Le magazine d'actualité de l'équipement moto et scooter

Le flux RSS de l'Equipement.fr

Combinaison Alpinestars Challenger

Présentation

Si l'épaisseur du cuir de la Challenger indique que sa résistance à l'abrasion devrait être élevée, cette combinaison se distingue surtout par ses nombreuses zones ventilées ou de flexion. Présentation de cette nouveauté Alpinestars, avant son essai déchaîné.

Combinaison moto cuir racing piste et route Alpinestars ChallengerLa combinaison Challenger se veut être un modèle de confort. Pour cela, Alpinestars a multiplié les panneaux élastiques mais surtout les ventilations. Si l'on est parfois prêt à accepter quelques contraintes quand on utilise sa combinaison uniquement sur piste, ce n'est pas forcément le cas pour la route, où le besoin de souplesse et de mobilité est plus important que sur un circuit. Le tout sans dégrader le niveau de protection offert au pilote.

Combinaison Alpinestars Challenger : Pour la piste ou la route

Combinaison moto cuir racing piste et route Alpinestars ChallengerPour cette Challenger, le fabricant italien a donc misé sur une construction à base de multiples panneaux de cuir. Celui-ci est d'ailleurs épais (1,3 mm) pour offrir une meilleure résistance à l'abrasion en cas de glissade. On trouve des soufflets de cuir au niveau des reins et des genoux, secondés par des soufflets en polyester pour les coudes et les omoplates. La marque a poussé le soin du détail jusqu'à placer des soufflets d'extension en haut des mollets, derrière des zips, afin de faciliter l'enfilage de la combinaison et de permettre un éventuel ajustage pour ceux qui n'ont pas mollets de marathonien. Pour le confort et pour éviter de transformer la Challenger en étuve, les panneaux perforés sont nombreux : cuisses (avant et arrière), ventre, torse, clavicules, triceps, dos, lombaires ainsi que la bosse dorsale. Voilà une combi qui devrait limiter les échauffements lors des roulages estivaux.

Protections intérieures et extérieures

Combinaison moto cuir racing piste et route Alpinestars ChallengerBien entendu, la Challenger embarque des coques certifiées EN 1621-1 au niveau des coudes et des épaules. Celles des genoux se prolongent jusqu'au bas des tibias et peuvent être ajustées en hauteur. Au niveau des épaules, la coque interne est secondée par une plaque externe TPR pour retarder la déchirure en cas de cabriole. Pour le thorax, les hanches, le coccyx, Alpinestars a placé des rembourrages en mousses. Ceux-ci augmentent apparemment la capacité de protection autant que le confort. En option, il est possible d'installer une protection thoracique ainsi qu'une dorsale, à clipser directement sur la combinaison. L'absence de dorsale en série n'est pas aussi gênante que sur un équipement de tourisme, les pilotes préférant quasi systématiquement les modèles à bretelles. Enfin, la doublure intérieure est en Mesh pour favoriser la circulation de l'air et on trouve une poche intérieure étanche si vous souhaitez conserver vos papiers à l'abri.

Disponible du S au 3XL (ou 4XL en noir) et en 3 coloris, la combinaison une pièce Alpinestars Challenger s'affiche à 699,95 €. Vous souhaitez savoir si cet investissement est raisonnable et si les promesses de la fiche technique sont validées lors d'un essai complet ? Nous allons tester la Challenger.
Ou plutôt, la faire tester. Sur route et plus vite que sur bien des circuits. Sur une petite île qui est un véritable temple du Road Racing et qui impose d'avoir un gros cœur (et pas seulement le cœur). On vous en reparle très bientôt.

Présentation publiée le mercredi 01 avril 2015 par Ludovic Vidal

Vos commentaires