Le magazine d'actualité de l'équipement moto et scooter

Le flux RSS de l'Equipement.fr

Essai

Avec une ventilation supérieure grande comme deux cartes de visite, le casque intégral Caberg Ego semble paré pour laisser respirer le crâne. Idéal en ville et pour les sorties sous la canicule ? Un essai approfondi nous oblige à tempérer cette affirmation. Explications.

Casque moto et scooter intégral très ventilé Caberg Ego : Les photosVoilà un casque au principe fortement alléchant : une ouverture grillagée très large sur le sommet du crâne peut être dégagée pour offrir une ventilation d'exception, apte à satisfaire les plus sensibles à la chaleur estivale. C'est, sur le papier, clairement le point fort du Caberg Ego, par ailleurs plutôt classique tout en étant proposé à un tarif acceptable. Mais cet argument reste-t-il valable après un test en conditions réelles ? En fait, pas vraiment.

Un intérieur au-dessus du lot

Le Caberg Ego est un casque plein de contrastes. Surprenant par une très bonne finition pour cette gamme de prix (219 € en uni), équipé d'une lentille Pinlock sur laquelle nous reviendrons et d'un écran solaire amovible, il bénéficie d'un intérieur au confort agréable. Le tissu utilisé pour les mousses est d'une bonne qualité. Malgré un poids plus important qu'annoncé (1 610 grammes en taille L), une fois sur la tête, le Ego donne l'impression d'avoir un casque de la gamme supérieure. L'écran principal se manipule aisément, possède un cran pour être totalement étanche et dispose d'une large lentille Pinlock, ce qui sera apprécié par temps frais.
Casque moto et scooter intégral très ventilé Caberg Ego : Les photosMalheureusement, le long écran solaire amovible se montre pour sa part très sensible à la buée. Pour les sorties par un beau jour d'hiver, il va falloir choisir. Ce souci n'est pas spécifique à Caberg car tous les casques à écran solaire amovible sont touchés, mais un traitement antibuée sur cet écran interne pourrait minimiser le phénomène. Un autre reproche pourra être fait à la bavette. Comme on peut le constater sur la photo prise par en-dessous, cette bavette s'avère très courte. En pratique, elle n'empêche nullement l'air de remonter, ce dont on se passerait bien en hiver. De plus, plastifiée, elle n'est pas des plus sympathiques quand on enfile le casque.

Une ventilation aussi large que peu efficace

Si les détails pointés ci-dessus peuvent être aisément corrigés par Caberg sur une éventuelle version 2 du Ego, le système CASC devrait être revu en priorité. Le Caberg Air Safety Concept est le nom de la très grande surface ventilée présente sur le sommet du crâne. Impeccable dans sa finition, parfait en théorie, le CASC déçoit en usage réel. Une fois qu'on a tiré la plaque assurant (avec perfection) l'étanchéité du casque, on s'attend à recevoir un flux d'air digne d'une soufflerie. Et là, rien, alors que le test a été fait plusieurs fois avec des températures à peine positives. Enfin si peu qu'on en vient à se demander si la ventilation est ouverte.
Casque moto et scooter intégral très ventilé Caberg Ego : Les photosEn fait, pour que l'air passe vraiment à travers les trous de cette grille "passoire", il faut que le flux d'air arrive perpendiculairement à lui. En utilisation normale, qui irait rouler avec le haut du crâne dans cette position (et donc en regardant le sol) ? L'idée de cette ventilation est vraiment séduisante, il semble que son manque d'efficacité provienne donc d'un flux d'air mal dirigé. Si les ventilations habituellement situées sur le sommet du casque sont efficaces, c'est parce que leur ouverture se situe vers l'avant, non vers le haut. Du coup, Caberg loupe le coche, et c'est d'autant plus dommage que l'autre ventilation, située sur le menton est pour sa part impossible à manipuler avec des gants un peu épais, le curseur placé sous le menton étant trop petit et dur à actionner (voir les photos).

Prometteur à l'arrêt, l'argument de l'immense ventilation supérieure du Caberg Ego s'écroule face à un test dynamique. Quelques aménagements devraient toutefois permettre à Caberg de prouver que l'idée est aboutie. Peut-être pour un Ego2 ? Car cet intégral ne manque pas d'atouts, notamment son confort, de très bon niveau et sa lentille Pinlock. Globalement, le Caberg Ego est un casque dans la moyenne, qui aurait pu tirer un grand avantage de son système d'aération, s'il s'était montré efficace. Le tarif contenu (de 219 à 239 € selon la déco) et les bonnes prestations générales méritent toutefois qu'on s'y intéresse.

Essai publié le vendredi 18 mars 2011 par Ludovic Vidal

Les plus

Confort des mousses
Large lentille Pinlock
Maintien

Les moins

Ventilations peu efficaces
Buée sur l'écran solaire
Bavette trop courte et rigide

Vos commentaires