Le magazine d'actualité de l'équipement moto et scooter

Le flux RSS de l'Equipement.fr

Gants Alpinestars SMX-2 Air Carbon

Présentation

Pour ne plus avoir la sensation d’enfiler une éponge pendant les mois d’été, les fabricants d’équipement proposent des paires de gants ventilés, à l’instar d’Alpinestars avec ses SMX-2 Air Carbon.

Gants Alpinestars SMX-2 Air Carbon : Anti mains moites ?Ça va chauffer sévère cet été si l'on en croit les fabricants d'équipement, qui multiplient les modèles ventilés dans leurs collections. Alpinestars n'échappe pas à la règle, notamment avec ces SMX-2 Air Carbon, des gants réservés aux beaux jours qui se veulent aussi aérés que protecteurs.

Gants Alpinestars SMX-2 Air Carbon : Anti mains moites ?

Rien de surprenant donc à trouver divers empiècements de textile mesh sur ces gants cuir, en particulier sur les doigts et le dos de la main. Plus délicat en revanche de prévoir ce genre d'empiècements côté paume, où les contraintes sont très élevées en cas de contact avec le bitume. Outre le cuir synthétique, les SMX-2 Air Carbon s'en remettent donc à du traditionnel Clarino sur l'intérieur de la main, ce matériau aux allures de cuir offrant une bonne résistance à l'abrasion.
Sur le dos, une large coque en carbone se charge d'encaisser les éventuels chocs, sans trop brider les mouvements de flexion de la main par sa fixation en sur-épaisseur. Elle est assistée de petits éléments en TPR positionnés sur les doigts. Les Alpinestars SMX-2 Air Carbon intègrent également à cette fin divers rembourrages en mousse (sur les pouces, à la base de la paume).
Ces gants courts à la frontière de l'équipement TT et routier font appel à un serrage poignet.
Disponibles du S au 3XL, les gants Alpinestars SMX-2 Air Carbon s'échangent contre 59,95 € (prix de lancement). Outre leurs nombreux coloris, voir aussi leur déclinaison griffée du logo Monster Energy Drink, les gants Alpinestars M10 Monster Air Carbon.

Présentation publiée le mardi 17 mai 2011 par Loïc Bonraisin
Dernière modification le vendredi 03 août 2012

Vos commentaires