Le magazine d'actualité de l'équipement moto et scooter

Le flux RSS de l'Equipement.fr

Équipement paramédical 2KD StopSleep anti-somnolence

Présentation

Plus technique qu'il n'y paraît, la bague StopSleep se charge de veiller sur ceux qui ne se rendent pas compte qu'ils quittent justement la veille pour le micro-sommeil. Un outil qui concerne, par extension, les deux-roues, souvent victimes de ces accidents.

Bague électrodermale anti-assoupissement 2KD StopSleepUne fois n'est pas coutume, nous présentons un produit qui n'est pas destiné à être utilisé à moto. Pourtant, la bague StopSleep pourrait intéresser des motards à qui elle éviterait de se faire percuter par une voiture. Développée pour détecter les premiers signes de baisse d'attention, StopSleep est une invention pensée pour avertir son porteur qu'il va être fatigué avant que les signes ne soient perceptibles. Si nous en parlons, c'est parce que tous les motards ont déjà été confronté à ce souci ; en devant, d'un coup de guidon, éviter un automobiliste s'étant assoupi ou en étant à ce même volant car les motards sont également, parfois, des automobilistes sur long trajet.

Bague électrodermale StopSleep : Prévenir les micro-sommeils

Bague électrodermale anti-assoupissement 2KD StopSleepDevant l'effarant constat du nombre d'accidents provoqués par la somnolence (lien PDF), la société toulousaine 2KD a mis au point StopSleep, une "bague" à porter sur deux doigts et bardée de capteurs en contact avec la peau. Ceux-ci analysent en permanence l'activité électrodermale (EDA). Quand celle-ci faiblit, c'est forcément le signe que l'activité cérébrale (et donc la capacité à maintenir son attention) est également en baisse. Mais les niveaux de déclenchement, automatisés, permettent ici de détecter une baisse de vigilance avant qu'on ne ressente les classiques signes de fatigue (bâillements, nuque raide, picotements oculaires, …). StopSleep lance alors une alerte de niveau 1 par des vibrations isant à prévenir le porteur que son attention n'est plus optimale. Lorsque ce dernier risque de passer du micro-sommeil à la somnolence, une sonnerie s'ajoute aux vibrations comme le montre la vidéo.

Pas une obligation mais une aide

Bague électrodermale anti-assoupissement 2KD StopSleepBien entendu, StopSleep ne peut forcer personne à cesser de conduire pour se reposer. Ne serait-ce que parce que son achat implique d'être conscient d'un souci que beaucoup ignorent. Mais en avertissant alors que la fatigue n'est pas encore directement perceptible, l'outil a un potentiel non négligeable. Nous avions déjà évoqués l'impact de la somnolence sur l'accidentologie : 30 % des accidents mortels sur autoroute. Au niveau national et sur l'ensemble des routes, ce sont 90 000 accidents annuels et environ 800 morts.
StopSleep ne pourra rien pour ceux qui pensent qu'en ouvrant la fenêtre et montant le son, ils pourront rester attentifs au volant. Mais pour tous ceux qui roulent beaucoup et ont déjà connu cette sensation d'avoir roulé dans le vague pendant quelques secondes et qui pourraient, pendant cette période, changer de voie ou louper une priorité, elle pourrait éviter bien des "désagréments". D'autant que, contrairement aux gadgets se basant uniquement sur l'inclinaison de la tête (comme certaines oreillettes), StopSleep utilise des détecteurs testés et éprouvés par le CNRS.

L'autonomie de StopSleep est de 10 heures, son poids de 20 grammes et elle se recharge par micro-USB. C'est en revanche son tarif qui risque de limiter sa diffusion massive puisqu'elle s'affiche à 199 €. Un montant conséquent mais qui s'explique, entre autres, par les frais des produits fabriqués en petite série. À quand la même technique intégrée dans le volant des voitures de plus en plus connectées ? Cela nous semble plus pertinent qu'un accès internet ou la multiplication des écrans.

Présentation publiée le vendredi 21 novembre 2014 par Ludovic Vidal

Vos commentaires