Le magazine d'actualité de l'équipement moto et scooter

Le flux RSS de l'Equipement.fr

Casque Roof Boxxer

Présentation

Le Boxer V8, modulable moto et scooter emblématique de Roof, passe la main. Le nom change à peine, la coque évolue beaucoup mais sa forme le rend toujours identifiable au premier regard. Plus pratique, plus adapté à la route ou au mauvais temps, voici le Nouveau Boxxer.

Casque modulable moto et scooter Roof BoxxerÀ une époque où les casques attendent rarement plus de 3 ans pour sortir des rayons, les 25 ans du modulable pionnier de la mentonnière rotative à 180° créé par Roof font figure d'exception. Le Boxer, premier du nom, est sans aucune doute un exemple de longévité dans le monde de l'équipement pour les motards mais depuis sa sortie en 1995, il a évolué, la dernière génération que nous avions testé étant le Boxer V8, apparu en 2009. L'an dernier, Roof ajoutait une nouvelle référence à son catalogue, le Boxxer Carbon. Plus accessible avec sa coque en fibre de verre et doté d'un intérieur modifié, voici le successeur officiel du Boxer V8 : le (Nouveau) Boxxer.

Nouveau Boxxer : Fibre de verre et intérieur revu

Casque modulable moto et scooter Roof BoxxerOui, on retrouve la mentonnière pouvant intégralement se rabattre sur l'arrière du casque, les deux loquets pour débloquer celle-ci, l'écran de type "pilote" et les ventilations sous ce dernier, indéniables signatures Roof. Comme sur son homologue en Carbone, aucune des pièces du Boxxer n'a été reprise du Boxer V8 ou du Desmo. Plus basse et plus longue afin de rendre le Boxxer plus discret et plus routier, sa coque est ici en fibre de verre afin de conserver un poids, raisonnable pour la catégorie, de 1 600 g. Mais plus que l'esthétique, c'est la technique de ce modulable qui fait table rase du passé. L'écran sphérique reste proche du visage, et donc prend place à l'intérieur de la mentonnière au lieu de venir se poser sur celle-ci. Cela permet de conserver le look de casque de pilote de chasse mais limite surtout le courant d'air devant les yeux en mode jet, rarement agréable.

Du Boxer au Boxxer, une lettre qui change tout

Casque modulable moto et scooter Roof BoxxerDans le même but, la bavette de menton est livrée de série et est annoncée plus protectrice que sur le très routier Desmo, un bon point si c'est vérifié. Point noir de Boxer V8 qui en souffrait sous les fortes pluies, le joint situé sur la mentonnière n'est plus en mousse, il s'agit à présent d'une longue lèvre de silicone. L'étanchéité à l'air comme à l'eau est donc totale, qu'on ait fermé la mentonnière sur l'écran ou le contraire. Cette mentonnière se verrouille désormais automatiquement, ce qui représente un vrai bonus ergonomique du Boxxer par rapport au Boxer. Roof vise ici clairement ceux qui refusent de choisir entre look et aspects pratiques. Ils devraient apprécier les aérateurs situés sur la mentonnière, séparés en deux parties. On peut choisir d'envoyer le flux d'air sur la bouche, sur l'écran ou sur les deux à la fois. Plus classique, la ventilation supérieure active simultanément l'entrée et la sortie d'air, pour éviter la surchauffe en plein été ou dans les embouteillages. À noter que les deux petites sorties d'air situées au bas de la mentonnière peuvent être obturées pour les météos les plus rudes (ou en Auvergne…).

Un intérieur ajustable à chaque morphologie

Casque modulable moto et scooter Roof BoxxerAucun casque ne peut aller parfaitement à toutes les formes de têtes, chez Roof comme chez tous les fabricants. Afin de pouvoir ajustement aussi finement que possible le maintien et le confort du Boxxer, Roof le livre avec deux blocs de mousse pouvant être glissés dans des poches dédiées de la coiffe, sur les côtés de la tête. De plus, une fois la taille définie, il est possible de remplacer les mousses de joues installées de série par des éléments plus fins ou plus épais (de 15 à 45 mm) et c'est un service gratuit. L'objectif est ici de se retrouver avec un casque réellement adapté à chaque porteur, pour éviter le casque qui flotte à haute vitesse ou tourne lors des contrôles visuels (comme sur cette vidéo). Ou lors d'une chute. Pour ce point, Roof utilise d'ailleurs deux points d'ancrage pour chaque partie de sa jugulaire à fermeture micrométrique. Avec 4 points pour sa sangle (au lieu de 2 habituellement) le Boxxer ne pourra pas pivoter en avant ou en arrière autour du crâne de son porteur lors d'un impact. Estimant – comme Arai – que la présence d'un écran solaire rétractable oblige à creuser la calotte et donc à réduire sa capacité de protection, Roof ne propose pas de "second écran" intégré dans le Boxxer. La marque de Pégomas livre donc le Boxxer avec un écran clair ; traité contre les rayures et la buée, il permet de rouler par tous les temps. Ceux qui ne roulent que par grand soleil pourront, en option, se procurer un écran totalement fumé (ce qui reste, légalement, interdit sur route ouverte) ou un écran teinté sur sa partie haute nommé Daynight.

Disponible du XS au XXL avec deux tailles de M (SM et M), le casque Boxxer se veut aussi bien adapté à la route (où le Desmo se débrouille bien) qu'à la ville (terrain de chasse du Boxer V8). Notre essai du Boxxer Carbon a prouvé que le pari était réussi. Un essai que vous pouvez d'ailleurs retrouver ici en vidéo. En abandonnant le carbone, le Roof Boxxer se permet d'afficher un prix toujours un peu mais moins inaccessible. Comptez 419 € pour les versions unies. Ceux qui veulent se distinguer pourroint également choisir parmi 4 décos, à détailler dans notre galerie complète.

Casque modulable moto et scooter Roof Boxxer

Présentation publiée le vendredi 14 septembre 2018 par Ludovic Vidal

Vos commentaires