Le magazine d'actualité de l'équipement moto et scooter

Le flux RSS de l'Equipement.fr

Essai

La Venom représente le haut de gamme des combinaisons de piste chez Bering. Nous l'avons testée, de manière classique, puis en compétition pour vous livrer notre bilan. Nous n'avons d'ailleurs pas hésité à tout tester, même la résistance du cuir.

Combinaison moto cuir racing piste Bering VenomRemplaçant la Phantom, cette combinaison Bering Venom offre une première impression positive. La finition est en effet très bonne, à l'image des coques extérieures placées sur les épaules. Ventilées, elles offrent une protection supplémentaire à la protection homologuée CE embarquée dans la Venom à ce niveau. On trouve d'ailleurs des coques sur les épaules, genoux, tibias et hanches (solidaires de la doublure pour ces dernières). Passons à un examen des aspects "pratiques".

Combinaison Bering Venom : Pistarde mais vivable

Combinaison moto cuir racing piste Bering VenomCar une combinaison une pièce, même pensée pour la piste, ne doit pas être un calvaire à utiliser. Pour ça, les concepteurs ont utilisé quelques idées appréciables. Classique, la présence de textile à l'intérieur des bras et à l'intérieur des cuisses permet de se mouvoir convenablement sur la moto, sans ressentir de raideur. Plus innovant, on trouve au niveau du creux poplité (l'arrière du genou) une large pièce de nylon. Ceux qui ont déjà goûté à la morsure du cuir ou d'un textile épais quand on plie la jambe sur une sportive comprendront vite l'intérêt de cet aménagement. À l'usage, c'est la technique la plus efficace. C'est bien simple : on ne sent rien ! Et comme cette petite partie ne peut pas frotter le sol sur une chute, la sécurité n'en souffre pas.
Sur les autres parties nécessitant de la souplesse, on trouve les soufflets en cuir, plus communs et toujours efficaces. Lors de notre essai sur le tracé de Portimao, malgré la chaleur, les perforations du cuir se sont montrées performantes. Situées sur le torse, les bras et la face antérieure de la bosse dorsale, elles évitent la surchauffe. Et pour les pilotes stressés avant le départ, Bering a pensé à intégrer un zip à double curseur, qui peut donc s'ouvrir par le bas en faisant office de braguette. Les pilotes d'endurance apprécieront.

Poignets et chevilles à améliorer mais protection au top

Combinaison moto cuir racing piste Bering VenomDétachable et lavable, la doublure intérieure s'enlève et se replace facilement. Après les chaleurs portugaises, la Bering Venom est partie au Castellet, portée par Nicolas Lacroix, en ProTwin. Comme nous, il a apprécié le confort général, qui fait qu'on oublie rapidement la combinaison quand on roule. En revanche, il confirme un détail parfois gênant : au niveau de la fermeture sur les poignets et les chevilles, la combinaison est un peu large, et non réglable. Du coup, cela peut générer des surépaisseurs sous les gants ou dans les bottes. Si vous avez des bottes serrées ou des gants à la manchette très ajustée, prenez garde.
À L'Équipement.fr, on aime tester les choses à fond. En bout de ligne droite sur le tracé du Paul Ricard, lors de la seconde manche, Nicolas a donc couché la moto sur un freinage afin d'éprouver la résistance du cuir de la Venom. Et le bilan s'avère plus que positif. Le cuir est à peine marqué. Certes, les coutures des lettrages ont sauté et la protection externe de l'épaule est râpée, mais c'est tout ce qui est à déplorer et le pilote n'a absolument rien, c'est bien ce qu'on demande à une combinaison.

Taillée pour la piste, la combinaison de piste Bering Venom s'acquitte très bien de son rôle. Assez ventilée pour enchainer sans souffrir les roulages sous le soleil, elle fait preuve d'un bon confort général grâce à sa coupe et l'emploi de matières textiles judicieusement placées. En usage intensif, on remplacera bien vite les sliders d'origine, peu endurants. Si vos bottes et gants sont ajustés au millimètre, essayez la Bering Venom avec votre équipement car les fermetures de poignets et chevilles un peu trop larges peuvent parfois se montrer "casse-pieds". Et, comme l'a prouvée la dernière partie de notre test, la combinaison Bering Venom protège efficacement en cas de grosse glisse, prouvant que son tarif de 699 € est un bon investissement. Elle repart d'ailleurs pour la suite de la saison.

Équipement porté durant ces essais : casque HJC R-PHA10, casque Premier Dragon Titanium, gants ESKA GP Pro, bottes Gaerne GP1, bottes TCX R-S2.

Essai publié le vendredi 27 avril 2012 par Ludovic Vidal

Les plus

Ventilation efficace
Souplesse
Résistance du cuir

Les moins

Poignets un peu larges
Enfilage délicat dans certaines bottes
Sliders d'origine peu endurants

Vos commentaires