Le magazine d'actualité de l'équipement moto et scooter

Le flux RSS de l'Equipement.fr

Essai

Un nouvel écran photochromique plus large, une nouvelle lentille anti-buée et de nombreuses retouches : Lazer n'a pas fait que de la cosmétique. Avec cette version Evo, nous pourrions simplement titrer « Le même, sans les défauts ». Mais voyons cela plus en détail.

Casque moto et scooter modulable Lazer Monaco EVO Pure CarbonIl y a 5 ans, nous écrivions dans notre essai du Lazer Monaco en version carbone que celui-ci avait de quoi venir jouer l'épouvantail face aux ténors de la catégorie, aidé par son poids réduit et son bon rapport qualité/prix. Et ce malgré quelques détails perfectibles et, reconnaissons-le, parfois agaçants. Après nos premières impressions sur la nouvelle version, son test complet aura mis en avant les efforts de Lazer pour mériter sa place dans le haut de gamme.

Casque Lazer Monaco EVO : Un fabricant à l'écoute des critiques

Casque moto et scooter modulable Lazer Monaco EVO Pure CarbonSi vous souhaitez avoir une vision globale du nouveau Monaco Evo, vous pouvez relire le test complet du premier Monaco Pure Carbon car c'est sur l'importance des modifications que nous allons nous attarder ici. En effet, la coque en carbone reste identique entre la version initiale et cette évolution, tant par sa forme que sa construction. Car les points que nous avions jugés négatifs étaient tout autres. À commencer par la mentonnière, un peu courte pour les motards au menton fort et dont le bouton d'ouverture placé à l'intérieur compliquait l'ouverture avec des gants un peu épais. Celui-ci a migré sur la face externe. C'est bien plus pratique et intuitif au quotidien, même avec des gants d'hiver. De plus, cela permet de laisser la bavette de menton (souple et n'irritant pas la peau) tranquille quand on veut ouvrir le casque. Rallongée de plusieurs centimètres, la mentonnière donne une sensation d'espace assez surprenante de prime abord quand on referme le Monaco EVO. Mais avec une bavette stoppant tout courant d'air, ce n'est pas perturbant. Mieux : ceux qui utilisent un intercom seront heureux de pouvoir y loger le micro sur tige sans aucune gêne.

Une vision enfin sans limite et toujours l'écran Lumino

Casque moto et scooter modulable Lazer Monaco EVO Pure CarbonPlus éloigné des yeux, le nouvel écran est pourtant fixé sur des platines reculées par rapport au premier modèles tout en étant bien plus large. Du coup, le champ de vision n'a plus grand chose à voir (ah ah). Il atteint ici 180°, ce qui signifie que vous n'en trouverez guère la limite en tournant les yeux. Verticalement, on gagne encore plusieurs degrés, rendant ce Monaco Evo totalement compatible avec une utilisation sur une moto équipée de demi-guidons comme le sont de plus en plus de Sport-GT. Mais c'est surtout pour les roule-toujours que le changement sera bénéfique puisque Lazer est passé au Pinlock MaxVision. On ne voit donc jamais le joint de la lentille anti-buée. Le champ visuel reste donc le même, en été comme en hiver. Enfin, l'écran livré de série reste de type Lumino (testé ici). Photochromique, il évite d'avoir à jongler à un second écran solaire qui alourdit le casque. Certes, on ne peut pas rouler mentonnière ouverte avec les yeux protégés du soleil mais c'est bien là l'unique reproche qu'on peut faire à cet accessoire qui apporte un confort absolument incomparable et qui, vendu séparément, flirte avec les 100 €.

Un intérieur plus confortable

Casque moto et scooter modulable Lazer Monaco EVO Pure CarbonDu côté du confort, l'intérieur retouché se montre plus doux qu'auparavant. Lazer a également modifié les coussinets amovibles dédiés aux oreilles. Plus épais et plus larges, ils filtrent mieux les bruits extérieurs et viennent bien en contact avec les oreilles sans les écraser. Si le niveau sonore reste maîtrisé sur un roadster non caréné, il conviendra d'ajuster la hauteur de la bulle sur les motos équipées. À la "mauvaise hauteur" avec l'air venant taper au milieu du casque, on entend trop le vent à partir de 150 km/h. Enfin, le Monaco EVO souffre du même mal que tous les casques en carbone du marché quand le temps se dégrade : le carbone reste un matériau qui filtre très mal le bruit des impacts et sous une forte averse, on a l'impression de rouler sous une pluie de graviers. Le revers d'une légèreté qui, le reste du temps, s'apprécie en ville comme lors de longs trajets.
La ventilation de bouche, infiniment plus simple à manipuler, est efficace mais on aurait apprécié qu'elle envoie l'air plus directement sur la bouche en plein été. En revanche, celle située en haut du front donne l'impression de rouler tête nue. À tel point que Lazer fournit un cache amovible permettant, si vous êtes trop sensible ou peu chevelu, de casser le flux d'air.
Seul vrai reproche à faire à Lazer pour ce Monaco EVO : la coque à taille unique. Si le fabricant belge vante avec raison la compacité du casque en tailles XL et XXL, il reste un peu imposant pour les modèles XXS…

Comme nous le disions en introduction, Lazer a su écouter les remarques formulées par ses clients. Le casque Monaco EVO Pure Carbon est un modulable léger et confortable qui n'appelle plus la critique au vu des nombreux aménagements. S'il fallait en trouver, nous citerions le relatif manque d'image de la marque et une distribution moins large que les concurrents alors que les produits ne le méritent pas. Sous la barre des 500 € malgré ses très bonnes prestations, son tarif en fait un modèle compétitif face à des références comme Shoei, ce que ses notes démontrent bien.
La déclinaison Pure Glass, en fibre de verre et affichée à 399 €, a d'ailleurs de quoi concurrencer le récent Shark Evo-One.

Casque moto et scooter modulable Lazer Monaco EVO Pure Carbon

Essai publié le vendredi 15 avril 2016 par Ludovic Vidal

Les plus

Légèreté
L'écran Lumino, impérial
Finition encore améliorée

Les moins

Calotte unique

Vos commentaires