Le magazine d'actualité de l'équipement moto et scooter

Le flux RSS de l'Equipement.fr

Essai

Un intégral peut-il faire aussi bien, voire mieux, qu'un casque jet au niveau des angles de vision proposés ? Avec le Vision-R, Shark tente de prouver que c'est possible. Les impressions sur route le laissent entrevoir, les mesures le confirment. Le Vision-R voit grand.

Casque moto et scooter Shark Vision-R : Les photosDès sa présentation, le casque Shark Vision-R annonçait la couleur : proposer le meilleur champ de vision des casques intégraux. Un bénéfice appréciable sur route, mais surtout en ville, terrain de jeu désigné de cet intégral. Nous avons soumis le Shark Vision-R à nos batteries de tests, dynamiques mais aussi statiques. S'il n'est pas parfait sur tous les points, ce Vision-R fait en revanche fort pour les angles de vision vérifiés (et mesurés). Très fort !

Une bonne finition mais des ventilations supérieures à revoir

Casque moto et scooter Shark Vision-R : Les photosUne fois n'est pas coutume : commençons par les points qui dérangent. Le Shark Vision-R ne joue pas dans la catégorie poids plume. Ce n'est pas une enclume comme on en a connu, mais avec 1 640 grammes sur la balance, notre taille L s'avère un peu lourde pour une coque en fibre. Autre reproche, plus embêtant : les aérations supérieures. Comme vous pouvez le voir sur cette photo, le curseur pour manipuler les aérations est (très) petit. Difficile à actionner avec des gants d'été, il devient inaccessible en hiver. De plus, sa manipulation est hasardeuse car il ne fait pas de bruit quand on l'actionne. C'est d'autant plus étrange que la ventilation sur le menton dispose au contraire d'un verrouillage franc et clair, proche de la perfection. Il faudra donc choisir avant d'enfiler les gants si on souhaite se ventiler le haut du crâne ou pas, dommage.
Mais le reste de la finition ferait presque oublier ces défauts. Les ajustements sont millimétrés, la molette pour actionner l'écran solaire est un modèle de douceur et de progressivité dont devraient s'inspirer les autres fabricants. D'ailleurs, l'écran solaire descend très bas, ce qui est appréciable en fin de journée, quand le soleil rase l'horizon. Au chapitre des petits détails, on note que Shark a disposé des mousses amovibles au niveau des tempes, pour permettre aux porteurs de lunettes de passer sans souci les branches. Bien vu ! L'intérieur du casque est pour sa part très confortable, avec des mousses (démontables) qui entourent bien le crâne. Nous ne notons pas le côté esthétique des casques, mais celle du Vision-R surprend, car ici, la fonction crée la forme, et tout est fait pour favoriser le champ de vision.

Shark Vision-R : Un écran de cinéma

Casque moto et scooter Shark Vision-R : Les photosC'est flagrant quand on le regarde de face : le Shark Vision-R semble aplati en largeur. En fait, il est surtout légèrement plus haut qu'un casque classique. Si l'ouverture pour l'écran profite de ce surcroît de hauteur, c'est en largeur qu'on est étonné par ce casque, en ayant presque l'impression de ne pas en voir les bords quand on le porte. Une fois en selle, passer d'un casque intégral classique au Shark Vision-R est assez déroutant : on croirait porter un jet tant le champ de vision devient important. On change de dimension non seulement en largeur, mais aussi en hauteur, particulièrement en vision offerte vers le bas. Plus besoin de bouger la tête pour vérifier son compteur par exemple. Seul le Brembo B-Tech semble capable de rivaliser. L'amélioration de la vision latérale est également un vrai plus pour les contrôles dans le flot de circulation : il suffit de tourner un peu la tête et les yeux, plus besoin de se dévisser la nuque avant de changer de file.
Les mesures confirment ces impressions. L'angle de vision horizontal (en tournant les yeux, mais tête fixe) approche les 182 °. C'est en moyenne 10 ° de plus que les casques concurrents ! En hauteur, comme indiqué dans la fiche technique, on atteint 25 ° vers le haut, ce qui est une très bonne mesure. Vers le bas, les 65 ° offerts permettent quasiment d'égaler les jets ; si on devait chipoter, seul le petit cache-nez peut venir faire obstacle, mais avec un impact non-négligeable car le champ de vision au centre est alors réduit de 20°. L'écran solaire descend quasiment jusqu'en bas, ce qui là encore n'est pas le cas de tous les concurrents. On regrettera toutefois que cet écran solaire soit si sensible à la buée quand il fait moins de 10°C. L'écran principal, dénué de lentille Pinlock, s'en sort relativement bien tant que la température est positive. Le traitement anti buée de surface se "réactive" quand on lave l'écran, mais nous émettons quelques réserves sur sa tenue à long terme.
C'est une demande que nous faisons à de nombreuses marques : Monsieur Shark, faites un effort s'il vous plaît et proposez des lentilles Pinlock sur vos écrans de casques urbains ou de tourisme. La possibilité de laisser l'écran entrouvert n'est pas une solution idéale quand il fait vraiment froid. Et profitez en pour allonger un peu la bavette, ici symbolique et laissant passer beaucoup d'air, générateur d'un bruit sourd sensible à haute vitesse. Le bon côté, c'est que cette entrée d'air non désirée permet de se rafraîchir en plein été, car les aérations supérieures répondent de toute manière aux abonnées absentes.

Shark annonce un champ de vision jamais atteint sur un casque intégral et tient ses promesses avec ce Vision-R surprenant ! Le confort ressenti au guidon s'en trouve amélioré, sans parler de la sécurité lors des contrôles visuels, sur route ou en zone urbaine. On aurait aimé des ventilations plus efficaces et un poids plus contenu ; si Shark intègre ces corrections pour une éventuelle version 2, on approchera du casque ultime pour la ville, alliant protection, confort et champ de vision XXL. Si le rapport qualité/prix du Shark Vision-R souffre des quelques défauts relevés, dans l'absolu, c'est un casque que nombre de motards et scootéristes citadins devraient inclure dans les choix possibles au moment de s'équiper. Son tarif débute sous les 250 €.
Son seul concurrent à ce jour sur le plan "angles de vision" est le Brembo B-Tech. Et si on faisait un petit comparo ?

Essai publié le mardi 05 juillet 2011 par Ludovic Vidal Dernière modification le vendredi 22 juillet 2011

Les plus

Champ de vision étonnant
Finition
Écran solaire bien conçu

Les moins

Aérations supérieures
Bavette trop courte
Un peu lourd

Vos commentaires