Le magazine d'actualité de l'équipement moto et scooter

Le flux RSS de l'Equipement.fr

Essai

Affiché à un tarif intéressant, le casque modulable GPA X23-DS propose également quelques bonnes idées. Dommage que certains détails viennent amèrement ternir le tableau, comme l'a montré un essai complet.

Casque modulable moto et scooter GPA X23-DS : Les photosAprès la découverte de son prototype lors des JPMS en ce début d'année 2011, le casque modulable GPA X23-DS nous semblait très prometteur. Un tarif assez serré, un équipement correct et un look sortant du lot. Pour savoir si l'essai était transformé, nous avons donc essayé ce modulable dans diverses conditions. À l'issue de ce test, deux constats s'imposent : le X23-DS prouve que GPA a tout pour revenir sur le devant de la scène, mais il confirme aussi qu'un prix contenu ne justifie pas tout.

Casque modulable GPA X23-DS : Des idées intéressantes

Casque modulable moto et scooter GPA X23-DS : Les photosÀ peine sorti de son carton et sa housse, le GPA X23-DS tranche avec la concurrence. Ici, on peut clairement parler de look "taillé à la serpe", et ça lui va très bien. Loin des canons du secteur, il possède une vraie identité. Le double plastique (mat et brillant) des ventilations supérieures ne plaira pas à tout le monde, mais il participe à cette esthétique à part. La finition de la garniture intérieure est très correcte compte tenu de la gamme de prix (180 €).
Ça se gâte un peu quand on soupèse le casque. Dans cette taille L, il atteint 1 800 grammes, ce qui commence à être assez élevé et laisse supposer que le X23-DS est un casque urbain qui sera fatiguant sur long trajet. Au moment de soulever la mentonnière, bonne surprise ! Le bouton est à l'intéreur, mais on voit que GPA a pensé à laisser un espace pour faciliter la manipulation, même avec de gros gants. C'est très bien vu et cela permet de conserver une bavette longue, qui évite d'avoir de gros courants d'air dans le casque. Bravo !
La garniture intérieure est plutôt agréable sur la peau, même si on aurait apprécié qu'elle évacue plus rapidement la transpiration. De son côté, l'écran solaire amovible s'avère simple à manipuler malgré une gachette située un peu trop bas. Cependant, vous la manipulerez peu souvent ...

Un goût d'inachevé

Casque modulable moto et scooter GPA X23-DS : Les photosEn effet, une fois baissé, l'écran solaire ne couvre que la moitié du champ de vision en hauteur. Il s'arrête en face des yeux. En plus d'être moyennement efficace les jours de grand soleil, c'est surtout gênant, ce qui fait qu'on replie cet écran, devenu inutile. Du coup, il est également impossible de l'utiliser quand on roule mentonnière ouverte car l'air arrive directement dans les yeux. Mentonnière rabattue, le grand champ de vision du GPA X23-DS souffre de l'étroitesse de la lentille Pinlock fourni, l'amputant de 20 ° à l'horizontale et presque 10 ° en vertical. Peu gênant en été, cela deviendra problématique en automne. De même, l'écran solaire est très sensible à la buée. Mais comme il est peu utilisable, finalement, on ne s'en rend pas compte.
En parlant de lentille Pinlock, GPA aurait dû aller au bout du geste. Le fabricant fait l'effort financier de fournir la lentille dans le carton, ainsi que les ergots de fixation. Et c'est là le souci. Ces ergots sont à installer soi-même. Pour ce faire, il faut faire sauter les caches installés sur l'écran pré-percé. Une opération moins simple qu'on pourrait le penser. Il y a fort à parier que vous aurez l'impression de casser l'écran au moment où les ergots sautent. Si possible, faites-la installer par le revendeur. Monsieur GPA : offrir cette lentille est une bonne idée. Installer les ergots de série soulagerait les acheteurs, peu enclins à martyriser volontairement un écran.
Dernier détail, mais révélateur : sur la taille L, la plaque de mousse disposée entre la garniture et le calottin en EPS est trop large et bouche l'arrivée des entrées d'air frontales. À revoir.

À l'usage, le GPA X23-DS, bien qu'un peu lourd pour de longues balades, se révèle agréable en ville et sur de courts trajets. La protection au vent et au bruit est convenable, tout comme les trajets sous la pluie, grâce à une bavette et un pare-nuque bien dimensionnés. La finition globale est bonne et le prix bien placé. Quel dommage qu'un écran solaire inutilisable vienne plomber le bilan. Il aurait mieux valu ne pas en mettre, cela aurait permis de gagner du poids au passage. Si une évolution tenant compte de ce défaut (et incluant une lentille Pinlock montée de série) venait à sortir au même tarif de 180 €, GPA pourrait tout à fait revenir au premier plan sur le secteur des casques moto et scooter modulables.

Essai publié le jeudi 15 septembre 2011 par Ludovic Vidal

Les plus

Bavette ingénieuse
Manipulation de la mentonnière
Prix contenu

Les moins

Écran solaire (longueur et buée)
Ventilation peu efficace
Pinlock à installer totalement

Vos commentaires