Le magazine d'actualité de l'équipement moto et scooter

Le flux RSS de l'Equipement.fr

Casque Nolan N44 Evo

Présentation

Le casque modulaire urbain et routier de Nolan subit une mise à jour afin de rester dans le coup après 5 ans sur le marché. Le N44 Evo, homologué comme jet et intégral, adopte de nouvelles ventilations et une mentonnière retravaillée pour rester adapté à toutes les utilisations.

Casque modulaire moto et scooter à mentonnière amovible, homologué jet et intégral, Nolan N44 EvoEn 2008, Nolan avait révolutionné le segment des jets avec son N43, un casque proposé avec une mentonnière amovible qui pouvait le transformer en intégral, remplacé plus tard par le N44. Pour 2018, ce modulaire, que les marques concurrentes n'ont pas manqué d'imiter avec des modèles toujours plus affûtés, à l'instar du Caberg HyperX ou du Scorpion Exo-300 Air, est mis à jour et devient N44 Evo. Présenté au salon de Milan, il profite d'une multitude de configurations possibles et sera, comme souvent chez Nolan, disponible dans de très nombreux coloris.

Casque modulaire Nolan N44 Evo : Homologué jet et intégral

Casque modulaire moto et scooter à mentonnière amovible, homologué jet et intégral, Nolan N44 EvoAvec son N44 Evo, Nolan ne s'écarte pas du standard imposé par le N43E Air, qui lui a d'ailleurs permis de devenir l'une de ses plus grosses ventes. Bien que faisant appel à des composants complètement revus, le nouveau modulaire suit donc de près le cahier des charges de son prédécesseur, en tentant d'y apporter les optimisations nécessaires à un plus grand confort pour rester adapté en ville comme sur route. La calotte du N44 Evo est disponible en deux tailles, un plus pour le poids (1 450 g), plutôt rare sur le marché des casque injectés. La mentonnière s'agrandit, comme le champ de vision, un leitmotiv pour les casques dernière génération. L'écran paraît d'ailleurs très haut, gage d'une certaine concordance entre cette affirmation. Bonne nouvelle, en dépit de ces modifications structurelles, le Nolan N44 Evo ne perd pas la double homologation ! Il reste donc utilisable en tant que jet et intégral. Autre atout, les modes "jet écran long" et "casque intégral" ne sont que deux des configurations possibles. Nolan fournit en effet une visière plastique à fixer à la place de l'écran, qui permet d'augmenter le nombre de formes qu'il peut prendre : visière + mentonnière, écran secondaire fumé + visière, etc. Les possibilités sont multiples et devraient plaire à ceux qui aiment le changement (voir la galerie de photos).

Boucle Microlock² et lentille Pinlock de série

Casque modulaire moto et scooter à mentonnière amovible, homologué jet et intégral, Nolan N44 EvoDivers aménagements s'intéressent au confort intérieur. Le système de ventilation est ainsi revu pour augmenter le débit d'air interne, tandis que la mentonnière intègre des pare-vent et une bavette. La lentille anti-buée Pinlock, devenue un standard du marché, est fournie dans le carton, quelle que soit la finition choisie. Intérieur détachable en textile lavable et respirant Clima Confort, et écran secondaire fumé intégré à la calotte (Vision Protection System) gardent pour leur part leur place à bord. Même constat pour la fermeture par boucle micrométrique. Baptisée Microlock², elle comporte un double levier qui réclame une manipulation évoluée pour libérer les crans de la jugulaire et éviter les ouvertures accidentelles. Les adeptes de nouvelles technologies apprécieront qu'il soit prédisposé à accueillir le kit mains-libres de la marque, le Nolan N-Com (comptez environ 250 €).

Le casque Nolan N44 Evo est fabriqué du XXS au 3XL. Son tarif n'augmente pas par rapport à celui du N44, ce qui reste rare chez les fabricants de casques (mais courant chez Nolan) et débute à 289,95 € pour une disponibilité effective en fin d'année. Comptez 324,99 € pour les décos comme le Viewpoint visible ci-dessous et dans la galerie de près de 40 photos.

Casque modulaire moto et scooter à mentonnière amovible, homologué jet et intégral, Nolan N44 Evo

Présentation publiée le mardi 14 novembre 2017 par Ludovic Vidal

Vos commentaires