Le magazine d'actualité de l'équipement moto et scooter

Le flux RSS de l'Equipement.fr

Casque Nexx XR1R Carbon

Présentation

Le nouveau haut de gamme de Nexx recourt au carbone pour gagner en légèreté (et en sex appeal !) Mission accomplie avec succès si l'on en croit les valeurs de poids du XR1R Carbon annoncées par le fabricant portugais...

Casque Nexx XR1R CarbonLe carbone, cette matière d'une rare légèreté et d'une grande rigidité, fait encore des émules ! Nexx présente en effet une version carbone de son haut de gamme, le XR1R. Et reconnaissons que le jeu en vaut la chandelle : le fabricant portugais annonce en effet un poids moyen de 1 200 g pour son casque, soit une différence sur la balance de 150 g avec son frère de sang, le XR1R standard, équipé pour sa part d'une coque en fibres.
Trois tailles de calotte sont disponibles, une bonne chose si l'on considère l'éventail de tailles proposées, s'étalant du 2XS au 3XL. Pas trop d'effet "grosse tête" à craindre donc pour les petits crânes !

Calotte en Carbone et déco spécifique

Le XR1R Carbon présente les mêmes caractéristiques que la version standard, mais offre quelques particularités telles que la déco spécifique et quelques artifices graphiques à l'instar des plaques métalliques latérales décoratives ou du lettrage du logo Nexx semblant incrusté à l'arrière de la coque. Calottin en EPS triple densité, fermeture par boucle double D, écran traité anti-rayure avec verrouillage de fermeture sont fidèles au poste.
L'Ergo Padding System fait lui aussi partie du voyage : le XR1R Carbon est bien fourni avec ses deux kits de mousses autocollantes à éventuellement intercaler sous les mousses d'origine pour les ajuster au mieux à votre morphologie. Des pièces de mousse à positionner à hauteur des oreilles pour limiter la perception des bruits aérodynamiques sont incluses dans le carton du casque. Le système d'aération évolué de l'écran devrait pondérer l'absence de Pinlock les jours de grand froid.
Le Nexx XR1R Carbon s'échangera contre un billet de 350 €.

Présentation publiée le mercredi 02 décembre 2009 par Loïc Bonraisin

Vos commentaires