Le magazine d'actualité de l'équipement moto et scooter

Le flux RSS de l'Equipement.fr

Essai

Nombreux sont les motards et scootéristes à vouer un véritable culte à Shoei et Arai pour leurs jets urbains à écran long. HJC espère bousculer l'ordre établi avec le R-PHA Jet, dérivé d'un intégral sportif à succès. Après essai, on peut dire que ça va marcher.

Casque moto et scooter HJC R-PHA JetPari osé pour HJC avec le R-PHA Jet : proposer un casque jet haut de gamme à écran long capable de rivaliser avec des références bien établis sur ce marché très spécifique. La firme coréenne a donc choisi l'angle du jet sportif pour concurrencer Arai et Shoei. Pour ça, la solution est "simple" puisque HJC est parti de la coque du casque R-PHA10, une véritable réussite commerciale que nos essais avaient plébiscité. Que vaut donc le petit frère voué à un usage (péri-)urbain ?

Casque HJC R-PHA Jet : Un héritage sportif qui fait mouche

Casque moto et scooter HJC R-PHA JetDès sa réception, les premières mesures annoncent la couleur, avec un casque pesé à tout juste 1 200 grammes en taille L. La calotte en fibres PIM, identique à celle du pistard R-PHA10 permet de tenir un poids plume. Ce qui est de bon augure pour limiter la fatigue en roulant, avec moins de contraintes sur la nuque. D'autant que le R-PHA Jet reprend également les mousses intérieures de l'intégral, autorisant un maintien ferme tout en restant confortable, les mousses parviennent à bien serrer l'arrière des joues sans gêner. Associées à un écran long profilé qu'on distingue bien vu de dessous, elles autorisent des roulages "dynamiques" sans que la résistance de l'air ne déstabilise l'ensemble. Le R-PHA Jet reste en toute circonstance bien en place, même lors des contrôles visuels latéraux. Les ventilations fonctionnent aussi bien que sur le R-PHA10, avec des aérations frontales mieux finies puisque HJC a remplacé les peu gracieuses molettes.

Écran : Très bon mais pas parfait

Casque moto et scooter HJC R-PHA JetCet écran participe grandement au bon comportement dynamique du casque. Son profil et sa longueur permettent de moins ressentir les effets du vent qu'un jet classique, au point de parfois imaginer qu'on roule avec un intégral au champ de vision non bloqué vers le bas. L'écran se montre assez long pour éviter que le flux d'air ne vienne taper dans les yeux, c'est un vrai point bpoint. Le revers de la médaille, c'est que cette qualité entraîne, forcément, un souci lors des trajets matinaux en ville. Dépourvu de lentille Pinlock, l'écran peine à lutter contre la buée sous les 30 km/h par temps froid. Celle-ci s'invite alors sur la moitié inférieure de l'écran. On se prend à imaginer que HJC pourra incorporer un Pinlock MaxVision sur une prochaine génération pour ceux qui n'utilisent pas leur Jet qu'en été. Enfin, même si ce n'est pas vraiment un reproche : HJC a fait le choix de livrer deux écrans pour pallier l'absence d'écran solaire rétractable, qui aurait fait grimper le poids en flèche. Les avis seront ici partagés mais un écran fumé long permet de mieux protéger des éblouissements, notamment en fin de journée ou quand le soleil pointe après une averse.

Le HJC R-PHA Jet est aux casques jet à écran long ce que le R-PHA10 a été aux intégraux : une remise à plat du rapport performance/prix. Il propose en effet des prestations proches du Arai XTend auquel il fait penser mais pour un tarif 25 % moins élevé. Aux yeux de certains, il souffrira cependant de quelques choix techniques étonnants pour la catégorie, comme l'absence d'écran solaire rétractable quand certains proposent un second écran fumé. Reste le tarif, qui risque bien de faire office de juge de paix. Proposé à 329 €, le HJC R-PHA Jet pourrait bien remplacer ses concurrents japonais dans le cœur et sur le crâne des motos-taxi ou commuters des grandes villes.
Pour devenir réellement parfait, il ne lui manque que la boucle micrométrique, préférée par la majorité des utilisateurs visés, et des mousses de joue permettant de glisser des branches de lunettes sans se battre.

Essai publié le vendredi 31 mai 2013 par Ludovic Vidal

Les plus

Maintien et confort
Prestations haut de gamme
Look sportif

Les moins

Buée à basse vitesse
Boucle double D qui en refroidira certains
Absence de double écran solaire

Vos commentaires