Le magazine d'actualité de l'équipement moto et scooter

Le flux RSS de l'Equipement.fr

Écran Lazer Lumino

Essai

Prometteur sur le papier, l'écran photochromique Lazer Lumino tient-il ses promesses en usage quotidien ? Indéniablement, oui. Malgré un prix de lancement élevé, la technologie est plus que prometteuse. Vous cherchez un écran universel ? Le voici.

Écran de casque moto et scooter Lazer Lumino : Les photosCelui-ci, on l'attendait ... Imaginez, un écran capable de s'adapter en permanence et rapidement au rayonnement ultraviolet et aux conditions lumineuses, pour ne plus s'embêter à choisir son écran avant de partir, ou ne plus jouer de la gachette actionnant l'écran solaire interne. Malgré le communiqué de presse reçu lors de la présentation de l'écran Lazer Lumino, le scepticisme était de rigueur à la Rédaction. Après l'avoir longuement essayé, changement de discours : malgré deux défauts sur lesquels nous reviendrons, Lazer tient ici un produit incroyable, au sens littéral du terme.

Lazer Lumino : Un écran pour toutes les conditions

Soyons francs, au premier essai, nous avons pensé que notre écran Lumino de test avait un souci. En effet, sur le trajet, nous n'avons pas eu l'impression qu'il changeait beaucoup de teinte. Et pourtant, il a suffi de lever l'écran pour constater qu'il avait bien foncé. De l'extérieur, il était même opaque, comme un écran fumé conventionnel. C'est la première surprise avec cet écran Lumino développé par l'entreprise californienne Transitions Optical : même à sa teinte maximale, laissant passer 20 % de lumière, il ne se comporte pas comme un écran fumé. En fait, il fonce les zones claires et lumineuses mais ne fonce pas les zones sombres. Et ça, ça change beaucoup de choses !
La transition de l'écran clair à l'écran foncé se fait très rapidement. Nous l'avons mesurée en moyenne à 40 secondes, avec une demi-teinte atteinte en une quinzaine de secondes, en gardant à l'esprit que le soleil n'est pas des plus violents en ce mois de janvier.
La transition inverse est un peu moins rapide (de l'ordre d'une minute pour écran totalement clair) mais reste acceptable, notamment parce que, comme nous l'avons expliqué, même quand il est foncé, l'écran ne "bouche" pas la vue, ce qui est appréciable quand on entre dans un tunnel. Si vous avez testé des verres polarisés, ça s'approche de l'écran Lumino.
Puisque cet écran Lumino réagit, non pas à la lumière, mais aux UV, il est impossible de le faire foncer avec des lampes classiques ; nous avons donc fait notre vidéo de test devant une lampe à UV. Comme vous pourrez le voir, le Lumino change rapidement de teinte, et de manière uniforme. Si cela représente le cas extrême, l'avantage de cet écran lors d'une balade et de s'adapter en permanence aux conditions, sans que ce changement soit immédiatement perceptible, d'où notre interrogation lors du premier test. Faut-il dès lors craquer pour cet écran Lazer Lumino ?

Un fort potentiel, à démocratiser

Écran de casque moto et scooter Lazer Lumino : La vidéoLazer ne dispose pas de casques à écran solaire amovible sur sa gamme en fibre et ne compte pas en proposer. L'écran Lumino est donc la réponse du fabricant belge à ceux qui souhaitent rouler par tous les temps avec un seul casque et un seul écran, sans se soucier de la météo. Après avoir essayé le Lumino, et l'avoir fait essayer à d'autres personnes, il faut reconnaître que le concept étonne et impressionne par sa progressivité et son efficacité. Reste l'écueil du passage en caisse. Certes, la technologie SolFX, adaptée à une surface importante comme un écran, a un coût important ; mais le Lumino est 2,5 fois plus onéreux qu'un écran Lazer classique. De plus, il est livré sans lentille Pinlock. La volonté de ne pas faire exploser les prix semble être à l'origine de ce choix, regrettable pour les 25 € de différence quand on connaît le prix du Lumino. Car à 129 €, cet écran en refroidira beaucoup. Et pourtant, on aurait tort de s'en détourner. Si le prix peut baisser, ou le Lumino être intégré en série sur certains modèles, le succès n'est pas loin.

SolFX, ça marche comment ?

L'écran Lazer Lumino est plongé dans un bain, qui le recouvre de cristaux photochromiques. Ceux-ci changent de teinte selon le rayonnement UV qui les frappe. L'écran peut donc foncer sans être directement au soleil, comme cela peut arriver quand on roule sous un ciel nuageux, mais clair. L'écran ne demande pas d'entretien spécifique et se nettoie à l'eau savonneuse. Bien évidemment, quand le casque n'est pas utilisé, il faut éviter de laisser l'écran directement exposé au soleil, ce qui pourrait réduire son efficacité à long terme. De même, Transitions Optical prévient que par temps très froid, le passage d'un état foncé à un état clair sera un peu plus long que la normale. Mais sous nos latitudes, ce cas devrait être peu souvent rencontré. Sauf sans doute en Auvergne, où nous avons fait nos essais ...

Loin du sentiment de "gadget" ressenti de prime abord, le concept et sa réalisation du Lazer Lumino sont au-delà de ce qu'on peut imaginer, procurant un confort dont il nous semble difficile de se passer une fois qu'on y a goûté. Un seul écran pour tout faire : les grands rouleurs, les impatients et les pratiquants de certaines disciplines moto en ont sans doute rêvé, Lazer leur apporte la solution, qui demandera sans doute un peu de réflexion avant d'être adoptée. Avec un prix passant sous la barre des 100 €, beaucoup oublieront certainement bien vite les écrans solaires amovibles pour cette technologie.

Essai publié le vendredi 07 janvier 2011 par Ludovic Vidal

Les plus

Vision détaillée en permanence
Confort visuel au-dessus du lot

Les moins

Prix
Lentille Pinlock optionnelle

Vos commentaires