Le magazine d'actualité de l'équipement moto et scooter

Le flux RSS de l'Equipement.fr

Casque Givi 11.1 Air Jet

Présentation

Givi étoffe encore un peu plus sa gamme en ajoutant une nouvelle référence de casque jet à double écran pour les motards et scootéristes urbains. Le 11.1 met l'accent sur le confort pour les déplacements estivaux avec 4 ventilations et un tarif raisonnable.

Casque jet moto et scooter Givi 11.1 Air JetPour celles et ceux cherchant un casque d'entrée de gamme destiné aux trajets urbains, Givi proposait le demi-jet 10.6 D-Vision. Dorénavant, il faudra regarder du côté du 11.1. Celui que ses prestations et son tarif désignent comme le successeur du 10.6 dispose d'extracteurs pour offrir un meilleur confort lors des fortes chaleurs.

Casque Givi 11.1 Air Jet : Double écran et 4 aérations

Casque jet moto et scooter Givi 11.1 Air JetTechniquement, le 11.1 est un casque jet assez conventionnel, et ses caractéristiques ne laissent pas de doute à ce sujet. Sous une coque en résine thermoplastique injectée malheureusement disponible en une seule taille, on trouve un intérieur démontable pour pouvoir être lavé périodiquement (ce qui est toujours appréciable en été). L'écran, assez court, est traité contre les rayures mais pas la buée, ce le 11.1 n'étant pas pensé pour un usage hivernal. Il adopte un look de type "lunettes", comme l'écran solaire interne qui le seconde. On espère que ce dernier sera un peu plus long que celui du 10.6, jugé un peu court lors de notre test. En revanche, les 4 ventilations disposées sur le front et à l'arrière de la coque devraient se montrer bienvenues durant les beaux jours pour faciliter une circulation d'air permettant d'évacuer l'air chaud. Pratique pour éviter de suffoquer entre deux feux rouges.

Disponible du XS au XL et équipé d'une boucle micrométrique, le casque Givi 11.1 Air Jet s'affiche en 6 coloris : blanc, noir mat, violet (du XS au M seulement), moka, vert kaki mat et jaune fluo. Comptez 115 €.

Présentation publiée le mercredi 23 juillet 2014 par Ludovic Vidal

Vos commentaires