets à tendance sportive revient en 2019 dans une nouvelle version baptisée SZ-R VAS. Qu’est-ce qui change vraiment par rapport à son prédécesseur, le SZ-Ram X ? La qualité de fabrication Arai est-elle toujours au rendez-vous ? On vous dit tout dans ce premier contact.

Casque Arai SZ-R VAS 2019Lors de notre présentation de ce nouveau jet Arai (voir ICI), nous vous parlions des principales améliorations qu’avait apporté la marque japonaise. Un intérieur légèrement revu mais surtout un tout nouvel écran accompagné d’un système de fixation totalement repensé. Des changements qui ne sautent pas aux yeux lorsqu’on déballe le SZ-R VAS, tant son style reste dans la continuité de la lignée Ram, en particulier dans cette décoration Mimetic qui existait déjà sur le Ram X, même si elle n’avait jamais été importée officiellement en France. Cependant, le nouvel écran moins pointu (pour faciliter l’installation d’un Pinlock antibuée, mais on y reviendra), a tendance à adoucir légèrement la ligne générale et lui retirer un soupçon d’agressivité.Casques Arai - Bonus Lequipement.fr & La Bécanerie

 

 

 

Haut de gamme à tous les étages

 

Casque Arai SZ-R VAS 2019 intérieur démontableA l’intérieur, Arai a procédé par petites touches pour améliorer l’agrément général. Les textures des tissus restent identiques au Ram X. Le démontage de la coiffe et des joues ne pose pas de problème particulier et son remontage se fait tout aussi rapidement grâce à l’excellente qualité de fabrication du casque. La finition haut de gamme est bien au rendez-vous, que l’on s’attarde sur l’ajustement des différentes pièces ou la qualité de la peinture et de son vernis. Pour rappel, les Arai sont assemblés à la main au Japon et chaque casque demande un travail minutieux, constamment contrôlé. Par ailleurs, les amateurs de kits Bluetooth seront heureux d’apprendre que l’emplacement pour les haut-parleurs est maintenant mieux conçu, avec l’ajout d’une pièce pour offrir une surface suffisamment plane.

 

Nouvel écran, nouvelles manipulations

 

Casque Arai SZ-R VAS 2019 Démontage écranConcernant l’écran VAS d’où le casque tire son nom, on peut presque parler de révolution. Si le système de plaques et de sous-plaques de fixation a toujours des airs d’usine à gaz, il rend pourtant beaucoup plus facile les démontages et remontages, même pour un néophyte. Ecran ouvert, il suffit de pousser sur le levier de la sous-plaque de chaque côté pour détacher le tout. Ensuite, un loquet à lever permet de dissocier les plaques de l’écran. Ces dernières possèdent maintenant une petite bande de mousse pour limiter les infiltrations d’air et améliorer ainsi l’insonorisation. Pour le remontage, on remboite les plaques avec l’écran et on a plus qu’à « clipser » chaque côté sur les sous plaques. Grâce à sa forme arrondie, l’écran VAS-Z du SZ-R VAS (vous suivez toujours ?) est maintenant capable de recevoir un écran antibuée, fourni de série avec le casque. Arai a opté pour le modèle 120 de chez Pinlock, soit le plus efficace de sa gamme (voir ICI).

 

Confort et maintien au rendez-vous

 

Casque Arai SZ-R VAS 2019Une fois sur la tête, le confort général confirme l’excellente réputation d’Arai. Le maintien est réparti équitablement entre les joues et le tour de tête, tandis que les oreilles sont totalement dégagées. Annoncé pour 1 380 grammes en taille M et pesé à 1 370 sur notre balance, C’est plus que certains de ses concurrents, mais le bon équilibre général associé à son maintien uniforme permettent de ne pas trop le sentir. La boucle double D, quoiqu’un peu rigide au début, permet un serrage précis. L’écran se manipule facilement et le nouveau système de verrouillage ne nécessite plus d’écarter autant l’écran vers la gauche que sur le Ram X pour le débloquer. Le champ de vision horizontal et vertical est impressionnant, d’autant que l’écran Pinlock couvre sa quasi-totalité. Reste maintenant à voir comment se comportera ce Arai SZ-R VAS en dynamique, si les efforts annoncés pour réduire les bruits parasites ont porté leurs fruits et si le nouvel écran protège aussi bien qu’avant. Des réponses que nous vous donnerons lors de la deuxième partie de ce test, alors restez connectés !

 

Essai publié le jeudi 28 février 2019 par Valentin Bayle Dernière modification le lundi 18 mars 2019

Les plus

Qualité de fabrication
Confort général
Prédisposition kit Bluetooth améliorée
Démontage/montage écran facile

Les moins

Poids au-dessus de la moyenne de la catégorie

Vos commentaires