Le magazine d'actualité de l'équipement moto et scooter

Le flux RSS de l'Equipement.fr

Essai

Look sportif, écran solaire rétractable, intérieur démontable, et tarif plancher, le LS2 FF 384 ne manque pas d'arguments. Dommage que son écran solaire interne lui fasse perdre tous ses points lors de l'essai ...

Note : le fabricant LS2 a été prévenu avant la publication de ce test pour le souci relatif à l'écran solaire. On nous a certifiés qu'une étude interne était en cours afin de connaître le nombre de modèles touchés. Nous ne manquerons pas de mettre cet essai à jour quand nous aurons été tenus informés de ses résultats et dès réception d'un casque modifié.

À la lecture de la fiche technique et de la présentation, tout motard ou scooteriste à la recherche d'un casque bien équipé et financièrement accessible trouvera le rapport prestations/prix attrayant. Ce constat résiste-t-il à un test ? Après quelques heures de roulage, force est de constater que malgré d'indéniables qualités, l'essai n'est pas transformé, la faute à un écran solaire mal conçu.

Un confort étonnant pour cette gamme de prix

D'emblée, le LS2 FF 384 séduit par des lignes sportives, avec un spoiler arrière qui dynamise l'ensemble. La finition est correcte, malgré des commandes d'aérations qui ne s'ouvrent pas toujours parfaitement (voir les photos).
En revanche, quand on l'enfile, le LS2 FF 384 n'appelle aucune critique, surtout pour un casque à moins de 120 € ! Démontable et lavable, l'intérieur se montre surtout confortable et bien étudié. Les différentes mousses viennent bien se plaquer sur les joues et le crâne, sans pression excessive et sans ce côté rêche souvent constaté sur les casques à petit prix. En test à l'aveugle, on se croirait dans un casque d'une gamme bien supérieure. Sur ce point, LS2 fait très fort !

Une aération en retrait et un écran solaire à revoir

En dynamique, le confort ne parvient toutefois pas à masquer l'à-peu-près des aérations. Si celles du front laissent circuler un peu d'air, celle du menton s'avère tout simplement inefficace. La faute à des grilles qui ne protègent aucun trou, comme on le constate dans la galerie photo. Du coup, aucun flux d'air ne vient balayer l'écran principal, qui s'embue bien vite. Des fixations sont disponibles pour une lentille Pinlock, qui sera obligatoire pour qui souhaite rouler sous les 15°C, même par beau temps.
C'est justement par beau temps que le défaut majeur de ce FF 384 se dévoile. Actionné par une commande très facilement accessible à la main gauche, l'écran solaire rétractable de notre modèle d'essai est tout simplement inutilisable. Avec une épaisseur trop importante et surtout un galbe très prononcé, il déforme la vision. Et pas qu'un peu : les lignes blanches rectilignes deviennent ondulées ! En roulant, l'effet psychédélique est garanti, la sécurité, beaucoup moins. C'est d'autant plus étrange que l'écran principal ne souffre d'aucun défaut optique. Contacté à ce sujet, le fabricant espagnol nous a dit qu'il allait se livrer à des vérifications sur tous ses modèles. Nous ne manquerons pas de vous tenir informés.

En attendant d'en savoir plus et si vous êtes intéressés par ce casque, vérifiez bien en magasin que le modèle que vous envisagez d'acheter n'est pas touché par ce défaut d'écran solaire mal conçu.

Le LS2 FF 384 est un bon casque intégral à petit budget. Un peu lourd (1 645 grammes sur la balance), il est d'un incroyable confort dans cette gamme de prix. Ceux qui souhaitent rouler par temps frais lui adjoindront une lentille Pinlock, en faisant dès lors un très bon casque polyvalent pour les petits trajets, si l'on accepte de se passer de l'écran solaire intégré.

Essai publié le mercredi 15 septembre 2010 par Ludovic Vidal Dernière modification le vendredi 24 septembre 2010

Les plus

Esthétique
Confort des mousses
Intérieur démontable

Les moins

Écran solaire déformant
Traitement anti-buée peu efficace

Vos commentaires