Le magazine d'actualité de l'équipement moto et scooter

Le flux RSS de l'Equipement.fr

Casque Schuberth SR1

Présentation

Schuberth dévoile enfin le SR1, casque de piste conçu avec le concours de Michael Schumacher. Fidèle à sa réputation, le fabricant allemand promet un casque très ventilé tout en restant silencieux. Présentation d'un casque qui espère bousculer le monde de la piste.

Casque moto Schuberth SR1 : Les photosL'histoire du Schuberth SR1 est peu ordinaire. À l'origine, Michael Schumacher, alors uniquement connnu pour ses performances en F1, demande à Schuberth de lui concevoir un casque pour la moto. Oui, rien que pour lui. Plusieurs ingénieurs planchent sur le projet et lui proposent un premier résultat au bout de deux semaines. Les premières photos font alors le tour de la planète moto et les demandes pour une version de série arrivent. Après deux ans de travail, Schuberth livre aujourd'hui la version grand public, nommée SR1, dont nous vous avions parlé en avant-première il y a deux semaines. Le voici plus en détail.

Schuberth SR1 : 10 litres aux 100

Oubliez les R1, S1 et S1 Pro ! Avec le SR1, Schuberth change de dimension et met les deux pieds dans le monde de l'ultra-sportif. Si le look du casque suffit à trahir sa destinée, la lecture de la fiche technique le confirme : son domaine, ce sera la piste, mais à la sauce Schuberth.
On le sait, les casques à vocation très sportive sont rarement appréciés sur route, notamment en raison d'un niveau sonore trop élevé, à l'image du Shoei X-Spirit II testé en début d'année. En effet, sur piste, ce sont la légéreté, l'aérodynamisme et surtout la ventilation qui priment. Pour la ventilation, Schuberth a mis les bouchées doubles, avec 10 aérations de grande taille, garantissant d'après le fabricant un renouvellement d'air de 10 litres par seconde en roulant à 100 km/h. À titre de comparaison, le modulable C3, qui était jusqu'ici la référence dans le domaine chez Schuberth, n'affiche "que" 7 litres. Pour autant, le SR1 ne devrait pas être trop bruyant puisqu'on annonce un volume sonore de 88 dB à 100 km/h (84 pour le C3). Si cela se vérifiait lors de l'essai que nous ne manquerons pas de vous proposer, Schuberth signerait alors une véritable performance, avec un casque racing (très) ventilé préservant les tympans, ce qui le rendrait utilisable sur route sans obliger à porter des bouchons d'oreille. On est impatients de vérifier ça !

Trois calottes, trois intérieurs et 1 300 grammes

Casque moto Schuberth SR1 : Les photosExistant du XXS au XXL, le Schuberth SR1 sera disponible avec trois tailles de calottin intérieur pour maximiser le confort et trois tailles de calottes, pour contenir le volume et le poids. Celui-ci est annoncé dans une fourchette de 1 280 à 1 380 grammes selon la taille, une belle performance face à la concurrence, un poids qu'il faudra augmenter de quelques grammes en cas d'ajout de la lentille Pinlock, malheureusement optionnelle, même si Schuberth annonce que l'écran est traité contre la buée. L'intérieur CoolMax® est démontable et lavable, et le SR1 bénéficie, comme les autres casques Schuberth, du système AROS, minimisant la rotation vers l'avant du casque en cas de chute, pour une meilleure sécurité. Afin de s'adapter au mieux à chacun, et à chaque position de pilotage, l'aileron arrière peut être incliné de deux manières différentes, pour réduire le bruit et améliorer l'aérodynamique générale.
Les premières photos sont disponibles dans la galerie. Pour les tarifs, ils iront de 599 à 749 €, selon la déco choisie. Un prix qui place le Schuberth SR1 très légèrement en dessous de la concurrence comme Shoei ou Arai, mais bien au-delà d'un casque comme le HJC de Ben Spies, à peine plus lourd mais relativement bruyant.

Présentation publiée le mardi 05 octobre 2010 par Ludovic Vidal

Vos commentaires