Le magazine d'actualité de l'équipement moto et scooter

Le flux RSS de l'Equipement.fr

Essai

L'ampoule à LED de TecnoGlobe promet, sur le papier, d'apporter les avantages du Xénon sans les inconvénients. Son efficacité justifie-t-elle un prix pouvant se montrer dissuasif ou le gain est-il trop peu perceptible ? Nous l'avons testée pour faire la lumière sur la technologie.

Ampoule moto Tecno Globe à LED avec ventilateurNous l'avons déjà dit, à de (très) rares exceptions près, l'éclairage offert d'origine par les motos n'est jamais un point fort. Le fait que celui-ci soit confié à des ampoules halogènes n'y est pas étranger. Les choses vont changer puisque certains constructeurs intègrent enfin la technologie LED de série, à l'image de Honda ou Ducati. Mais passer de l'halogène à la LED est-il pertinent sur une moto ? Pour en avoir le cœur net, nous avons fait le test sur une Yamaha MT-09 et l'avons comparé à la solution d'origine. Histoire d'y voir plus clair.

Ampoule Tecno Globe bi-H4 LED : Installation (presque) intuitive

Ampoule moto Tecno Globe à LED avec ventilateurBien protégée dans sa boîte, l'ampoule à LED bi-H4 s'avère imposante. Et lourde. En plus du bloc radiateur/ventilateur qui la rend plus longue de près de 3 cm qu'une ampoule classique, le corps métallique servant de support aux diodes emmène l'ensemble à 104 grammes, ce qui surprend au premier abord. Sur ce modèle bi-H4 devant gérer à la fois le feu de croisement (code) et de route (phare), on trouve trois diodes de type CREE. Elles sont situées d'un seul côté, dirigé vers le haut du bloc optique quand l'ampoule est en place. Le "bas" de l'ampoule est totalement métallique et ne laisse donc pas passer de lumière. Une particularité étonnante sur laquelle nous reviendrons.
La mise en place de l'ampoule sur notre Yamaha MT-09 de test n'a pas posé de problème particulier. Cependant, la longueur supplémentaire de l'ampoule fait que l'agrafe, au moment d'être rabattue, passe assez près du radiateur. Rien de bloquant mais il faut faire preuve de délicatesse. Pour le caoutchouc assurant l'étanchéité, il peut être remis aisément et même s'il recouvre le ventilateur, TecnoGlobe garantit que cela ne pose aucun souci, ce que nous vous confirmons après plusieurs jours de roulage.

Un éclairage proche du xénon, sans être aveuglant

Ampoule moto Tecno Globe à LED avec ventilateurÀ l'allumage, le feu de croisement arbore une teinte très blanche qui contraste avec la couleur d'origine. Bien évidemment, seul le haut du réflecteur est éclairé, ce qui dirige le faisceau vers le bas, comme le feu de croisement d'origine. Mais alors que le passage en feu de route bascule normalement une partie du flux lumineux vers la partie basse du réflecteur, il reste ici concentré en haut comme on le voit sur la seconde photo. Contactée à ce sujet, Tecno Globe nous a assuré que cela ne nuirait pas à la vision offerte de nuit et évitait de trop gêner les véhicules que l'on pourrait croiser si l'on reste en plein phare. Après avoir roulé durant plus d'une heure et sans recevoir un seul appel de phare (contrairement à ce qui arrivait avec une moto pourvue de Xénon), nous devons leur donner raison.
Lors d'un trajet nocturne, le faisceau du code nous a paru plus large mais un peu plus court en LED qu'avec l'halogène. La puissance d'éclairage n'avait en revanche rien à voir, la LED permettant de distinguer chaque détail au sol en rendant leurs vraies couleurs au revêtement ou aux accotements. Sur le plein phare, le sentiment est plus mitigé. Nous avions l'impression d'y voir bien mieux mais de bénéficier d'une distance d'éclairage bien inférieure. Pour savoir si cela était dû à un éclairage particulièrement impressionnant à "mi-distance" et pour constater le gain effectif du changement de technologie, nous avons pris une MT-09 d'origine comme base de comparaison et avons croisé les impressions de roulage et surtout les mesures, que vous trouverez ici, secondées par des photos.

Un faisceau qui éclaire plus que la seule route

Ampoule moto Tecno Globe à LED avec ventilateurComme on le voit sur ce cliché, notre MT-09 n'éblouit pas plus que la version de série avec une ampoule halogène. Pour les véhicules croisés, seul le coloris diffère, le phare "blanc" d'origine paraissant du coup bien jaune… En feu de route, les deux modèles offrent des répartitions assez proches mais avec une intensité sans commune mesure. Nous avons mesuré (avec un luxmètre Stix 630) l'intensité lumineuse au sol — la plus utile selon nous. À 5 mètres de la moto, celle-ci est de 33 lux (soit 33 lumens par mètre carré) en halogène. Et de 106 lux avec l'ampoule LED. Le faisceau, pour sa part, est bien plus étendu, éclairant largement les bas-côtés. Les photos donnent l'impression qu'en feu de croisement, la LED éclaire moins que l'origine mais c'est faux. À 15 mètres, on obtient la même valeur de 22 lux.
Quand on passe sur le feu de route, les différences sont plus marquées. L'halogène éclaire ici un peu plus loin. La raison est simple : le bas du réflecteur étant illuminé, le faisceau est naturellement plus long. En revanche, les zones d'ombres deviennent très importantes sur les bords. Avec l'ampoule TecnoGlobe dont les trois LED sont alors allumées (contre 2 en code), la zone couverte ne change pas vraiment. On gagne plusieurs mètres de visibilité. L'intensité lumineuse à 5 mètres reste stable et celle à 15 mètres passe à 28 lux. Une distance à laquelle le phare d'origine déçoit en offrant à peine 7 lux. Une intensité 4 fois inférieure à la LED et 3 fois plus faible qu'en code (!), preuve que le feu de route a pour seul but d'éclairer loin ; mais peu … En effet, à une distance de 30 mètres, le sol ne reçoit que 3 lux avec l'halogène. Et 9 avec la LED.

La juxtaposition des photos, tant pour le code que le phare révèle des différences flagrantes et permet de mieux comprendre l'apport de l'éclairage LED. À noter que nous avons testé là une ampoule bi-H4 sur UN modèle de moto. Sur une autre moto, utilisant une optique différente voire des ampoules H1 ou H7, les faisceaux d'origine pouvant alors présenter de fortes disparités. Quoi qu'il en soit, le gain en puissance d'éclairage au sol devrait être sensiblement identique, avec un ratio allant de 3:1 à 10:1.
Certes, l'ampoule LED de TecnoGlobe est chère. Il faut compter entre 70 et 80 € selon le modèle. Mais avec une durée de vie de 30 000 heures, une quasi-insensibilité aux vibrations et une luminosité impressionnante tout en évitant l'éblouissement sauvage souvent rencontré avec le Xénon, l'investissement se réfléchit. Sans parler de la sécurité apportée par une meilleure visibilité lors des trajets nocturnes, même en zone urbaine.

Point législatif

De la même manière qu'il est, officiellement, interdit de changer ses clignotants sans refaire homologuer le véhicule puisqu'il ne correspond plus exactement à ce que le constructeur a fait homologuer lors de l'importation de la moto, un changement d'ampoule devrait imposer une nouvelle certification. Cependant, tant que le système ne se montre pas gênant pour les autres usagers, le passage à une ampoule LED ne devrait pas vous attirer les foudres des forces de l'ordre. Attention en revanche si vous couplez les deux optiques sur un scooter ayant un seul code et un seul phare (le TMAX par exemple). Là, halogène, LED ou Xénon, vous éblouirez forcément tout le monde, mettant en danger la sécurité des autres ainsi que celle de votre porte-monnaie. Les brigades motorisées à qui nous avons montré notre moto de test n'ont pas jugé l'ampoule LED gênante ou verbalisable.

TecnoGlobe y travaille, mais il y a aujourd'hui quelques incompatibilités matérielles. Avec une consommation de seulement 30 watts, les KTM et BMW ayant recours au multiplexage pensent que l'ampoule est défectueuse et ne l'allument pas. Sur la série des Z (de la 750 à la 1 000), Kawasaki a placé une entretoise après le support de l'ampoule d'origine qui rend aujourd'hui la mise en place de l'ampoule LED délicate sans une adaptation.

Essai publié le jeudi 16 octobre 2014 par Ludovic Vidal Dernière modification le vendredi 17 octobre 2014

Les plus

Efficacité
Largeur du faisceau
N'éblouit pas

Les moins

Tarif ?
Quelques incompatibilités

Vos commentaires