Le magazine d'actualité de l'équipement moto et scooter

Le flux RSS de l'Equipement.fr

Casque HJC IS-33

Présentation

Dans la grande famille des jets HJC, le IS-33 fait figure d’ancien mais sa place ne semble pas remise en cause. Ce casque injecté à écran long affiche en effet des caractéristiques toujours attrayantes.

Casque jet HJC IS-33Quels atouts le HJC IS-33, qui n’en est pas à sa première saison, peut-il encore avancer face à une concurrence aux griffes toujours plus acérées ? Nous noterons que ce casque jet urbain à écran long semble s’avérer encore dans le coup en termes d’équipements : la marque coréenne met par exemple en avant son écran secondaire fumé, un attribut quasi indispensable qu’on retrouve sur une large part des casques “open face” actuels.

HJC IS-33 : Un jet injecté avec deux tailles de calotte

C’est à notre avis davantage sa calotte injectée disponible en deux tailles (XS - M et L - XXL) qui fait de lui un cas à part,  cette caractéristique se voyant souvent réservée à l’élite des casques en fibre aux budgets supérieurs à 200 €. L’avantage qui en découle entre plutôt dans les considérations esthétiques, les petites têtes ne devraient ainsi pas paraître perdues au milieu d’épaisses mousses mises en place pour compenser le volume conséquent d’une calotte étudiée pour loger les crânes les plus grands. HJC ajoute que le maintient de la tête est spécialement étudié pour éviter les effets de flottement courants sur les jets, une assertion à valider par un essai.
Pour le confort intérieur, des ventilations sont prévues pour faire circuler un minimum d’air, et les mousses en Coolmax se révèlent démontable et lavables.
Le travers le plus important qu’on pourra reprocher au jet IS-33, c’est la fermeture par boucle automatique choisie par HJC, un système en voie de disparition et avantageusement remplacé par les boucle micrométriques qui ont l'avantage d’offrir un serrage toujours adéquat.

Disponible du XS au XXL, le casque jet IS-33 est vendu de 139 € en uni à 159 € en version décorée.

Présentation publiée le vendredi 10 juin 2011 par Loïc Bonraisin

Vos commentaires