Le magazine d'actualité de l'équipement moto et scooter

Le flux RSS de l'Equipement.fr

Essai

Pas envie de choisir entre un jet et un intégral ? Avec 7 assemblages possibles, le HJC IS-Multi pourrait vous plaire. À condition de prendre en compte ses limites, que notre essai a rapidement mis en avant. Alors, le casque universel et pas cher est-il celui-ci ? À voir.

Casque moto et scooter HJC IS-Multi : Les photosIntégral, jet, à visière, nu, avec écran ou sans, pourquoi choisir, regroupons tout dans un seul casque ! Voici en substance ce qui ressort de la séance de brainstorming des ingénieurs ayant eu lieu chez HJC quand ils ont créé le IS-Multi. Prometteur sur le papier, ce concept de casque très versatile tient-il la distance ? Pour savoir si le HJC IS-Multi pouvait vous intéresser au quotidien, nous l'avons essayé pour vous. Le bilan est à l'image du casque : multi-facettes.

Le mieux serait-il l'ennemi du bien ?

L'idée d'avoir un seul casque, pouvant s'adapter à l'humeur ou aux conditions du jour s'avère séduisante, notamment en ville. D'ailleurs, au déballage du HJC IS-Multi, le poids du casque, s'il n'est pas démesuré, conforte dans l'idée que la ville restera son terrain de jeu de prédilection. En effet, notre modèle d'essai, en taille L, accuse presque 1 600 grammes sur la balance, en configuration "intégral".
Dans le carton, outre les habituels manuels et housse, on trouve la visière de type cross ainsi qu'un module à placer sur la mentonnière quand le casque est utilisé sans l'écran principal, justement pour améliorer le look tout-terrain du IS-Multi. Après avoir vérifié que l'intérieur pouvait facilement se déhousser (voir photos), nous sommes partis essayer ce casque, dans chacune de ses configurations.
Casque moto et scooter HJC IS-Multi : Les photosAprès l'agréable surprise d'une finition très correcte pour cette gamme de prix, notamment pour l'aspect de la base des mousses, nous nous heurtons au premier écueil. Impossible d'enfiler une paire de lunettes, tout du moins sans y passer un bon moment. Les mousses ne sont pas du tout prévues pour laisser passer les branches, et une fois les lunettes en place, elles se montrent rapidement inconfortables. Dommage, car le IS-Multi s'avère, pour sa part, confortable, avec un maintien agréable. Puisqu'il est destiné à être aussi un casque jet, les mousses ne vont pas très loin sur les joues, mais ce n'est pas vraiment gênant.
En mode casque intégral et sans la visière cross, ce qui frappe dès les premiers mètres, c'est le champ de vision. À tel point que ce casque nous a obligés à modifier en profondeur tout notre système de notation des casques. Car là, même avec la mentonnière en place sur ce casque finalement homologué en tant qu'intégral, le champ de vision est identique à celui offert par la configuration jet. Autant dire qu'il surpasse tout ce que nous avons déjà testé. Pour un casque à vocation urbaine, c'est un gros bonus. À tel point qu'il parvient presque à faire oublier les petits défauts que HJC aurait pu facilement corriger.

Fait pour la ville et la belle saison

Casque moto et scooter HJC IS-Multi : Les photosEn effet, si le champ de vision du HJC IS-Multi frôle le sans-faute, comme en atteste sa note dans ce domaine, un roulage par temps frais révèle vite que ce casque préférera le soleil pour bien des raisons. La première, et la plus évidente, est que l'écran, si grand et si agréable en temps normal souffre rapidement de l'arrivée de la buée. Si le souci reste modéré en configuration "jet avec écran", le mode "intégral" brouille très vite près de la moitié du champ de vision. Le traitement anti-buée manque clairement d'efficacité. Et aucune lentille Pinlock n'aura une taille suffisante pour un tel écran. Plus étonnant, l'importante circulation d'air devant le visage n'arrive pas à évacuer ladite buée, alors qu'elle génère un bruit peu agréable à allure extra-urbaine. Ces courants d'air, qu'une bavette de menton pourrait sans doute atténuer, plaisants en été, inciteront à porter une cagoule quand la température passe sous les 10°C ... ou à délaisser le IS-Multi pour un casque plus étanche au vent.
Si ces deux défauts ne sont pas à négliger à l'heure du choix et pourraient être corrigés sur une éventuelle version 2, nous devons reconnaître que le HJC IS-Multi satisfera la majorité des utilisateurs qu'il cible. Et justement, qui pourrait être intéressé par un tel casque, modulaire à outrance ?

Le HJC IS-Multi, vraiment multi-usages ?

Casque moto et scooter HJC IS-Multi : Les photosHJC annonce que le IS-Multi peut être modulé de 7 manières différentes, sur deux variations majeures : jet nu (avec ou sans écran, avec ou sans visière) ou intégral (avec ou sans visière cross, en mode route à écran ou tout-terrain). La galerie photo vous présente les différentes configurations du IS-Multi. Après plusieurs semaines d'essai, il nous semble que sur les 7 possibilités offertes, la majorité des utilisateurs choisira plus souvent entre trois versions. D'emblée, la version "off-road" sans écran et avec visière est à oublier. Trop lourd pour un vrai casque TT, le IS-Multi ne permet pas de placer un masque cross. Du coup, seul l'écran solaire (trop peu foncé à notre goût) protège les yeux, rendant cette utilisation anecdotique. La version "casque intégral à visière" assure un look baroudeur qui n'est pas déplaisant, si l'on s'accomode d'un champ de vision supérieur sérieusement amputé par la visière.
Finalement, on en vient à utiliser le HJC IS-Multi comme un intégral "classique" ou comme un jet à écran (avec ou sans visière) — l'absence d'écran principal exposant trop les yeux — passant de l'un à l'autre d'un rapide "clic" de mentonnière. Mentonnière qui ne fait pas "plastoc", ce qui est à souligner. Malheureusement, on ne fera pas le même compliment à la commande de l'écran solaire, qui laisse trop entendre le ressort quand on la manipule.

Avec un écran sensible à la buée et des configurations peu utiles, faut-il pour autant regretter les promesses de départ ? Non, car le HJC IS-Multi séduira les utilisateurs urbains qui voudraient posséder un jet et un intégral mais doivent faire un choix, faute de moyens. Affiché à un peu plus de 220 €, le IS-Multi s'avère confortable et remplit bien son office. Certes, le jet est un peu lourd, mais en ville ça reste acceptable. En mode intégral, on profiter d'un champ de vision inégalé, que seul le Brembo B-Tech parvient à approcher, mais pour deux fois plus cher et sans atteindre le même confort. Si une version 2 du IS-Multi est à l'étude chez HJC, on conseillerait de proposer moins de configurations et de proposer une bavette de menton et une commande d'écran solaire moins bruyante. Mais à 200 €, peu de casques proposent une telle finition, point sur lequel HJC a le plus progressé sur sa gamme.

Essai publié le mercredi 27 octobre 2010 par Ludovic Vidal

Les plus

Champ de vision
Tarif
Finition

Les moins

Buée
Bruit à haute vitesse
Aérations supérieures inutiles

Vos commentaires