Le magazine d'actualité de l'équipement moto et scooter

Le flux RSS de l'Equipement.fr

Essai

Nolan annonçait que son N104 allait briller par un champ de vision hors norme. Notre test confirme que c'est le cas, chiffres à l'appui. Si le confort de ce casque modulable fait bonne impression, on trouve tout de même certaines faiblesses, parfois étonnantes.

Casque modulable moto et scooter Nolan N104Vu le nombre de courriers reçus, ou les messages laissés sur notre page Facebook, vous l'attendez ce Nolan N104. Il faut dire que depuis son annonce, ses caractéristiques ont suscité la curiosité et l'envie chez la plupart d'entre vous. Annoncé aux environs de 340 €, le N104 est un modulable qui dispose d'aménagements intéressants, comme la double homologation intégral et jet (avec le blocage de la mentonnière) et un écran bien plus grand. Tout ceci se vérifie-t-il à l'usage et faut-il craquer pour ce nouveau Nolan ? Aux termes de l'essai, il faut reconnaitre que Nolan a frappé fort. Mais n'obtient pas le K.O.

Casque modulable Nolan N104 : Lourd confort

Casque modulable moto et scooter Nolan N104C'est un rituel dès la réception d'un casque, il passe sur la balance. Annoncé à 1 640 grammes (en taille M), le Nolan N104 en revendique 1 770 (en taille L). Ça commence à compter, même si une coque en Lexan est réputée pour être généralement assez lourde. À taille égale, c'est entre 170 et 220 grammes de plus que les concurrents Lazer Monaco Pure Glass (en fibre) et Schuberth C3 (calotte mixte), alors que ce dernier est sorti il y a plus de deux ans. Mais l'examen du casque efface quelque peu cette légère déception. La finition est vraiment bonne. À l'image du tour de cou, du mécanisme de l'écran solaire et surtout des mousses intérieures. Le textile utilisé fait preuve d'une douceur peu commune à ce niveau de prix et leur fermeté permet un très bon maintien, sans serrage excessif. Si le port de lunettes n'est pas un souci, il conviendra de les enfiler après avoir placé le casque. Comme cela arrive de plus en plus souvent, Nolan a fait le choix d'une coque assez étroite au niveau des joues (pour un meilleur meilleur maintien et une bonne isolation). Du coup, les mousses restent au contact des joues quand on enfile le casque, ce que les branches de lunettes apprécient peu.
Descendant bas et étant assez éloigné du visage, l'écran solaire devrait être compatible avec toute les lunettes existantes. Sa manipulation pour le mettre en place est intuitive. Pour le remonter, il suffit de presser le bouton rouge situé à l'avant du mécanisme et un ressort rappelle l'écran sans perdre de temps. Efficace, mais il faudra voir comment vieillit l'ensemble. Une fois la mentonnière relevée, on trouve le bouton de blocage, qui permet de verrouiller cette dernière en position ouverte, ce qui permet au Nolan N104 de figurer parmi les casques modulables homologués en tant que jet.

Un écran en cinémascope

Casque modulable moto et scooter Nolan N104Parlons d'ailleurs de cette mentonnière. Le déverrouillage en déroutera certains la première minute. Les deux boutons sont placés à l'extérieur et doivent être tous deux actionnés pour autoriser l'ouverture. Après avoir relevé le bouton du bas, on libère la partie supérieure, qui doit être abaissée, libérant le mécanisme. En résumé : on fait un mouvement de pince avec le pouce et l'index. L'ensemble ne présente aucun jeu et inspire confiance. Simple, sécurisé, ultra-efficace : bravo Nolan !
Mais la grande réussite du fabricant italien sur ce N104 se trouve devant les yeux. Imposant, l'écran n'usurpe pas l'impression de champ de vision sans limite qu'on ressent en roulant. Passé au banc de mesure, le N104 est le premier modulable à atteindre 180° en champ de vision horizontal. Et en vertical, c'est pareil, avec une visibilité importante, vers le bas comme vers le haut. Ceux qui veulent surveiller leur compteur sans bouger la tête ou qui roulent en position légèrement couchée seront ravis.De plus, la lentille Pinlock fournie est (vraiment) à peine visible. Même dans les pires conditions, il est difficile d'apercevoir de la buée sur les bords. Ajoutons que l'écran solaire se montre difficile à embuer dès il fait plus de 0° et vous obtenez un casque qui, à ce jour, offre ce qui se fait de mieux dans le domaine de la vision sur les modulables.

Rouler le nez (trop) au vent

Casque modulable moto et scooter Nolan N104En revanche, Nolan a moins soigné les aérations. Les deux aérations du front font preuve d'efficacité, mais le flux est très concentré. Du coup, on a chaud sur les bords du crâne et presque froid sur le devant. Pour la ventilation sur la mentonnière, elle fait son office. Malheureusement, même quand elle est fermée, un important filet d'air continue à entrer dans le casque en direction du nez, et ce, malgré la bavette. Il n'y pas de remous, les yeux sont épargnés, mais en certaines saisons, on se passerait bien de rouler le nez au vent quand le casque est fermé. C'est d'autant plus regrettable que l'isolation phonique du N104 est plus que correcte, sans toutefois égaler celle du C3. Mais le prix est sans commune mesure.
Dernier détail, plus agaçant : il nous a été impossible de prendre de photo du casque avec l'intégralité des mousses retirées. Et pour cause. Nous n'avons pas pu retirer le tour de cou et la coiffe intérieure, de peur de casser les fines pattes en plastique. L'intérieur est donc lavable, mais il faudra être extrêmement prudent si vous le faites. Nous avons préféré ne pas prendre le risque. Ce souci touche-t-il uniquement notre modèle de test ? N'hésitez pas à commenter cet essai si vous avez un Nolan N104. La boucle MicroLock², précise, demande un peu de dextérité avec des gants d'hiver, car il faut soulever le (très) petit loquet rouge pour libérer la boucle métallique. Pattes d'ours, s'abstenir.

Moins cher qu'un Schuberth C3 qui fait encore figure de référence (et d'increvable vétéran), le modulable Nolan N104 fait globalement forte impression. La finition est une très bonne surprise, surtout à ce niveau de prix et le confort de roulage étonne agréablement. Dommage que le poids vienne ternir le tableau, même s'il ne se remarque que lors des roulages à allure modérée, notamment en ville. En ville ou sur route, le champ de vision XXL ne pourra que satisfaire les motards et scootéristes. Les ventilations auraient pu être moins "brutales" et l'intrusion d'air sur le nez risque de déranger ceux dont la moto n'est pas carénée, mais en proposant son N104 à moins de 350 € (en version unie), Nolan a ici de quoi se faire une place dans la catégorie. D'autant que le N104 est pré-équipé pour recevoir un module N-Com, histoire d'en faire le parfait allié des grands rouleurs, ou des citadins pressés. Le même, chez X-Lite et donc en fibre pour gagner du poids, et on aurait un sacré prétendant au trône.

Essai publié le samedi 03 mars 2012 par Ludovic Vidal

Les plus

Champ de vision
Maintien et confort
Rapport qualité/prix
Écran solaire

Les moins

Poids
Courant d'air sur le nez
Démontage des mousses très délicat

Vos commentaires