Le magazine d'actualité de l'équipement moto et scooter

Le flux RSS de l'Equipement.fr

Essai

Le Shoei Qwest représente la porte d'entrée chez le fabricant japonais. Moins cher que le récent XR-1100, ce casque intégral routier est également annoncé plus silencieux. Après essai, il faut reconnaître que Shoei dit vrai, mais manque un peu sa cible.

Créer un produit d'entrée de gamme n'est jamais chose facile. Chez Shoei, le Raid-II en a quelque peu fait les frais face au XR-1000, plus sportif, qui remportait les faveurs des clients. Son remplaçant n'aura pas pour autant la tâche facile, loin de là. Nous avons essayé le Shoei Qwest dans diverses conditions. Au moment de rendre notre verdict, celui-ci est mitigé. Le Qwest est un bon casque. Mais ...

Casque moto intégral Shoei Qwest : Les photosShoei Qwest : Moins sportif et moins équipé

Les nouvelles coques de Shoei ont un aspect très typé, et vraiment sportif. Alors que le Qwest est présenté comme un casque à vocation routière, son esthétique générale offre un peu d'agressivité avec des lignes tendues, ce qui ne devrait pas déplaire. En revanche, contrairement aux casques sportifs très ventilés, les aérations sont ici peu nombreuses. Seule une aération frontale est présente, ainsi que deux extracteurs à l'arrière. Joliment intégrés, ces derniers feront preuve d'efficaté, évacuant relativement bien l'air chaud. On ne peut maheureusement pas en dire autant de l'entrée d'air. Étroite, l'aération frontale peine à rafraichir. De plus, elle est également difficile à manipuler, du fait de la (trop) petite taille du curseur. Avec des gants épais, l'opération devient très délicate (voir photos). C'est d'autant plus regrettable que l'intérieur du Qwest n'est pas amovible. Hormis les joues détachables, impossible de démonter le casque pour le laver. La sortie de l'été risque d'être odorante pour les gros rouleurs.

Un silence appréciable

Casque moto intégral Shoei Qwest : Les photosCes deux défauts laissent un sentiment d'inachevé, car sur tous les autres aspects, le Shoei Qwest reste un bon casque. Bénéficiant du même écran que les X-Spirit II et XR-1100, le champ de vision est large et profite de la grande lentille Pinlock qui ne gêne pas du tout la vue (voir la présentation du X-Spirit II à ce sujet). Tout juste pourra-t-on s'étonner, comme sur le XR-1100, d'une mentonnière un peu plus épaisse que sur l'ultra-sportif X-Spirit II, imposant à pencher un peu plus la tête en avant sur les motos où l'ont se tient très droit (type trails), mais c'est très léger. Cette mentonnière plongeante n'est d'ailleurs pas pour rien dans le silence constaté sur le Qwest. Le léger retour présent sous cette mentonnière et la forme particulière du "spoiler" arrière rend le Qwest plus silencieux que le XR-1100 à vitesse et moto égales. Comme on peut s'en douter, cet avantage ne tient que tant que les aérations sont fermées. Sur le Qwest, les deux extracteurs d'air, s'ils sont efficaces, sont un peu bruyants sur une moto non carénée.

À l'heure du bilan, il est difficile de comprendre le positionnement du Qwest dans la nouvelle gamme Shoei. Plus silencieux que le XR-1100, il souffre malheureusement d'un intérieur non démontable, économie plutôt malvenue sur un casque dédié au tourisme. De même, son aération frontale bien moins efficace risque de le pénaliser à l'heure du choix. Car l'écart de prix entre les deux frères ennemis est d'environ 30 à 50 €, le Qwest s'affichant à un tarif de base de 369 €.

Vous hésitez entre une version routière un peu moins chère et un casque sportif mieux équipé ? Nous publierons bientôt un comparatif pour vous aider à choisir entre ces deux Shoei.

Essai publié le lundi 27 septembre 2010 par Ludovic Vidal

Les plus

Bruit modéré
Prix d'attaque

Les moins

Aération frontale inefficace
Intérieur non démontable

Vos commentaires